Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Jun

10 raisons de créer un blog

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

Certains considèrent qu'un blog c'est :

- un journal intime d'ado attardé

- un défouloir de dépressifs

- une plate-forme d'exhibition pour narcissiques

- un moyen de rendre publics des trucs qui n'auraient aucun moyen de l'être autrement 

- l'occasion de se faire croire qu'on vit des choses passionnantes (par exemple, on claque une porte, et on fait venir un serrurier)

- un hobby (comme éplucher des carottes, ou faire 16 pas dans la rue puis revenir)

- un lieu pour vider son sac et être du coup tout léger dans la vie réelle (ou pas, ça dépend du sac)

- accepter d'être officiellement reconnu pour ce qu'on est (taré, gentillet, sympa sans plus, niais...)

- un moyen de s'entraîner à dire des conneries/rater ses photos/ pondre des dessins immondes/concevoir d'improbables recettes (cupacake au gorgonzola, Nutella et pavot)

- l'opportunité de combler une frustration et une frustration, ce n'est jamais bon pour soi, ni pour l'entourage (alors qu'une fois qu'on a exprimé toutes les conneries qu'on a au fond de soi sur un blog, on devient de véritables marguerites pour ses proches)(j'ai mis mon marido en "indésirable" sur ce billet).

C'est pour toutes ces raisons que je tiens un blog depuis maintenant plus d'un an. 

Les premiers pas furent difficiles, il ne faut pas le nier. 

Un blog? Ce truc de dépressifs-narcissiques-frustrés? T'es dingue?

Et puis, on se lance, et on se sent de mieux en mieux dans ce cadre qui finalement nous sied à merveille.

Au fil du temps, on glane des lecteurs qui se sentent en TOTALE OSMOSE AVEC NOS CONNERIES, louent nos photos ratées, expriment leur hâte de goûter nos recettes ou encore plébiscitent l'épilogue de l'aventure du serrurier. 

Entre hier et aujourd'hui, deux personnes m'ont posé une même question : MAIS TA MERE, ELLE TE LIT?

AHHHHHHH. 

Ma mère m'a appelé la semaine dernière pour que j'écrive un texte sur le nécessaire retour de la méthode syllabique à l'école. Elle m'a rappelé hier pour que j'en rédige un autre pour dire "Non à l'indifférence face à la violence" (en alimentant pendant trois heures ses deux idées). 

Pensez-vous que ma mère me demanderait d'écrire de telles choses si elle avait lu ne serait-ce qu'une fois mon blog?

- Ahem... Euh, je n'écris pas vraiment ça dans mon blog.

- Ah bon, mais t'écris quoi alors?

- Des réflexions sur Proust, mon analyse du conflit en Erythrée et quand je me lâche, je fais un peu d'exégèse de telle ou telle oeuvre.  Euh, bah par exemple, j'ai raconté mes castings de nounou.

- Et des gens lisent ça? 

Bon, j'ai un peu enrobé le tout pour garder la tête haute. 

Je n'ai pas osé lui dire que ça me faisait super plaisir de raconter mes histoires de serrurier.

J'aurais dû (mais j'aurais pas pu) (cela aurait été un choc un peu brutal après ses arguments sur la méthode syllabique). 

Alors, voilà, ce que je n'ai pas fait avec ma mère, je le fais avec ceux qui me lisent et qui se sentent un peu concernés par l'une des raisons énoncées ci-dessus. 

Si vous avez des envies de prendre des photos, de révéler votre âme d'artiste (même nul, yaura toujours des gens qui se sentiront des affinités avec votre style décalé), de donner votre avis sur tout et n'importe quoi, d'écrire alors que vous êtes coincé dans un job qui ne répond à aucune de vos aspirations ou je ne sais quoi...

Sachez qu'écrire des histoires de serrurier, ça rend super épanoui.

Commenter cet article

Manu 18/06/2012 21:52


Merveilleux! Je pense que mon bien aimé va vouloir faire un blog maintenant !

labelette 19/06/2012 12:59



Il faudra m'envoyer l'adresse!



Prof 13/06/2012 00:41


Chère Belette,


J'ai déjà eu l'occasion de le dire, et je me répète : j'approuve madame votre mère. Je serais pour ma part ravi de connaître votre avis sur la méthode syllabique et vos réactions face à la
violence que l'on traite de plus en plus par l'indifférence (je constate que madame votre mère est une fine sociologue).

labelette 14/06/2012 10:32



La méthode syllabique, je pense que c'est bien. 


L'indifférence face à la violence, ce n'est pas bien. 



LMO 07/06/2012 11:58


Haha, moi aussi j'ai un peu honte de parler de mon blog aux "vrais gens"...


Mais bon, je suis contente d'en tenir un quand même!

labelette 12/06/2012 00:06



Oui, on a honte mais on y tient!



Mikl 06/06/2012 10:59


Au titre de représentante mondiale (auto-proclamée) de La Mère universelle, pathogène et anxiolytique, je suis hyper giga fière de ma fille virtuelle et blogueuse Dear Belette. 
Et je confirme la supériorité de la méthode syllabique. 

labelette 07/06/2012 10:26



Mais tout se complète à merveille! Une virtual mother qui gère mes problèmes de serrurerie, et une réelle mother qui croit que je suis capable de faire un texte de fond sur la méthode syllabique.


 



Les Amis de la Belette 06/06/2012 09:49


De mon point de vue, la tenue d'un blog est un acte hautement contradictoire. C'est un exercice très personnel d'écriture et de narration qui n'obéit qu'aux règles que l'on s'est fixées (et pas à
celles de sa mère, par exemple). À l'inverse, le fait de nous faire partager tes émotions, tes envies et tes indignations avec autant de brio est un exercice très altruiste.

labelette 06/06/2012 10:38



Jaime ta façon de voir les choses : elle t'honore.



Colinette 06/06/2012 09:32


Grave d'accord !

labelette 06/06/2012 10:41



J'attends donc tes récits de serrurier.



Ginger 06/06/2012 00:20


Et la solution, ce ne serait pas que ta mère tienne son propre blog justement ?!

labelette 06/06/2012 10:40



Ma mère préfère déléguer. 



Jeanne qui connaît Stéphane 05/06/2012 22:17


Tu as quand même été lue et appréciée par la reine mère de l'imposture. Si on échange les mères, ça compte pas?

labelette 06/06/2012 10:40



Non, mais c'est gentil d'avoir proposé.



Stelda 05/06/2012 21:23


Je n'ai rien à ajouter : Albane a tout résumé de façon magistrale 

labelette 06/06/2012 10:39



C'est indéniable!



CerebralGnou 05/06/2012 19:23


Le blog démocratise l'introspection, généralise la psychanalyse personnelle, vulgarise la maieutique et à priori rend plus heureux.


Pour les cas extremes comme toi, faut quand meme consulter parce que ca n'est pas un traitement suffisant.


Pour preuve, tes velleités à ne pas te faire lire par ta mère seraient elle révélatrice d'un oedipe pas completement décontrarié?

labelette 05/06/2012 20:35



Je ne souhaite pas qu'elle me lise parce qu'elle est quelque peu susceptible...



Albane 05/06/2012 19:22


Oui, ça sert à tout ça un blog, c'est à dire qu'en fait ça ne sert à rien, mais les meilleures choses ici-bas ne sont-elles pas celles qui sont inutiles ?

labelette 05/06/2012 20:31



Je n'ai jamais été autant d'accord avec quelqu'un. 



Alphonsine 05/06/2012 18:43


Alors là, je suis en totale symbiose avec toi ! J'adore raconter les histoires et surtout les lire, à condition pourtant qu'elles soient bien écrites. Je ne me lasse ni de la chèvre de Monsieur
Seguin (j'espère à chaque fois qu'elle ne meurt pas), ni de l'énergie déployée par la personne coïncée hors de chez elle et qui finit hors d'elle (j'espère toujours qu'elle puisse finir par
rentrer, et comme c'est une histoire qui finit bien, je suis satisfaite).

labelette 05/06/2012 20:30



Ah, la chèvre de Monsieur Seguin... Elle fait l'unanimité je crois. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.