Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
06 Jul

A Paris

Publié par labelette  - Catégories :  #Arrête ton baratin

DSC07764.JPG

A Paris...

... Les rues sont désertes. Un homme, parfois, surgit au détour d'une allée. Il a très envie de flâner, mais vite, vite, il ne s'agit pas de manquer le RER de 8h23 pour Cergy Pontoise !

... Le calme assourdit par sa présence continue, parfois juste troublé par un vague son dans le lointain. Sans doute un oisillon qui réclame sa nourriture. Ou peut-être un tracteur égaré?

... La civilité règne en maîtresse. Courtoisie, politesse et bienveillance sont de mise à chaque échange. Comme il fait bon solliciter un serveur en plein coup de feu! Comme il est agréable d'accueillir une porte dans le visage par la grâce d'une femme d'affaires pressée! Comme les employés de la mairie sont ponctuels!

... La vie de quartier bat son plein. L'esprit village, toujours intact, continue à privilégier les "Jean Colliot, boucher de père en fils depuis 1610" et résiste aux "Zara, pompage de créateurs depuis 2005". Pas question de se laisser envahir par la consommation de masse!

... C'est un plaisir de faire ses achats, de se rendre à une exposition ou de chercher un nouveau passeport. Aucun Parisien ne fait jamais la queue, tout est si facile!

... Les sociétés de livraison sont très amusantes : elles nous préviennent qu'elles vont passer entre 7h et 21h, et finalement oublient d'annuler, hihihi!!!!!

... Les petits artisans et producteurs locaux sont mis à l'honneur. Des champignons fraîchement mis en boîte par Bonduelle, des fraises juste cueillies par les petits récoltants Carrefour Market ou encore des vêtements faits main par H&M, tout est si authentique!

... L'air est d'une pureté digne des volcans d'Auvergne. Partout, on peut gorger ses poumons d'oxygène rassérénant, gare de l'Est, boulevard Magenta ou dans le métro, un vrai bain de jouvence.

... Les propositions culturelles sont incroyablement nombreuses et accessibles : un concert à 150 euros/personne, une attente d'à peine 7 heures pour aller voir Picasso, ou des réservations complètes un an avant pour aller voir tel opéra, c'est le bonheur!

... La plupart des habitants sont piétons, ce qui est formidable, car ainsi on met moins de 2 heures en voiture pour faire 2 km à 19h, il est toujours très aisé de se garer dans une place garantissant un PV et aucun incident ne trouble jamais la tranquillité des rares usagers des transports en commun. 

... Tout le monde sourit en permanence : le chauffeur du bus parce que quelqu'un vient de lui barrer la route, le restaurateur qui vient de bénéficier d'une amende parce qu'il a mis une chaise 2 cm trop loin sur le trottoir, la fille qui reçoit la visite des policiers à OHOO suite à l'adorable appel d'un voisin qui considère que ce n'est pas une heure pour faire la fête un samedi soir... Que d'exemples de cette joie sans cesse manifestée par tous!

... le coût de la vie est excessivement peu élevé : moins de 10 euros si on préfère changer la garniture d'un plat (haricots verts au lieu de salade verte), 23 euros le kilo de cerises (et même pas la moitié de pourries!), 17 euros une heure de ménage, on aurait tort de se priver!

Voici les principales raisons qui m'ont poussée à habiter Paris.

Ceci aussi pour faire plaisir à tout MON LECTORAT NON-PARISIEN. 

J'avais prévu une autre conclusion, mais elle aurait été beaucoup trop représentative de mon esprit un tantinet... parisien (à vous de déduire).

Commenter cet article

Albane 22/07/2011 23:07



bon, eh bien si j'avais eu un doute, j'aurais été convaincue que j'ai bien fait de quitter Paris pour la province.


Et pourtant, les bords de Seine près de l'île de la Cité, ça vaut bien quelques embouteillages...



labelette 23/07/2011 11:09



Oui, c'était la version pour faire plaisir aux non-Parisiens, parce qu'en réalité... Bon, t'as déménagé en province, donc je garde pour moi ce que je pense vraiment de Paris!



Les Amis de la Belette 09/07/2011 15:33



Tu as aimé ce petit barbecue en Banlieue Est, à la lisière de la Brie dimanche dernier ? Je n'ai aucun des problèmes cités ci-dessus, mais, si tu le souhaites, j'écrirai un texte similaire
pour te décrire ceux que j'ai ici de telle sorte à te convaincre de rester en ville ; ou pas.



labelette 13/07/2011 16:25



ah j'avais pas réalisé le côté "lisière de la Brie".


j'attends ton texte, mais sache que je suis d'ores et déjà convaincue: je reste à Paris. 



Prof 08/07/2011 23:10



Chère Belette,


Je crois déceler dans votre billet une ironie toute voltairienne...



labelette 13/07/2011 16:24



Certes. On ne peut rien vous cacher.



Pupu 08/07/2011 22:33



J'ajouterais :


A Paris...


... Les adolescents sont souriants, frais et sympathiques, les adolescentes de 14 ans ne s'habillent pas comme des femmes de 35 ans qui vont à un mariage.



Mme Le saviez-vous 08/07/2011 16:03



Tu vas bientôt être mûre pour venir habiter Lyon... moins de restaus à découvrir, mais cerises parfaites à 4 euros le kilos, métro aussi bondé aux heures de pointes que les rames parisiennes à 5h
du matin, rues totalement désertes en juillet-août et petit "esprit village" à la Croix-Rousse. Par contre il faut aussi un an pour avoir une place d'opéra, on crève de chaud l'été et la mairie
ferme à 16h30 (si si). Si tu veux vérifier, on t'attend d'ailleurs toujours au retour des vacances avec ton marido et ta choupinette...


Et j'en profite aussi pour constater une énorme assiduité cette semaine dans la production de billets. Tant mieux, ça fait du bien pendant les pauses-boulot (et comme on reste devant
l'ordinateur, on culpabilise moins que si on part vider le frigo - NdA pour ceux qui travaillent à la maison).


 



labelette 13/07/2011 16:20



Oui bon, comme tu le sais, il m'en faudra plus pour me faire quitter Paris et ses inconvénients...


A mon regret, on ne pourra pas venir chez vous au retour des vacances, pour la bonne raison que nous ne partons finalement pas en voiture (mon marido n'a plus de permis...).


Plein de bises!!!!!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.