Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Jun

Ces gens qui nous angoissent

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

Vous en connaissez sans doute. 

Elles appartiennent à votre entourage proche, ou peuvent surgir à tout moment de votre vie.

Vous les côtoyez quelques heures, ou même quelques minutes : un temps qui suffit à vous CONTRARIER GRAVE pendant une durée pouvant atteindre des semaines, voire des années (si vous êtes par ailleurs quelqu'un d'un peu "atteint").

Je parle des PERSONNALITES ANXIOGENES. 

Les personnalités anxiogènes, ce sont des gens qui nous foutent la honte/nous culpabilisent/nous font prendre conscience de notre médiocrité/nous saoulent tout en nous foutant les boules sur ce qu'on est, ce qu'on fait ou ce qu'on veut.

Je sens que vous avez déjà quelques idées sur qui pourrait correspondre à cette définition dans vos connaissances.

Comment s'y prennent-elles pour nous influencer, nous miner, nous terroriser?

Certaines se contentent d'être elles-mêmes, à savoir : des êtres parfaits, qui sortent à 19H00 de chez Naturalia avec leur sac d'ordinateur contenant aussi un tapis de yoga (entre 12H et 13H, on ne va quand même pas s'enfiler une pizza alors qu'on pourrait faire du Pilates) et dirigent d'un pas aérien leur svelte silhouette vers leur appart d'exception, où vivent un mari parfait et des enfants qui font des puzzles en attendant leur salade de cresson. Ces personnes souriantes au teint frais n'ont pas besoin d'ouvrir la bouche pour être anxiogènes, mais cette harmonie permanente a un côté générateur d'angoisse, non? 

Je regarde cette vie et je me dis:

- Naturalia, bon, ok, c'est bio, mais les germes de haricot Mungo allemands aussi

- du Pilates, ok, c'est un sport paraît-il tellement génial qu'on ne peut plus s'en passer (cela dit, je suis sûre que si j'essayais, j'arriverais parfaitement à m'en passer, il suffit d'un peu de volonté), mais en attendant c'est du temps perdu pour se cultiver (manger une pizza c'est se cultiver, et pas qu'un peu)

- faire avancer sa svelte silhouette d'un pas aérien, c'est manquer d'ancrage dans la réalité (fallait trouver un truc)

- un mari parfait, mouais (c'est bien mais ça peut être anxiogène)

- des enfants qui font des puzzles en attendant leur salade de cresson, c'est d'un ennui (quoique...)

Il y aussi les personnes qui, dès qu'elles ouvrent la bouche, nous angoissent :

- elles prennent un malin plaisir à raconter dans le détail ce qui nous attend à coup sûr (ex: un divorce quand on vient de se marier, des kilos imperdables si on continue sur la voie dans laquelle on s'est allègrement lancé, le désespoir d'être quitté une fois de plus si on persiste à ne pas changer, etc.)

- elles nous prennent de très très très haut : "Ah bon, tu penses pouvoir faire ça, TOI?" (toi qui es grave décérébrée), "Tu penses qu'ils vont s'intéresser à ta candidature?" (reviens sur Terre), "Ouh la, ça va être dur POUR TOI, t'es sûre de vouloir le faire? "(laisse tomber, va lire le Journal de Mickey, c'est plus dans tes cordes). 

- elles nous STRESSENT PARCE QU'ELLES STRESSENT TOUT LE TEMPS, alors qu'elles sont super organisées et toujours en avance pour tout (" je viens de finir d'organiser l'énorme événement pour dans 5 ans, mais je serai jamais prête à temps pour choisir ma tenue, comment je vais faire?" "Euh, c'est-à-dire que personnellement j'en suis encore à ranger mon bureau dans l'espoir de retrouver la date dudit événement pour commencer à réfléchir dessus".)

 - elles ne parlent que pour dire des trucs intéressants sur tous les sujets, avec du recul et un côté visionnaire aussi. Ces personnes sont A FUIR ABSOLUMENT, car elles mettent démesurément en relief tout ce qui est ne serait-ce qu'un tout petit peu micro petit peu moins élevé intellectuellement (je ne dis jamais que je tiens un blog devant elles). Lorsqu'on rentre d'un repas qui a réuni plusieurs de ces personnes, c'est la panique, car dans notre cerveau ne surgissent que des pensées débiles, des sujets futiles, des broutilles (qui sont pourtant notre vie intérieure habituelle). On lit le sms d'une amie : c t supère bon la vienoise au chocolat hier, mersi du conceil!. On trie nos journaux, entre les Voici et les Grazia, on trouve un Monde, mais c'était le spécial Mickael Jackson au lendemain de sa mort. On parcourt notre playlist, et on trouve relativement peu d'opéras chinois. On demande à notre marido ce qu'il pense de l'avènement du proto-confucianisme, et il nous dit "J'finis d'abord la saison 2 de Dirty sexy money".

- elles nous disent des vérités qu'on ne veut pas entendre, mais on ne peut pas les fuir, car ce sont des personnes proches, et on ne peut pas passer notre vie à fuir (bon, si, mais cela nécessite d'être très à l'aise avec sa conscience). Cela peut être une mère par exemple (la vôtre aussi?). 

- elles font plein de trucs (voyagent seules dans d'improbables régions du bout du monde et sans voiture avec chauffeur, apprennent une nouvelle langue dès qu'elles ont 3 soirs d'affilée devant elles, multiplient les occasions sportives, les défis, les initiatives en tous genres, les formations à un nouveau logiciel, au montage de vidéos, aux idéogrammes japonais). Devant une telle accumulation d'actions, ne pouvant rivaliser, on GLANDE.

Bon j'ai plein d'autres idées, mais je ne voudrais pas devenir quelqu'un d'anxiogène à vos yeux en produisant des lignes trop érudites.

Et vous, qui vous angoisse?

Commenter cet article

Titoune 20/06/2011 21:31



Il y a aussi les gens qui veulent te psychanalyser sans que tu leur aies rien demandé, genre la prof chez qui j'étais en stage en janvier, qui a passé plus de temps à chercher à me "guérir mon
enfant intérieur" qu'à m'apprendre ce qu'elle aurait pu m'apprendre du métier d'instit... à la fin du stage, je ne savais plus réellement qui j'étais... elle, elle m'a sérieusement fait du
mal... 


(signé Titoune-plombe-l'ambiance)



labelette 20/06/2011 21:35



Terriblement anxiogène cette prof en effet, toxique même. 



pepita 20/06/2011 01:10



Je vois deux types d'individus dans ton message : ceux qui vont mal et ceux qui vont bien.


Les premiers, on sait pas faire barrage aux bad vibes, les deuxièmes, on les créé soi-même en se comparant implicitement à eux .


Je peux coller avec la stressée permanente, celle qui apprend 2 (quand meme pas trois) langues dans ses moments de loisirs, et aussi celle qui a qq chose a raconter sur le proto taoisme, même si
en fait elle y connait pas grand chose - a defaut, on peut remplacer par le Yi King peut etre ? J'oubliaiiiiiiiiiiiis : qui cherche a trouver une solution a vos problemes quand vous voudriez
simplement pouvoir vous en plaindre juste pour le plaisir (mais il etait peut etre pas dans ta liste celui la)


 


Apres, en ce qui te  concerne, bin on se fait tous des idées differentes de la perfection et du bonheur ;-) !


Qulequ'un qui a 10.000 amis, une famille présente, qui construit sa vie avec sérieux et légereté à la fois, et qui a tout de suite plein de commentaires quand elle ouvre un blog, ça peut coller
avec une certaine forme de perfection - je connais pas ton marido, donc je peux pas confirmer sur ce point :lol: !


 



labelette 20/06/2011 21:07



Je n'ai pas 10 000 amis, à peine la moitié si je ne considère que les très très proches. Merci pour ce portrait élogieux, c'est d'accord, je te nomme Sage du blog!



Pepita 18/06/2011 22:40



Hihi mdr !


T'as fait mon portrait au moins deux fois dans l'article + aussi le tien (plus exactement, ton portrait de mon point de vue ;-).


La grande question : lequel de tous ces profils ?


Et à part ça, ton blog universel est très chouette, fait bien marrer !



labelette 20/06/2011 00:53



oui, grande question, hummmm la personne parfaite j'aurais bien aimé mais non, celle qui prend de haut, j'espère pas, euh... Dis-moi, c'est pas grave.... 


Quels sont les portraits de toi? 



Prof 18/06/2011 13:57



Chère Belette,


Vous vous doutez bien que l'Education Nationale regorge de personnalités "qui nous angoissent". En voici quelques exemples, puisque vous nous invitez charitablement à donner notre avis : les
professeurs qui réussissent systématiquement à corriger leurs copies en moins d'une semaine, les professeurs persuadés que les élèves les respectent, les professeurs persuadés que les élèves les
adorent, les professeurs qui ont toujours une solution aux problèmes les plus insolubles, les professeurs qui disent "Moi, je ne vire jamais un élève de cours".



Pupu 18/06/2011 13:51



Excellent billet, la belette ! J'ajouterai à ta liste des personnes anxiogènes : celles qui trouvent toujours géniales les mises en scène de la Comédie Française, celles qui ne ratent jamais un
plat (même les sabayons), les filles restent debout toute la journée sur des talons de 10 cm et qui n'ont jamais mal aux pieds et surtout celles qui ne disent jamais de gros mots.



Les Amis de la Belette 17/06/2011 23:53



Ceux qui m'angoissent sont les mythomanes, les manipulateurs et les personnes qui sont gratuitement agressives et belliqueuses. Les personnes trop parfaites, en apparence, je me dis qu'elles ont
forcément des points faibles auquel cas je m'imagine leur mettre une raclée au badminton, à la belote contrée ou aux 7 Familles...



labelette 18/06/2011 01:15



aux 7 familles je pourrais bien les battre aussi!



A. 17/06/2011 19:54



Mes copains des mines, HEC, ESSEC, ou autres qui ont réussi à être pendant les 4 ans de dauphine parmi les 10 premiers et en même temps qui ont passé les concours grandes écoles, passer le TOEFL,
le TOEIC, projets informatiques, permis et tout çà sans jamais rien ratés.


Alors que moi, dès la 1ere année j'ai compris que les math c'était pas pour moi et qui fait du marketing et qui même en faisant que çà, je me sens complètement overbookée!!!



labelette 17/06/2011 20:01



Hyper angoissants tes copains!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.