Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Jul

C'est complètement dingue

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

DSC07005

 

Quand j'ai ouvert mon blog, j'étais inconsciente. 

J'ignorais que je basculais alors dans une autre dimension, une dimension que je ne pouvais d'ailleurs qu'ignorer puisqu'elle était GRAVE CHELOUD.

Tenir un blog, c'est faire partie d'un univers à part, la blogosphère, ce n'est pas écrire des textes ou des articles, mais poster des billets. 

C'est s'entendre dire, au moindre micro-événement un tantinet dingue/drôle/étrange/révoltant, "Ah bah ça fera un billet pour ton blog". 

C'est se dire à chaque émotion exacerbée du quotidien (quelqu'un a fini le cookie que je m'étais gardé, mon conseiller Groupama s'est foutu de ma gueule, j'ai bafouillé devant la maîtresse de ma fille), "Ah bah ça fera un billet pour mon blog". 

C'est avoir des gens qui lisent ces émotions transformées en textes.

 Et ça, c'est complètement étonnant.

Parce que le blog génère un effet boomerang augmenté, autrement dit mon émotion me revient dans la gueule mais sous une forme différente, plus légère, plus positive, plus gérable par mon esprit déjà fort encombré de conneries qui n'ont rien à faire là.

Schématiquement :

MOI (l'angoissée de service) 

Je vis un truc que tout le monde vit.

Mais moi, j'en fais tout un plat.

Ce truc vécu me fait émettre une émotion (je fais ça tout le temps) (c'est saoulant).

L'EMOTION EMISE est belettisée puis envoyée aux lecteurs.

Les lecteurs reçoivent l'émotion (pour la recevoir, ils ont préalablement cliqué sur "recevoir une émotion de la Belette"). 

Les lecteurs captent le degré de belettisation, font gnagna gna-gna gna dans leur tête (c'est de la phonétique) puis me renvoient mon émotion en me disant qu'ils la comprennent, que j'ai grave raison, que le mec de Groupama est un con et que putain eux aussi auraient pu tuer pour le cookie dérobé. 

Parfois, bien sûr, des visiteurs débarquent malencontreusement sur mon blog (ils ont tapé "ontologique" et ne pensaient pas tomber sur un billet se demandant si Louis XIV était un it boy), ils n'ont pas du tout cherché à recevoir une émotion belettienne dans la tronche. Alors, ils s'offusquent, ou sont consternés (ya une meuf, là, sur Internet, elle raconte sa life c'est hallucinant ce qu'on s'en fout, putain ya vraiment de tout dans les blogs). Et ils passent à autre chose, pour ma plus grande satisfaction, ils ne prennent pas la peine de dire le fond de leur pensée. 

Pour les autres, ceux qui me permettent de dire non sans une certaine puanteur "Mes lecteurs" (c'est vraiment puant, mais plus court que "les gens qui ont parfois l'occasion de lire mon blog quand ils n'ont rien d'autre à foutre"), un phénomène hallucinant se produit. 

Des gens dont j'ignore tout savent des trucs sur moi que dans la vie normale (celle d'avant que j'aie un blog) je n'aurais jamais imaginé dire à quelqu'un. 

Les trucs les plus anodins du quotidien. Les anecdotes les plus banales. Les événements les plus CHIANTS (il faut l'avouer). 

Je n'aurais jamais raconté à quiconque "Tu te rends compte, aujourd'hui, un serrurier chinois est venu chez moi, il m'a dit ci, et moi j'ai répondu ça. 

Et voilà qu'aujourd'hui, je croise une copine d'une copain (je précise que je n'ai jamais vu cette fille avant). 

Elle me demande comment je vais.

Très bien, merci, et toi (j'ai un grand sens de la conversation, c'est pour ça qu'on m'aime).

Super, écoute, moi, le fils de ma nounou n'a pas essayé de voler mes ordinateurs!

(ah ok, donc elle lit le blog).

Je reprends : Et tu pars en vacances? 

Elle : Vous avez fait quoi avec André (le fils de la nounou)?

Ben, mon mari lui a parlé.

Mon téléphone sonne. Elle entend qu'il ya un problème de porte chez moi. 

T'as qu'à appeler le serrurier chinois.

Le fils de mon ex-nounou s'appelle André, j'ai récemment fait appel à un serrurier chinois. Ces informations dont j'ignorais la portée sont désormais partagées par des gens dont je ne sais rien. 

Et tu t'en es sortie avec Nadine (la maîtresse de ma fille)?

Euh oui, ça va, merci (je n'ose approfondir).

Un blog, c'est le paradoxe de la nana qui passe son temps à approfondir par écrit des trucs qu'elle n'ose même pas effleurer en vrai (ah quelle horreur, les mamans qui parlent toute la journée de leurs enfants). 

C'est l'étonnement lié au fait que des inconnus se fassent au fil du temps une image de plus en plus précise de quelqu'un qu'ils ne connaissent que virtuellement (une Belette, par exemple).  

C'est la délicatesse extrême de ceux qui m'envoient un mail pour me demander s'ils ont le droit de s'inquiéter pour moi et de prendre de mes nouvelles.

Un blog, ce n'est pas qu'une imposture.

Pas que. 

 

Commenter cet article

MIA 30/07/2012 18:44


Bonjour.... très joli définition du blog et du blogueur (euse )


A +


Miai

labelette 31/07/2012 00:07



Merci Miai!



Gustave 19/07/2012 00:26


Ne théorisez pas trop le processus de beletisation, c'est comme un grand tour de magie, ça pourrait amoindrir le charme.

labelette 19/07/2012 09:21



Je l'évoque juste, je ne le théorise pas (je n'en suis pas capable). Mais maintenant que vous le comparez avec finesse et justesse à un grand tour de magie, c'est fini, je n'en parlerai plus!!!



Albane 18/07/2012 11:09


Très bon billet, très bien vu (parole de blogueuse !). Un blog, c'est une alchimie subtile qui finit par échapper à son auteur...

labelette 19/07/2012 11:27



Je ne peux qu'être d'accord!



Kimie (de Mots et Emaux) 18/07/2012 07:58


Et heureusement que ce n'est pas qu'une imposture ! 

labelette 19/07/2012 11:28



Oui, je le reconnais!



mafilleamangétoutelacancoilotte 18/07/2012 03:32


tout à fait d'accord avec stiop ! un dixième c'est beaucoup. un centième ce serait déjà très bien !

labelette 19/07/2012 11:28



Bon, déjà, un dixième c'était loin d'être crédible, mais un centième, et venant de toi... 



Stiop 18/07/2012 00:24


C'est très juste ce que tu écris. Les blogueurs sont à la fois impudiques et secrets, prétendument accessibles mais cachés, narcissiques et altruistes.


Ce que tu minores toutefois, mais je ne serai pas le seul à te l'écrire, c'est qu'on revient aussi et surtout sur ton blog parce qu'on a plaisir à lire le style spécifiquement talentueux de
l'auteur, en se disant que l'on aimerait avoir juste un dizième de ton don.

Stelda 18/07/2012 00:15


Depuis que je te lis, je t'imagine très bien : une longue queue et de jolies moustaches. Et une petite paire de lunettes sur le nez parce qu'un écran d'ordi n'est pas tellement adapté à la
vue d'une Belette.


Sinon, tu comprends pourquoi je parle seulement mode. Trop peur de l'effet boomerang. Et encore, même en ne dévoilant que mes vernis, j'ai quand même un mini effet boomerang.


PS Rapport aux mails s'inquiétant pour toi, ben on a les lecteurs qu'on mérite. Et je ne connais personne qui s'inquiète d'un champignon. Donc tu n'es pas un champignon. CQFD.

labelette 18/07/2012 00:17



Mais justement, l'effet boomerang, me concernant, est très positif. Mais je m'implique moins que toi à travers tes vernis qui disent tant de toi...!!!!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.