Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 Jan

En finir avec les idées reçues sur le nourrisson

Publié par labelette  - Catégories :  #Mère indigne

Depuis la nuit des temps, des idées sont véhiculées sur les nouveaux-nés. L'heure est venue d'entendre enfin une voix s'élever de cet océan de clichés.

 Un nourrisson...

- ne sait pas faire la différence entre le jour et la nuit 

FAUX : dès qu'il sent une présence éveillée dans la maison, il pionce allègrement (ça le rassure, voyez-vous). La nuit tombée, quand tout le monde est bien endormi, il flippe et vous réveille par tous les moyens (j'ai faim, j'ai froid, j'ai chaud, j'ai mal au ventre, j'ai l'air con avec mon nouveau pyjama... : tout cela se traduisant par des hurlements perçus sur 5 km à la ronde à l'exception d'un micro-espace situé aux environs immédiats du marido)

- ne fait que manger et dormir

FAUX : il braille aussi, c'est même sa principale activité

- mange à un rythme variable 

FAUX : son rythme est exactement calé sur le vôtre. Quand, après vous être occupé de laver ses biberons/son linge/ranger son armoire/plier ses bodies/débarrasser sa table à langer, vous vous apprêtez à manger, vous lui lancez sans le savoir le signal que lui aussi a faim (j'ai en cet instant une pensée émue pour une amie qui doit accoucher demain de jumeaux et qui pense -elle est adorable- que le soir elle pourra continuer à dîner tranquillement avec son mec. Je n'ai pas osé lui dire que si déjà elle arrivait à manger, froid, seule, debout, et à moins de 4h d'écart avec l'heure présumée du repas, elle pourrait s'estimer fort bien lotie)

- ne fait pas de caprices

FAUX : comment, dès lors, expliquer qu'il chouine inlassablement jusqu'à ce qu'un bon samaritain daigne le prendre dans les bras, et qu'il s'arrête brusquement avec un air de satisfaction rentré (je me comprends) une fois sorti du berceau (puis rechouine dès qu'on le repose, puis est re-content, puis rechouine etc. : c'est très rigolo, surtout la nuit)

- ignore tout du monde qui l'entoure quand il naît

FAUX : il sait déjà comment CULPABILISER la Belette à tous les coups (genre en la fixant grave du regard au moment où elle est en marche vers le berceau pour le recoucher - alors qu'il s'est réveillé 10 mn avant) (attends, tu vas quand même pas me remettre dans le berceau alors que je te gratifie de quelques minutes d'éveil intense? )

- utilise un grand nombre de couches 

FAUX : bébé ne voit pas l'intérêt des couches, dans la mesure où il a la possibilité de se soulager à l'air libre (il vise le millième de seconde où vous venez d'enlever une couche pour en mettre une autre)

- peut être facilement emmené partout où on va

FAUX : bébé considère que le meilleur moment pour prendre son biberon est celui où ses parents sont en train d'ouvrir la porte pour partir (puis, pour une fois, il lui semble plus judicieux de faire caca dans la foulée, plutôt que d'attendre l'heure réglementaire) (tous les parents indignes ont essayé au moins une fois de partir quand même : ils ne réessaieront plus)

- prend tout ce qu'on lui donne

FAUX : lorsque tu appuies sur la pipette de vitamines, il fait genre il avale pour que tu sois tout content, puis une fois que t'as enlevé la pipette (et le bavoir), il fait tout ressortir bien lentement de manière à ce que ça dégouline tranquillou sur le pyjama que tu viens de lui mettre (oui, celui qui a le col blanc)

- ne fait pas de cinéma

FAUX : quand tu lui donnes son biberon après l'avoir entendu hurler pendant 20 mn, il l'engloutit avec délectation, mais s'il s'arrête en cours de route et que tu essaies de lui redonner à boire genre 1 seconde plus tard, il affiche un air dégoûté comme s'il n'avait jamais rien goûté de plus immonde (en d'autres termes, il se fout de ta gueule). 

- ne bouge pas du tout les premières semaines

FAUX : il est excessivement inactif quand tu as hyper envie qu'il fasse de petits mouvements mignons, et s'agite comme un malade quand tu es hyper pressé (la fameuse jambe qu'il ne daigne pas plier quand tu l'habilles)

Initialement, je voulais faire un "vrai/faux" sur les idées reçues, mais j'ai rien trouvé dans la partie "vrai".

Cela dit, si vous comptez avoir un bébé un jour, je comprendrais que vous n'accordiez aucun crédit à mon petit relevé de détails pratiques... 

 

Commenter cet article

bijou 10/04/2012 22:13


Oh merci, enfin quelqu'un qui écrit ce que je pense.J'ai bien rigolé et mon mari aussi

labelette 11/04/2012 12:48



Merci de penser comme moi, Bijou, je me sens moins seule!



Bree 18/01/2012 12:01


Je pense qu'il est de notre devoir de nous reproduire avec enthousiasme pour 2 raisons: 1- la belette ne doit pas se sentir seule face à une progéniture à l'abord complexe; 2- nous devons pouvoir
apporter notre contribution/adhésion à ce que dit si justement la belette.


La reproduction nous permet également d'enrichir notre connaissance de la purée bio de manière extraordinaire (de la conception à la vaporisation). Qui voudrait s'en priver?  

labelette 18/01/2012 12:11



Merci Bree, parce que, justement j'ai besoin de vous, beaucoup ont montré quelque inquiétude suite à ce billet et m'ont laissé croire (accroire... : cf ceux qui passent l'agreg et
qu'éventuellement vous connaîtriez) que mon nourrisson était un phénomène unique. 



Jo Borrel 18/01/2012 11:09


Ah ! quel plaisir de s'amuser d'un texte sans arrières pensées. Bravo Labelette, je reviendrai et inciterai d'autres à le faire.

labelette 18/01/2012 12:13



Merci beaucoup, je suis sensible à ce commentaire subtile et pertinent. 



Marie Mail Tout 18/01/2012 09:23


Je suis nullipare et vais de ce pas me faire ligaturer les trompes.


Merci la Belette !


En plus, comme on est déjà 65 millions dans ce beau pays et que Pôle Emploi est au bord du burn-out, mon geste est un acte civique.

labelette 18/01/2012 12:14



Oh non, tu nous priverais d'une Eléonore Mail tout et d'un Mattéo mail tout, et ce serait bien dommage!



Mikl 17/01/2012 22:41


"...un air de satisfaction rentré (je me comprends)".


Pour qui a déjà fréquenté un bébé, l'expression mérite largement de figurer au Panthéon des expressions imagées, tellement imagées, que putain tu la vois, de tes yeux vois, la satisfaction
rentrée!! Tu la vois, et même tu entends la voix off du bébé :"Attention à tous, ceci n'est pas un exercice : On rentre le menton, tous les mentons, et toi, ma bouche, défense d'esquisser un
sourire, pas de triomphalisme, t'entends? Et vous, mes cils, restez prudemment baissés, hein, pas venir me ruiner la manip avec un regard de winneuse précoce, et vous mes mains, ne tremblez plus,
souvenez-vous quand j'vous pleurais d'ssus, DB est revenue!..."


Bon, d'accord, j'extrapole.
"Un air de satisfaction rentré (je me comprends)". Un coup (de génie) à dépeupler le pays, ça. Ze Belette = Twelve points. 

labelette 18/01/2012 12:17



Cette description est parfaite pour le dicodelabelette. On la mettra à "satisfaction rentrée". 



Jeanne 15/01/2012 22:02


La seule consolation que j'ai pu trouver est de me venger quelques années plus tard, notamment pendant la fameuse période du "non": "Tu veux du goûter? - Non. - Bon d'accord, maman va manger
seule tous les macarons roses..." Faut-il préciser que j'ai effectivement mangé tous les macarons? sous l'oeil noir de l'enfant, qui, hélas, comprend vite l'inutilité de la période du
"non". 


 

labelette 15/01/2012 23:04



Ce qui suppose tout de même d'avoir des macarons roses pour le goûter, parce qu'avec des BN ça marche moins bien (tu veux des BN? Non. Bon tant pis)



amel 14/01/2012 23:56


article vécu 2 fois, que dire, si ce n'est que même nous ça nous empêche pas de retenter l'expérience...quand on parle de mémoire sélective, la maternité en est l'apothéose...alors...courage, ça
passera (désolée, j'ai entendu cette phrase tant de fois que ça sort tout seul)

labelette 15/01/2012 23:02



Je suis bien d'accord pour la mémoire sélective!



Les Amis de la Belette 13/01/2012 22:54


Ce qui démontre que le petit être que l'on croit vaguement végétatif est déjà équipé d'un tempérament bien à lui. Tout ce que tu écris, et que j'ai vérifié trois fois, est extrêmement rassurant
pour l'avenir de l'humanité. Bon, pour l'avenir du pyjama à col blanc, je suis moins optimiste.

labelette 15/01/2012 23:07



je savais que tu serais sensible au pyjama à col blanc



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.