Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 Mar

C'était une grenouille exceptionnelle

Publié par labelette  - Catégories :  #Ma vie avec des listes de mots

Chaque vendredi, j'écris une histoire à partir d'une liste de mots que je trouve sur le blog d'Olivia Billington.

Les mots de la semaine :

myriade – vide – lundi – grenouille – bulle – icône – silencieuses – astuce – savoir-vivre – valise – étourderie – soif – plaine – kaléidoscope – fièvre – trottoir – renverser – paupière – surprise

"Ma vie avec des listes de mots", épisode 5

Ce matin, entre mon marido et moi, l'ambiance était tendue. Depuis que notre ami aux chaussettes azur nous avait demandé d'héberger sa grenouille, je n'avais plus le temps d'étaler le beurre sur les tartines de toute la famille. Mon marido était jaloux, c'était clair. Après avoir consacré mes journées à notre chat susceptible, je n'avais plus d'yeux que pour notre invité surprise.

- Elle m'énerve cette grenouille, elle n'arrête pas de regarder dans mon kaléidoscope, dit finalement mon marido après un long silence.

- Et alors, tu peux lui prêter, non? 

- Nan, hier déjà elle m'a pris ma paille pour faire des bulles et j'ai rien dit, ça commence à me taper sur le système.

- Attends, chut, écoute les murmures qui nous viennent de la plaine. Il se passe un truc. 

Dans le lointain, la plaine criait qu'elle avait soif.

- Quand une plaine crie sa soif, ça veut dire que les grenouilles ont de la fièvre.

- Qu'est-ce que c'est que ces conneries?

- Si, c'est hyper connu. Tout le monde le sait. Tiens, regarde, les paupières de la grenouille deviennent violettes. Tu peux prendre sa température pendant que je renverse sa valise pour voir si elle a pris du Doliprane?

- Attends, je connais une astuce pour savoir si les grenouilles ont de la fièvre. Il faut marcher pendant 7 minutes sur un trottoir vide, puis manger des myriades de Dragibus, et si à notre retour la grenouille est toujours silencieuse, ça veut dire qu'elle a de la fièvre.

- Ok, essaie, mais ne fais pas tes étourderies habituelles, on peut pas se permettre de perdre de temps.

- Tu sais bien que le lundi, je fais toujours tout bien. 

Sur ce, il quitta la pièce à toute allure, les poches chargées de Dragibus - heureusement que notre chat avait fait les courses.

Face à moi, les paupières de la grenouille commençaient à virer au parme. C'était très mauvais signe, j'en étais sûre. Inquiète, je me mis à consulter nerveusement tous les articles du web qui traitaient de "grenouille aux paupières violettes puis parme, c'est grave?". 

Un paragraphe m'alerta particulièrement : "Dans des cas rarissimes, les grenouilles peuvent être sujettes à une fièvre brutale qui les rend incapables de continuer à regarder dans un kaléidoscope. Les premiers symptômes sont leurs paupières qui passent du kaki au violet puis au parme en seulement quelques minutes. Des études ont montré une corrélation certaine entre ces accès de fièvre et la présence d'une personnalité icône dans leur entourage. Une Belette en particulier, par ses excès de savoir-vivre en toute circonstance, peut générer ce type de manifestation. Le seul remède est le retour immédiat de la grenouille chez un homme portant des chaussettes azur. Un marido qui mangerait des myriades de Dragibus pourrait quant à lui constituer un remède pire que le mal."

Je jetai un oeil sur ma montre : ouf, mon marido n'était sur un trottoir vide que depuis 6 minutes, il n'avait donc pas encore englouti des myriades de Dragibus!

Je composai son numéro. Décroche putain décroche!!!! Une sonnerie, deux, trois... Le répondeur s'enclencha. 

J'essayai encore, puis encore. Et encore. Les secondes défilaient et toujours ces satanées sonneries, vas-y décroche putain!!!

La grenouille commençait à haleter. De son regard qui s'éteignait doucement -mais sûrement -elle m'implora de venir à son chevet de fortune.

Je lâchai immédiatement mon téléphone, et mis sa patte dans ma main. 

"Je meurs, mais j'aurais connu l'immense bonheur de rencontrer la Belette".

Elle mourut. 

Très chagrinée, je me rendis dans la salle de bains pour faire quelques triples axels sur ma patinoire. 

Rien que de penser à tous ces Dragibus qui avaient été avalés pour rien, j'avais le coeur serré. Très serré. 

Je pris alors une résolution qui allait changer le cours de ma vie : c'était la dernière fois que je m'attachais à des Dragibus.





Commenter cet article

Pierrot Bâton 04/04/2012 15:42


Ah! Merci de me donner une bonne excuse pour bouffer des Dragibus!:

labelette 05/04/2012 00:04



De rien, c'est une chose que beaucoup ignorent sur les Dragibus, et c'est dommage. 



elcanardo 03/04/2012 08:53


Rien que pour la salle de bains patinoire, j'aimerais voir une adapatation cinématographique de ta petite création décalée ! :-) Quelle belle glissade !


Coincoins dragibus

labelette 03/04/2012 10:41



Un réalisateur qui serait bien courageux...!



ceriat 31/03/2012 20:25


C'est bien triste de ne plus pouvoir manger de dragibus. Pauvre grenouille, mourir si jeune, quel dommage. J'aime décidément beaucoup ton univers décalé, qui m'amuse beaucoup.

labelette 01/04/2012 22:48



Je suis désolée de t'avoir attristée... j'avais besoin de partager ce moment difficile. 



Soène 31/03/2012 07:14


Moi, je ne retiens qu'un détail dans ton billet : le chat qui fait les courses !
Tu pourrais me le prêter le we ? Ca me laisserait du temps pour rester sur la Bloguo :lol:


Top délire, y'a rien à jeter, on rit, c'est bon pour la santé !
Bon we et bises de Lyon

labelette 01/04/2012 22:47



Je vais voir avec lui s'il veut venir à Lyon un week end, mais il est super chiant, ça m'étonnerait. 



covix 30/03/2012 20:21


Bonsoir, 


Une belle fable... des situations bien vécues...et cet part de rêve.


Bonne fin de semaine


@ plus

labelette 01/04/2012 18:05



Des situations bien vécues oui. Mais assez douloureux de reparler de ces Dragibus. 



Alphonsine 30/03/2012 13:14


Je veux faire mon petit commentaire, mais je ne sais pas quoi dire. Alors je ne le dis pas, tant pis...


 

labelette 01/04/2012 18:03



Je comprends que tu n'aies pas su quoi dire. L'émotion, sans doute. 



Valentyne 30/03/2012 12:30

Pauvre grenouille ;-) tu y était moins attachée qu'aux Dragibus ? comme je te comprends ;-) T'as essayé les chamallows?

labelette 01/04/2012 18:02



J'ai trop peur des Chamallows...



Cistu 30/03/2012 12:15


Voilà un texte original ! j'ai adoré entrer dans son monde un peu déjanté ! mais.... je suis triste pour cette grenouille.... fallait-il qu'elle meurre.... Mince un remède dragibus pouvait tout
de même la sauver non ? Snifff... ;)

labelette 30/03/2012 12:17



La grande littérature implique parfois quelques sacrifices...!



Olivia 30/03/2012 11:35


Rolala, quel texte et quelle chute !

labelette 30/03/2012 11:59



Pas trop dur d'arriver au bout?



Les Amis de la Belette 29/03/2012 22:28


J'suis plutôt Car en Sac que Dragibus !

labelette 30/03/2012 00:44



J'en étais sûre!



marlaguette 29/03/2012 18:49


Une myriade de dragibus ! hihi !

labelette 30/03/2012 00:44



Vous en voulez? Il nous en reste un peu...



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.