Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
09 May

Comment tricher tranquillement? L'interview pédagogique.

Publié par labelette  - Catégories :  #Consultants ès imposture

DSC09312.JPG

 

Après Stelda qui nous a appris comment devenir un it imposteur, c'est au tour de Prof de nous livrer ses conseils pour évoluer avec grâce et brio dans le milieu scolaire...

 

La Belette interviewe Prof

Un entretien hyper professoral


- Bonjour Professeur, merci de nous accorder quelques instants en cette succession de vacances-ponts qui doit vous laisser peu de temps pour vous reposer. 

 Tout d'abord, j'aimerais beaucoup savoir si les gens qui disent que les profs sont tout le temps en vacances sont de gros cons.

Oui, ce sont de gros cons car les profs ne sont en vacances QUE 4 mois par an (sans compter les ponts, bien sûr) et en plus les malheureux, ils sont obligés de partir pendant les vacances scolaires, quand c'est super cher et que tous les beaufs sont sur la plage.

- Si un élève vous pose une question dont vous ignorez la réponse (alors que vous ne devriez pas), que lui dites-vous? 

Très facile, je baratine. C'est une question d'entraînement, à force on arrive parfaitement à faire croire qu'on connaît des trucs qu'on ne connaît pas. Car la règle absolue est que les élèves doivent penser que leurs professeurs sont omniscients.

- Vous venez de dire une énorme connerie (alors que vous ne devriez pas), un élève la relève, quelle est votre réaction? Vous faites votre mea culpa ou vous tournez les choses en votre faveur (vous mentez, quoi)? 

Au début de ma longue carrière, je bégayais, je rougissais, je perdais mes moyens. Maintenant que je suis très expérimentée et que je ne fais presque plus d'erreurs (maximum une ou deux par an), soit je rigole si la boulette n'est pas en lien avec ma discipline (genre "vous comprenez pourquoi je ne suis pas prof de maths / de géo / d'allemand, hi hi hi) (et là les élèves rigolent aussi) soit je maintiens ma boulette en baratinant si elle est en lien avec ma discipline (genre "mais si, mais si, dans un texte du IIIème siècle avt JC, on trouve une occurrence de bla bla bla...) (et là les élèves sont impressionnés) (s'ils ne le sont pas, je rajoute : "bon, c'est qui, la prof ? C'est vous ou c'est moi ? Hein ?) (et là ils ne rigolent plus du tout).

- Nombre de vos confrères disent qu'ils n'ont pas de chouchous. Vous aussi, vous considérez de la même manière l'adorable Belette qui est drôle et studieuse, et ce bouffon de Kevin qui a picolé pendant tout le voyage scolaire que vous avez organisé? 

Les profs qui prétendent ne pas avoir de chouchou sont soit des menteurs soit des mauvais profs. TOUS LES (bons) PROFS ONT DES CHOUCHOUS. Deux remarques cependant : le chouchou de l'un peut être détesté par les autres profs et inversement ; un Kevin ne sera JAMAIS chouchou d'un prof car tous les Kevin sont chiants (2 ou 3 exceptions en France confirment cette règle).

- Comment doit agir le parent d'élève idéal pour être sûr que le prof mettra tout le temps des bonnes notes à son enfant et fera semblant de ne pas le voir lorsqu'il triche?

Alors déjà ça, ça dépend plus de l'élève que du parent. Si l'élève est sympa, sérieux dans l'ensemble et qu'il ne se la pète pas, on ferme facilement les yeux. Même si ses parents sont cons. Mais pour se mettre un prof dans la poche, il faut faire genre "je cadre mon enfant, je suis ses devoirs, j'adore votre établissement" et surtout ne pas l'agresser dès la 1ère rencontre. Ce qui est très efficace aussi : "Ca reste entre nous, bien sûr, mais mon fils / ma fille adore les maths / la géo / l'anglais depuis que vous êtes son prof" (attention à bien adapter la discipline au prof concerné).

- Quelles sont les meilleures techniques pour acheter un prof? Je crois savoir que des parents vous ont invité à bruncher dans leur restaurant...

Avec des compliments (mais pas trop, hein, on n'est pas débilos non plus). Bon, le brunch, ça a bien fonctionné car l'élève est passé en 1ère alors qu'il aurait dû redoubler. (Non, c'est pas vrai, il est passé en 1ère parce qu'il était super sympa et rigolo).

- Je suis parent d'élève, je trouve que le prof se fout de la gueule du monde en faisant des fautes d'orthographe, en saquant systématiquement mon enfant pourtant génial, ou en faisant des cours contestables pour toute sortes de raisons, dois-je faire signer une pétition à tous les parents ou fermer ma grande gueule? 

Fermer votre grande gueule car les profs sont hyper corporate, ils se soutiennent grave. Ou alors, vous pouvez aller voir le chef d'établissement qui souvent est un gros nul qui veut casser le travail d'équipe.

- Jusqu'où dois-je aller pour exprimer au prof ma gratitude? Un sobre "J'aurais rêvé d'avoir un prof comme vous" est-il préférable à un épuré "Où peut-on se procurer vos livres sur l'art de bien enseigner? J'aimerais en offrir à tous mes amis."?

Vos propositions conviennent tout à fait. Mais le mieux reste de prévoir un petit bouquet ou une boîte de chocolats (penser à se renseigner au préalable sur les goûts du-dit prof en matière de chocolat) en fin d'année. J'ai entendu dire que dans certains établissements du XVIème arrondissement de Paris, les parents expriment leur gratitude à coups de foulards Hermès, stylo Mont-Blanc ou i-pad (véridique). Cette pratique devrait se généraliser.

- Mon enfant ne comprend rien à vos cours et souhaite tout de même avoir de bons résultats. Quels conseils puis-je lui donner pour qu'il triche sans risque? 

C'est très dur de tricher car n'oubliez pas que les profs ont été des élèves avant d'être des profs (même s'ils n'avaient pas de téléphone portable, eux) (et tricher avec une antisèche a un peu plus de panache que tricher avec un téléphone portable, permettez-moi de vous le dire). Donc les profs savent repérer les élèves qui filent leurs devoirs à leurs parents, les élèves qui envoient des sms, les élèves qui ont des antisèches, les élèves qui louchent sur la copie du voisin, les élèves qui font semblant d'avoir mal au ventre au bout de 5 mn de contrôle. Mauvaise nouvelle pour les élèves.

- Mon enfant est en retard. Doit-il vous dire la vérité ("Je voulais pas venir, c'est ma mère qui m'a forcé, putain fait chier") ou faire appel aux excuses immémoriales ("Désolé Madame, le réveil n'a pas sonné")?

La vérité (en omettant le "putain fait chier", même s'il ajoute une petite touche authentique) + un petit sourire genre "je suis désolé et remarquez que je suis venu quand même". Ca ne marche pas à tous les coups car le fait est que les élèves doivent être à l'heure et seuls les profs ont le droit d'être en retard (certains profs disent même aux retardataires "la prochaine fois, vous irez vous faire pendre ailleurs").

- Mon enfant dit qu'il a très mal à la tête tous les lundis matin. Or, c'est justement par votre cours que débute sa journée. Dois-je y voir un lien? Si oui, dois-je lui demander de passer outre sa maladie et le rendre encore plus malade en lui demandant d'aller quand même à votre cours? 

Il faut le forcer car votre enfant vous ment. Les parents doivent retenir ce principe fondamental : les ados, et ils ont cela en commun avec les toxicos, les alcoolos et les hommes politiques, MENTENT TOUJOURS, même à leurs parents (surtout à leurs parents) (d'ailleurs, ils mentent moins à leurs profs qu'à leurs parents). Maintenant, si vous avez des tâches ménagères en retard et que votre enfant est prêt à les faire mille fois plutôt que d'aller à mon cours, profitez-en.
- Mon enfant se plaint de vos cours et ses amis aussi. Je me penche sur la question et découvre qu'en effet vos cours sont à chier. Devons-nous considérer que vous auriez dû opter pour un autre secteur que l'enseignement, ou que nous sommes tous demeurés dans la famille? 
Vous devez tous être un peu demeurés car mes cours ne sont jamais à chier. En revanche, ceux de ma collègue de maths ou ceux de mon collègue de physique sont eux... comment dire ?... moins intéressants. Ne parlons pas des cours de musique. Pardon, d'éducation musicale.

- Merci Professeur, pouvez-vous conclure en nous rappelant pourquoi ce n'est jamais plus sympa d'aller au ciné que d'aller en cours? 

C'est nettement plus sympa d'aller en cours car on peut faire gober n'importe quoi aux élèves (même aux Terminales) et ça c'est HYPER jouissif. Je vous remercie pour ces questions cocasses ; c'est un honneur de collaborer à votre blog !
  

 

Commenter cet article

réparation iphone 4s 20/06/2014 02:37

Merci très beaucoup pour ce post. Sympa.

Albane 10/05/2012 20:23


Je n'habite pas dans le 16ème, ni même à Paris, mais l'enseignante de petite section de mon fils a reçu l'année dernière un foulard Hermès. Et l'atsem qui l'aide dans la classe, un sac de marque.
Je songe à me réorienter professionnellement.

labelette 11/05/2012 10:12



J'ai décidé que désormais les parents offriraient les dessins de leurs enfants, tu veux toujours te réorienter? 



Ginger 10/05/2012 08:05


Tiens, dis donc, je crois que je me suis découvert une vocation pour devenir enseignant dans le XVIe !

labelette 10/05/2012 09:36



N'oublie pas que pour avoir l'Ipad il faut se coltiner une année de marmots, je sais pas si ça vaut le coup...



Les Amis de la Belette 09/05/2012 21:43


C'est un joli métier que prof. Certains d'entre eux nous marquent pour la vie mais on oublie la majorité d'entre eux, ingrats que nous sommes.

labelette 10/05/2012 09:36



Je pense me souvenir d'à peu près tous à partir du lycée... 



Jeanne qui connaît Stéphane et plein de profs 09/05/2012 19:59


Je suis enthousiaste à la lecture de cette interview pleine de bon sens. Je dois juste paraître incorruptible (dommage pour l'i-pad, le style, les chocolats...). 


Je reconnais que , face aux élèves, je suis une adepte de la mauvaise foi; ça pimente bien le cours. Du coup, on a tous moins envie d'aller au cinéma.

labelette 10/05/2012 09:34



Des parents m'avaient contactée pour savoir si tu préférais un voyage à New York ou un beau cheval rien qu'à toi. Je vais leur dire que tu ne veux rien. 



Nadine 09/05/2012 19:56


J'ai déjà beaucoup de dessins. Je préfère le stylo. 

labelette 10/05/2012 09:33



Oh, c'est trop tard, dommage, si j'avais su!



Alphonsine 09/05/2012 15:24


C'est mille fois mieux qu'un stylo Mont Blanc qu'elle a déjà en 10 exemplaires. Et un dessin, c'est un cadeau que l'on chérit !


Une instit de CM2 a dit dans sa classe : "J'ai assez de chocolats et de foie gras, vos parents peuvent m'offrir autre chose". Peut-être qu'elle pensait alors au stylo Mont Blanc... (NB : C'est
véridique, c'est arrivé dans la classe de ma fille)

Alphonsine 09/05/2012 14:19


Excellent, mais ça ne me fait pas rire : mes enfants ne sont pas encore sortis des tentacules de l'éducation nationale. Tout est tristement vrai, y compris les cadeaux luxueux. 

labelette 09/05/2012 15:10



J'ai décidé d'offrir à Nadine pour la fin de l'année un dessin de ma fille. Un cadeau qui vient du coeur, c'est mieux qu'un stylo Mont Blanc, non? 



Stelda 09/05/2012 11:46


J'ai fait le coup du bouquet de fleurs, des chocolats, des grisgris faits maison et avec amour... je n'aurais jamais pensé au brunch. Sans doute parce qu'il n'y en a pas à Tours... Merci, je vais
faire une pétition auprès des restaurateurs du secteur afin de pouvoir emmenr les profs de mes enfants bruncher. Ca me donnera enfin l'occasion de bruncher moi-même.


 

labelette 09/05/2012 13:51



C'était juste une idée. Il y a aussi le foulard Hermès, sinon. 



olimpia 09/05/2012 11:19


Ce prof me rappelle vraiment quelqu'un que je connais...

labelette 09/05/2012 11:28



Un prof bruncheur, il doit y en avoir plusieurs...



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.