Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Sep

Brunch au Makassar : pas la peine

Publié par labelette  - Catégories :  #MANGER - MANGER - MANGER

Avec Pup, nous devions bruncher au Royal Monceau dimanche dernier, suivant les conseils de Sandrine CB (à partir de maintenant, j'ai décidé de parsemer mes billets de références plus ou moins discrètes à mes lecteurs, juste histoire de vérifier si tout le monde suit bien, et chaque personne citée doit se fendre d'un commentaire - eh oui, je racole, je racole), mais la perspective de dépenser 93 euros/ps pour ne pas tout goûter m'a freinée (cf baby inside).

Bref, je réserve finalement au Makassar, dont l'efficace hôtesse me rappelle la veille du brunch pour savoir si j'ai bien  "2 tables de 2" à mon nom.

Situé au RDC de l'hôtel Renaissance Paris Arc de Triomphe (en entrant, j'ai senti planer quelque chose de Jacques Martin, j'ai réalisé ensuite que le Théâtre de L'Empire avait jadis vécu ses heures de gloire ici même - j'ai un côté medium), le Makassar nous a appâtées par la multitude d'éloges des internautes. 

Mélange de trucs genre modernes et de trucs genre exotiques, le restaurant est supposé offrir un cadre élégant propice à l'évasion (quoi, vous ne vous sentez pas transportés en Indonésie quand vous buvez dans des verres léopard?). Personnellement, je n'ai pas été emballée par la déco, mais bon.  

D'emblée, mon radar perçoit une présence inopportune : une nana que je m'efforce d'éviter depuis des mois. Putain Pup, marche tout droit, mais pourquoi, je marche tout de droit de toute façon, oui mais là marche très tout droit, putain ya le mari, continue à marcher, mais je marche. 

Commence alors 2 folles heures de "tu les vois? Ouais. Ils font quoi? Ils se lèvent? Ils nous regardent? Tu me préviens quand ils s'asseyent. Putain mais qu'est-ce qu'ils foutent? Tu peux aller me chercher du jus de pamplemousse. Tu crois que je peux me lever, là? Putain mais ils partent quand, ça fait au moins 30 mn qu'ils sont là?". 

Une serveuse vient nous expliquer le fonctionnement du brunch. En gros, tout est sur le buffet, sauf ce qui ne l'est pas. Ah d'accord. Et sinon, le chocolat chaud, il est comment? Lait et Nesquik, OK, on prend du thé, vous avez quoi "euh, tous les thés que vous voulez, earl grey, jasmin, camomille, verveine...". Ah d'accord. 

Il est 13h, on a très faim, les mini-viennoiseries ne sont pas des plus avenantes, mais on s'en sert tout de même un panaché non négligeable. Aucun intérêt, mais on garde espoir.

Côté jus, des classiques que la serveuse propose de nous amener. Je dis oui, car justement ils sont situés à deux pas du couple, ce qui ne m'arrange pas, vous l'aurez compris. 

Des céréales, yaourts et confitures agrémentent la partie petit dej, mais on nous la joue plutôt Bonne Maman-Danone-Kellog's que petits artisans. On n'y touche pas (ouais, on y arrive, mais c'est parce qu'on nous a annoncé un "grand buffet salé"). 

Oeufs brouillés, tomates-mozza, saumon fumé, saucisses, pommes de terre sautées, salade Caesar,"fromages" (St Morêt, Boursin, Mimolette)... : du très original, donc (euh, les spécialités indonésiennes, c'est supposé être les pains au chocolat?). Pas mauvais, mais franchement pas varié.

A 15H, c'est la panique : on nous annonce que le buffet va fermer. Quoi, déjà, mais ça fait à peine 2h30 qu'on est là. On se rue sur le buffet des desserts, tout aussi tentant que les viennoiseries du début (on ne regrettera finalement pas de ne pas pouvoir y retourner). Tarte au citron, verrines, crème brûlée, génoises... C'est normal que rien ne soit bon? 

La serveuse éberluée du début arrive avec la note. Je demande (enfin, je demande, façon de parler) si "les desserts sont faits maison". Elle ne comprend pas, ne sait pas quoi répondre, tente un oui, que je confirme par un "ils sont dégelés maison plutôt, non?", ouh lalalla elle comprend rien à mon humour pourtant subtil. Elle dit donc euh, ça fait 39,40 euros hein, c'est ça?, bah c'est-à-dire que le brunch est à 39 euros non? ah oui oui c'est vrai hihihi j'y avais pas pensé, mais il faut dire que je suis là depuis 7h du mat (j'aime cette transparence un brin déplacée pour un 4 étoiles). 

Bilan : même le point positif (une vue sur la cour intérieure et ses murs végétaux) n'aura récolté qu'un "les murs végétaux c'est moche quand c'est pas entretenu, et c'est jamais entretenu" de Pup. Pas grand chose à sauver de cette virée à l'exotisme infiniment discret. J'aurais dû m'en douter : le lieu est très mal fréquenté...

Je tiens à signaler que Pup et moi étions de très bonne humeur ce jour-là, cela n'a donc pas affecté notre jugement. 

Le Makassar, 39 avenue de Wagram, 75017 PARIS. Buffet à 39 euros, boissons à volonté. 12H30-15H30.

Commenter cet article

Toto 10/10/2015 11:38

Et sinon vous arrivez à vivre de ce torchon ?

Jo Borrel 25/01/2012 04:44


J'ai ma dose de bonne humeur quotidienne, j'peux écrire sans sombrer dans la morosité.


Tu crois que ton "amie gossip" fait dans la critique littéraire ? Si oui tu pourrais peut-être lui glisser une note à l'intention de mon roman...


Je BLAGUE !!!


N'empêche, j'envie pas ta vie car c'est la tienne et que la mienne me suffit amplement, mais j'adore ta façon de la raconter.


bisous.

labelette 25/01/2012 09:42



Désolée, elle ne fait pas dans la critique littéraire : elle parle régimes et compagnie maintenant...


 



clarisse 25/09/2011 21:24


Chère belette,je dois avouer que mon dernier brunch ds un restau remonte à 1 an ... Acceptez vous quand meme de me garder comme lectrice ? Si oui, pourriez vs directement m'indiquer quels sont les
3 meilleurs brunchs de paris ? Grand merci


labelette 25/09/2011 23:39



Je vous garde comme lectrice, à condition que vous manifestiez régulièrement votre intérêt, votre admiration et votre soutien...
J'aurais bien aimé vous répondre sur les meilleurs brunchs, malheureusement, ils sont tous très irréguliers (nous avons retesté dernièrement le Murano et le Lutetia qui étaient dans notre top 3,
et les avons tous les 2 déclassés). Vous pouvez essayer le Flora Danica sur les Champs, l'Orenoc Porte Maillot, ou le Parc Hyatt Vendôme qui sont tous 3 de très bons brunchs. Nous testons bientôt
le Royal Monceau qui est très bien paraît-il, et le Ritz reste selon les connaisseurs le must (non testé par nous). Dans tous les cas, racontez-nous ensuite!



Marie Mail Tout 22/09/2011 19:09



J'en connais certain(e)s qui vont se faire harceler par les pseudo critiques gastronomiques à cause de ce post et qui au final, vont aussi se faire traiter de champignon hors saison !


Quel masochisme ! :-)



labelette 22/09/2011 22:46



Je vous ai dit que j'étais un artiste engagé...



lau 22/09/2011 10:20



c'était qui le couple ??????



labelette 22/09/2011 10:33



Euh, une DRH et un huissier... (non les parents de quelqu'un)



Les Amis de la Belette 22/09/2011 08:50



Chez Jacques Martin, bons ou pas bons, ils avaient tous gagné à l'École des Fans. Les temps changent...



labelette 22/09/2011 10:32



Ouais nan là on n'est pas repartis avec des cadeaux et yavait pas l'orchestre de Robert Quibet...



Mimine 22/09/2011 08:37



Mdr, comme d'hab'


Dans une de mes dernières virées à Paris (je suis du 17), j'ai été "bruncher très chère" au "Point bulle" à St Michel et après avoir choppé une offre sur le net on a payé que 16€ par tête. Il y
avait du classique mais aussi de l'exotique, sauf que là tout était très bon !


Beusouilles


Mimine


 



labelette 22/09/2011 10:31



Merci Mimine (je rappelle que tu es du 17, qui a dit que seuls les Parisiens me lisaient?), nous étudierons la question du Pont Bulle pour aller "bruncher très chère". 



Pupu 22/09/2011 00:45



J'adore ton billet et je maintiens pour les murs végétaux



labelette 22/09/2011 10:29



il était très important pour moi que tout le monde connaisse ta théorie sur les murs végétaux. 


Merci aussi pour ton soutien avec "le couple à éviter"!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.