Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
04 Jul

Comment savoir ce que les autres pensent de nous

Publié par labelette  - Catégories :  #Arrête ton baratin

Mon frère a une théorie.

CE QUE TU PENSES D'AUTRUI, AUTRUI LE PENSE AUSSI DE TOI. 

Vous trouvez votre boulangère honnête et très douée en sucré (surtout pour les viennoises au chocolat, pas pour les flans), pense-t-elle que c'est également votre cas? On peut émettre un doute (elle se contrefout de votre existence en dehors du moment où vous lui tendez la monnaie).

Vous pensez que la connasse d'assistante de votre médecin a un master en antipathie? Je ne vois pas, personnellement, comment elle pourrait me trouver antipathique puisque je suis moi-même titulaire d'un doctorat de résistance aux personnalités systématiquement hautaines et désagréables. Malgré ses remarques blessantes et réponses laconiques, je persiste à sourire bêtement et formuler de nouvelles questions (Excusez-moi, je viens chercher quand mes analyses? Vos analyses (ton très dédaigneux)? Euh, oui, (quoi, j'ai dit un truc con?)? Quand je vous ai dit. Vous m'avez dit quand, excusez-moi, je n'entends pas très bien? Je viens de vous dire vous venez quand on est ouverts. Oui, mais euh, c'est-à-dire que... j'ai pas très bien compris quand vous étiez ouverts? Elle souffle, exaspérée. Le docteur sera là du 8 au 12 août. Ah, ok, mais je suis pas là à ces dates-là... Et qu'est-ce que vous voulez que je vous dise? Je peux venir avant en juillet?  Ecoutez (vous me saoulez grave), ça ira là? Euh oui (je sais toujours pas quand je peux venir, mais je garde ma bonne humeur). Je vous épargne la fin de la conversation (j'ai été très courageuse, merci beaucoup madame, au revoir).

Vous pensez que tous vos amis sont des merveilles d'intelligence, de bon sens, de bienveillance et de culture, un savant mélange d'humour, de gentillesse et d'altruisme? Estimez-vous possible qu'ils pensent cela de vous? (si vous répondez oui, vous êtes admirablement humble).

Depuis que mon frère m'a énoncé sa théorie (eh oui, que voulez-vous, on est comme ça dans ma famille, ON ENONCE DES THEORIES) :

- je réalise que certaines personnes ne doivent pas avoir une superbe opinion de moi (ce qui m'étonne, je croyais être universellement inattaquable)

- je n'ose plus penser pour neutraliser les mauvaises pensées des autres (mais étant un être de pure pensée, je n'y parviens pas)

- pire, je m'efforce de n'avoir QUE DES PENSEES POSITIVES SUR TOUT LE MONDE : pour certains, comme les Sages de mon blog, c'est très facile et cela ne me fatigue pas du tout, pour d'autres, il faut un sérieux entraînement (au début, de vieux réflexes nous bloquent, "quel con/ elle se prend pour qui/il est débile ou quoi/ elle s'est regardée? "), et puis, petit à petit, bouddha s'immisce en moi (comme elle parle bien, comme elle est gentille de m'adresser la parole, comme il a raison de réfléchir comme ça, comme tout le monde est intéressant!). Le fait est que je ne suis pas très sûre que mes motivations hyper intéressées soient dignes de Bouddha. 

Le corollaire (j'adore ce mot, première fois de ma vie que j'arrive à le placer, c'est trop bien d'avoir un blog) de l'affirmation fraternelle est multiple :

- autrui est un être pensant, ce qui n'était jusqu'alors pas toujours évident

- quand je trouve quelqu'un pas drôle, je dois désormais considérer qu'il est hypocrite lorsqu'il rit à mes lourdeurs (alors qu'avant, je pensais être un monument d'humour)

-quand autrui m'écoute parler, je dois dorénavant me demander si pour ma part je le trouve intéressant quand il parle (si je le trouve saoulant, eh bien lui aussi à présent vit un moment difficile). C'est facile de vérifier : j'arrête de parler, s'il ne s'en rend pas compte alors que j'étais au milieu d'une histoire (que je croyais) palpitante c'est qu'effectivement la théorie fraternelle fonctionne.

L'avantage de cette théorie, c'est qu'on n'a pas à chercher bien loin ce que les autres pensent de nous. 

Si parmi vous certains ont des pensées désobligeantes à mon égard, m'en fous.

Je pense pareil de vous...

Commenter cet article

Les Amis de la Belette 09/07/2011 15:37



Il n'y a guère qu'avec Carrefour que je positive ; en encore, mais ne le dis pas : je mens.



L'assistante de votre médecin 06/07/2011 14:08



Ecoutez, ce n'est quand même pas bien compliqué de retenir des horaires d'ouverture, vous n'avez pas fait beaucoup d'efforts, il faut dire. Mais je vous aime bien malgré tout.



labelette 06/07/2011 17:41



J'ai changé de médecin, trop tard.



Pupu 06/07/2011 14:06



J'en conclus donc que la guichetière à la poste m'a détestée la semaine dernière (et me déteste peut-être encore)...



labelette 06/07/2011 17:41



Ce n'est qu'une théorie. Je suis sûre qu'elle t'adore. 



Michal 04/07/2011 21:24



Ben non, c'est bête hein, v'là tout s'explique



Michal 04/07/2011 20:46



Le problème, c'est quand on pense du bien des autres, et qu'elles ne vous rappellent jamais.



labelette 04/07/2011 21:05



Euh... Elles n'ont pas ton numéro?



Schtroumpf G. au G. 04/07/2011 18:01



Et ton frère, tu penses quoi de ton frère ?



labelette 04/07/2011 18:06



La même chose que lui!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.