Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 Mar

Du mini et des calories

Publié par labelette  - Catégories :  #MANGER - MANGER - MANGER

IMG00015-20110313-1550-1

Stupéfaction de mes proches à la lecture de mon blog.

"On croyait que tu ferais un blog sur les brunchs, toi qui es la grande spécialiste!!!"

Vous le prendriez comment, vous, si TOUS VOS AMIS NE RECONNAISSAIENT EN VOUS QUE VOTRE TALENT DE BRUNCHEUR? Si pour tout le monde votre seule compétence dans la vie c'était de bruncher?

Il faut reconnaître que je brunche incroyablement bien. J'ai même un rituel. Avec mon amie Pup, depuis 10 ans, on brunche une fois par mois dans Paris (c'est pas la peine de calculer combien de kilos ça fait). Nous passons un temps non négiigeable sur place, temps qui s'est d'ailleurs considérablement allongé depuis que j'ai un enfant. 

L'équation officielle est facile à comprendre: plus je reste au brunch, plus mon marido peut profiter de notre fille. 

En vrai: plus j'emmagasine de croissants, plus j'ai des chances qu'en rentrant, la figure imposée du square soit déjà du passé.

Nous arrivons sur place les premières et repartons les dernières. Comme ça, on peut bien s'immerger dans l'ambiance, commenter les dernières prises de position au Parlement européen, ou sympathiser avec des touristes.

Je ne peux nier qu'on en profite aussi pour goûter tout ce qui est comestible à l'horizon. Et ON BOUFFE COMME DES MALADES.

Aujourd'hui, nous avons testé le restaurant "Home in Paris" sur les conseils du dernier dossier " Les 10 brunchs du moment" du Figaroscope.

La vision du Figaroscope: un brunch appétissant, avec un magnifique buffet de salades et chorizo à la coupe, des portions mini aussi bien salées que sucrées, "ultramalines" parce qu'elles permettent de tout goûter sans rien gâcher, une ambiance "famille mais pas trop" et un décor convivial. Le tout conçu par Guillaume Gomez, n°2 des cuisines de l'Elysée.

Bon, tout cela était fort avenant.

Nous avons donc ramené nos fraises affamées dans le 15è à 12H00 tapantes, pour ne pas risquer de perdre une minute.

Des gens nous avaient devancées (il faut le faire), tout était réservé (c'était marqué sur les tables). Le lieu est manifestement couru, en dépit de son ouverture récente. Ce qui n'est pas une garantie de qualité, puisque l'offre n'est pas forcément folichonne dans le coin.

Le décor: aucune ligne d'ensemble, des banquettes rouges, du moderne, des suspensions faussement originales. J'ai pas bien compris ce qui leur a plu aux messieurs du Figaroscope.

L'ambiance: des trentenaires qui discutent avec des trentenaires. Plutôt simple et pas bobo (en même temps c'est pas franchement bohème Ecole Militaire...).

Le buffet est copieux et varié.

Les mini-viennoiseries sont excellentes. Chaudes, beurrées, moelleuses. A dream. Des pancakes chauds corrects sans plus, un cake choco et un marbré idem.

Alors, oui, les mini portions, c'est sympa, mais pas révolutionnaire. Le Lutétia fait ça depuis longtemps, en mieux, puisqu'il propose même les plats chauds en mini-cocottes. En salé, donc: mini cheeseburgers, minitartares de boeuf, mini-croque-monsieur, minipizzas. Plutôt bon dans l'ensemble. A un moment donné, on a cru à une bonne idée quand on a vu la serveuse passer à chaque table avec une assiette de petits fours salés pour qu'on se serve, ambiance cocktail. Mais elle ne l'a fait qu'une fois, et a posé l'assiette sur le buffet, donc on n'a pas bien compris l'intérêt de la manoeuvre. 

Côté chaud: le quelconque dans toute sa splendeur. Oeufs brouillés, pommes de terre, saucisses, ailerons de poulet.

Côté froid: le magnifique buffet de salades... Là encore, je vois pas ce qu'il y a de magnifique dans une salade de pâtes, des tomates-mozza (sans basilic ou autre), du taboulé, une salade de lentilles... On a cependant bien compris qu'ils avaient eu une offre sur les courgettes, vu qu'elles se déclinaient en crème glacée aux courgettes, courgettes marinées, et diverses salades.

Pour les desserts, un brownie en ridicules portions d'un cm2 mais pas besoin de plus vu la qualité, des bricoles et surtout diverses verrines: pana cotta, île flottante, crème brûlée... Très bon. Mais alors qu'on plongeait allègrement notre cuillère dans une mousse au chocolat au lait avec des perles de choco noir croustillantes dessus, la serveuse nous les a arrachées des mains en nous disant qu'il y avait du verre dedans. La question est: comment se fait-il qu'elles aient pu arriver jusqu'à nous?

Les boissons sont à volonté, servies à table. Le jus d'orange est d'un niveau correct pour une cantine. Le thé Mariage est présenté en Thermos!

Service sympatoche, des jeunes filles souriantes et simples (ça fait du bien de ne pas se servir un 9è pain au chocolat devant une mannequin).

Bilan: pas mal dans l'ensemble, un grand manquement avec l'absence de jus d'orange pressé et le thé en thermos, un côté amateur (on se sert les viennoiseries avec une cuillère à soupe, les tranches de cake avec les mains, la tarte aux champignons était cramée, la mousse choco proposée avec ses morceaux de verre, le beurre amené à la demande dans un ramequin individuel, puis repris pour être donné à quelqu'un d'autre...). Une originalité notable avec la fontaine de chocolat, ses chamallows et ses mini-brochettes de fruits.

Pour 30 euros, c'est bien, gagnerait à proposer quelques mets plus raffinés.

A conseiller? Oui, mais seulement si vous devez passer dans le coin de toute façon.

Bilan calorique: élevé mais pas de saturation. 

Home in Paris: 17 avenue de la Motte Piquet dans le VIIè. Brunch buffet à 30 euros. 01 47 05 07 37.

 

Commenter cet article

golf 04/09/2014 11:09

Pour moi les portions "mini" c'est le piège, plus c'est petit et plus j'en mange...alors quand il y a une tonne de variétés différentes, je finis par exploser ^^

Ohlala 15/03/2011 21:20



Chère Belette,


j'attends avec impatience la critique du prochain brunch !



labelette 15/03/2011 21:24



Bonsoir Ohlala, je mangerai des pains au chocolat pour vous dans un mois!



Pup 14/03/2011 00:24



J'adore



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.