Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 Jun

Brunch polyglotte

Publié par labelette  - Catégories :  #MANGER - MANGER - MANGER

brunch-marjo-004.jpg

J'ai pris du retard pour le récit de mon dernier brunch qui remonte au mois dernier, mais je ne peux passer sous silence ma rencontre avec l'Orenoc. 

L'Orenoc (oui, c'est bien une référence au fleuve vénézuélien l'Orenoque, vous avez une de ces cultures) est le restaurant de l'Hôtel Méridien Maillot. 

Pas franchement le quartier dans lequel on se balade un dimanche, je vous le concède, mais en même temps on n'était pas là pour flâner (surtout à 12H30 sans avoir petit déjeuné). 

L'entrée nous déverse dans le hall standardisé d'un hôtel standardisé, avec clientèle ad hoc. 

Nous repérons l'Orenoc, et entrons pour découvrir une décoration thématique (sommes dans le trip voyage, avec des statues d'animaux de la jungle et des bois exotiques ambiance Asie et Afrique - ceci cumulé avec le fleuve vénézuélien nous confirme l'esprit découverte du monde). 

Un "trio de jazz", différent chaque semaine (ce qui devrait vous permettre de récolter un orchestre plus dynamique que le nôtre), anime ceux qui font genre ils sont là pour écouter du jazz alors qu'ils sont là pour bouffer.

Concentrées que nous étions sur notre conversation (les résultats aux cantonales finlandaises) et sur le buffet (à un moindre niveau), nous avons rapidement oublié la présence des joueurs de saxo et autres producteurs de son.

La clientèle est constituée de gens qui semblent tous avoir atterri là par hasard (mais qui sont très satisfaits de leur sort au final). 

Un serveur vient nous préciser qu'on peut commander des boissons. Nous demandons de concert : "C'est inclus dans la formule brunch?" (c'est pas la classe de demander, certes, mais après avoir payé des bouteilles d'eau 15 euros dans des brunchs qui en valaient déjà 90, nous nous permettons désormais quelques questions directes). Manifestement, le monsieur est nouveau dans ce resto car notre demande de précision génère chez lui un sentiment d'étonnement multiple (c'est un brunch? ya des trucs inclus? quelle est la formule? mais de quoi elles parlent?). 

Un autre vole à son aide. Ce qui est inclus, c'est ce qu'on peut se servir directement au buffet (ça au moins, c'est clair), à savoir les boissons chaudes, et les jus de fruits pressés. 

Le buffet. Très grand, mais concentré (pas une très longue table avec des gens à la queu-leu-leu, mais un très large carré central autour duquel on tourne allègrement, et des tables satellites sur les côtés avec des thématiques). Très varié. 

Affutées comme nous sommes, nous balayons du regard l'ensemble du choix et on fait claquer synchro un "putain" qui montre à la fois notre panique (comment on va faire pour tout goûter?) et notre satisfaction d'être présentement là. 

Le buffet de petit dej essentiellement composé de viennoiseries ne mérite pas qu'on s'y attarde démesurément. 

Le "salé", c'est une multitude de propositions autour du voyage toujours. Antipasti, salades variées, mezze libanais, sushis, sashimis, gazpacho, carpaccios divers, fruits de mer, fromages, plats chauds (genre carré de veau, côte de boeuf, très bons accompagnements), bon je ne me souviens pas de tout (c'est vraiment con d'écrire une chronique un mois après une dégustation, je le savais), mais quantité et qualité étaient devant nous. Cela dit, pour les amateurs de brunchs classiques, vous pourrez toujours tourner autour du buffet, vous ne trouverez pas d'oeufs brouillés ni de pancakes. 

L'ambiance avec ces gens venus en petites grappes était bon enfant, pas du tout guindée (bon, on n'était pas nombreux-nombreux faut reconnaître), sympatique même.

Côté desserts, tout est délicieux, j'ai pris du tiramisu (après discussion avec une autre cliente qui trouvait que le tiramisu avait "bonne mine"), et d'autres choses très bonnes (je ne sais plus quoi exactement, j'ai honte), mais je me souviens que c'était du fait maison, frais, varié. 

Le grand plus : à la fin du brunch, le maître d'hôtel a passé de mystérieux coups de fil et des messieurs et dames munis de tupperwares ont ensuite déferlé près du buffet pour vider ce dernier. C'était le personnel de service, bien content de rentrer chez lui chargé de sushis, crevettes, houmous et autres macarons (si, parfois tout dans le même tupperware...). Initiative bien pensée, et petit ballet très rigolo, avec au final une foule de gens très contents. 

Alors.... Le bilan calorique? On s'en fout, quand on aime...

Je conseille? Globalement une très belle prestation, c'est pas la folle ambiance, ni la folle déco, ni la folle branchitude (bon, ça c'est clair), mais on repart aussi contents que le personnel de service, même si on a payé un peu plus. Enfin, à moins de 50 euros (49,50 € non, ce n'est pas du marketing), la notion de bon "rapport qualité-prix" est largement respectée.

L'Orenoc, 81 Boulevard Gouvion-Saint-Cyr Le Meridien Etoile, 75017 Paris - 01 40 68 30 40. Brunch-buffet à 49, 50 euros. 

Commenter cet article

Pupu 22/06/2011 13:59



Tiens, tiens... je m'étonne que nous ne nous soyons pas interrogées sur le nom du resto pendant le brunch (cela a dû nous sembler, somme toute, très secondaire...).



labelette 22/06/2011 14:00



c'est parce que nous en connaissions toutes les 2 l'origine (bon, moi j'ai un peu cherché en rentrant quand même)



Les Amis de la Belette 20/06/2011 22:20



Je remarque que le buffet, de par son fonctionnement, incite à sympathiser simplement avec les amateurs de tiramisus et carpaccios divers, ce qui empêche probablement que ce lieu soit trop
guindé. En outre, les amateurs de tiramisus sont, de mon point de vue, des gens profondément recommandables.



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.