Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 May

En vacances avec DSK

Publié par labelette  - Catégories :  #Mère indigne

Ah y est, je suis de retour après une semaine de vacances, aussi navet qu'à l'aller.

Paloma Renaissance à Beldibi en Turquie, hôtel club, du 14 au 21 mai. Voilà qui, en d'autres temps, ne nous aurait pas franchement fait rêver, mais depuis 2 ans et demi, il se trouve que quelque chose a changé.

Depuis deux ans et demi, avec mon marido, on a décidé qu'une fois par an minimum on s'offrait de vraies vacances, à savoir une semaine où ON EST AVEC NOTRE BEBE TOUT EN NE GLANDANT RIEN. 

Le 1er critère est désormais : la présence d'un baby club digne de ce nom, auquel cas c'est parti pour un improbable séjour avec des familles, des animateurs, des spectacles le soir et le vague souvenir d'un temps où l'on ne se cantonnait pas au périmètre d'un club entre plage (avec galets), piscine (froide), et plage (avec galets), piscine (froide). 

J'ai trouvé une excuse imparable : Chouquette n'est pas gardée avec d'autres enfants, alors ça lui fait beaucoup de bien d'aller au baby club. C'est pour elle qu'on fait ça, parce que si c'était nous, on préfèrerait largement la garder non-stop.

Je dois avouer que j'ai affiché un exaspérant petit sourire tout au long de cette semaine. C'est horrible, et honteux, mais pendant que ma fille est au baby club, j'aime passer devant des gens qui se coltinent leurs marmots pendant les déjeuners et leur dire "Bon appétit" (sachant qu'ils n'ont jamais plus de 15 secondes d'affilée pour engloutir leurs bouchées car il faut chercher une glace/à boire/des frites pour l'enfant, courir après le môme qui ne tient pas en place, ou l'emmener aux toilettes).

J'adore aussi être allongée sur mon transat et admirer un bébé qui fait caca dans le sable (c'est arrivé, et ça m'a beaucoup plu), voir un papa s'énerver après son fils qui n'a pas compris que les galets c'est dans la mer qu'il faut les jeter et pas sur maman qui bronze, constater que des nuées de parents partent tête baissée à 14h dans les chambres avec leurs enfants pour 3 heures de sieste, ou encore contempler une maman au bout du rouleau parce que sa fille passe son temps en mode je fuis à l'autre bout du club.

Pendant que certains tartinent et retartinent de crème leurs enfants, gonflent des brassards (ils les gonflent trop, le bras ne passe pas, le môme hurle de douleur, ils dégonflent puis regonflent, le môme hurle,  alors on dégonfle, et on met une bouée, elle est trouée, il faut en acheter une autre, le môme hurle et moi je continue à afficher cet abominable sourire) ou font semblant de passer de bonnes vacances quand Camille réclame le toboggan jaune pour la 1000è fois de la matinée, eh bien pendant ce temps, je suis allongée et je lis Voici Le Courrier International. 

Dans ce club "all inclusive", les buffets étaient bio. Alors, je réponds à la question que tout le monde se pose :

- Est-ce qu'on se sent aussi lourd après avoir ingéré des quantités de mets bio qu'en cas de non-bio?

Eh bien, figurez-vous que non. Car on n'a pas le poids de notre mauvaise conscience (bon, si quand même un peu quand on prend et reprend du cheesecake à la pâtisserie qui se trouve être sur le chemin de rien mais comprise dans le all inclusive). 

Ce côté multitude de restaurants (sunset, moonlight, four seasons...), avec différentes ambiances, vue sur la mer, ou table intime, du choix et plein de trucs bons (malheureusement, il n'y avait pas que les concombres et les fraises qui étaient divins), cela aussi m'a beaucoup plu. Mon marido, particulièrement accro à certains "stands" m' a semblé plus que d'accord.   

On a aussi fait plein d'activités, car la glande, très peu pour nous. 

2 tours de ski nautique pour mon marido (j'ai eu la flemme d'accompagner ma fille pour le voir, il fallait marcher 1 mn entière).

Quelques minutes de ping pong pour moi. C'est bien non?

Chouquette pour sa part a socialisé comme une malade.

Toi, t'es mon copain! (ordre). Toi, t'es ma copine, donne-moi la main!

Euh Chouquette ce n'est pas parce que cette connasse de Tess veut pas te donner la main qu'il faut la jeter dans un fossé. Ou alors, pas devant ses parents. Ou alors, une fois qu'elle t'aura filé son hélicoptère qui clignote. 

Sinon, en dehors de nos efforts sportifs, nous avons découvert et suivi avec passion un feuilleton local.

"DSK a été arrêté à New York".

Scotchés à la télévision francophone, nous avons eu tout loisir de constater à quel point les Canadiens, les Suisses et les Belges pensent que nous sommes de gros cons de Français, combien nos hommes politiques sont des merdes et nos médias aussi. Nous devrions prendre exemple sur eux, c'est clair.

Les amis, nous savions pour DSK et nous n'avons rien dit.

Les médias auraient dû prévoir.

"Alors que la campagne présidentielle semble déjà bien engagée sur tous les fronts, DSK doit se demander comment il pourrait faire un dernier petit viol tranquillou au Sofitel avant de déclarer officiellement sa candidature qui, sur le terrain politique (et seulement politique, cf nos 700 articles sur les dérapages de DSK et leurs détails), semble promise a un bel avenir"."

Dans ce feuilleton, plus suivi que les Feux de l'amour, chacun prend position. Car TOUT LE MONDE ETAIT AU SOFITEL CE SAMEDI-LA. Je n'ai désormais autour de moi que des procureurs, des juges, des avocats, des victimes. Moi-même, bien sûr, comme vous tous, j'ai une opinion (j'étais dans la suite). 

Je dois dire que tout cela m'a grave perturbée (attristée), et j'ai passé mes nuits turques à penser à DSK/ à la réaction de ma nounou quand elle saura à notre retour qu'on ne va pas pouvoir la garder...

Mon marido et moi n'avons pas manqué d'en discuter avec la poignée de Français partageant nos buffets bio. Des réactions diverses (Pour moi c'est sûr c'est un complot/ J'aurais pas voté pour lui, mais pour d'autres raisons, j'aime les gens tranchés/ Ah bon, ça s'est passé dans sa suite? / DSK et sa femme, vous savez, ils sont juifs...). 

Au final, c'était un peu bizarre, ce mélange de turc, de bio et de DSK. 

De retour à Paris, on a constaté que le feuilleton continuait.

Merde, c'était vrai. 

Commenter cet article

Jo Borrel 29/01/2012 19:10


Comment occuper 1/4 d'heure ou 20 mn un dimanche en début de soirée ? Ici par exemple.


Ciné, divorce, vacances (pour te montrer que je ne pratique pas l'imposture de la lecture ) ton monde est aussi rangé
que ton bureau ma parole.


Allez ! Bisous et à demain.

labelette 30/01/2012 13:30



Détrompe-toi, mon bureau est l'incarnation de l'ordre à côté de mon monde.  


Merci de ne pas être un imposteur en lecture du blog, c'est bien le seul domaine pour lequel j'aie une tolérance. 



E 28/05/2011 13:32



28 mai = Joyeux anniversaire à labelette.



labelette 31/05/2011 00:06



la belette est née le 28 mai? Elle te remercie!



sand 25/05/2011 10:35



Dites la Belette, vous me suivez en vacances ? Nan, parce que franchement vous auriez voulu décrire nos vacances familiales, vous n'auriez pas mieux fait !


J'ai les boules ... vu d'un point de vue objectif c'est flippant ! Elles sont si pourries que ça mes vacances ? Ah oui, c'est vrai j'oubliai mes nounous préférés qui me permettent des vac en solo
: les mamies et papis ... je leur rend hommage d'ailleurs ...



labelette 25/05/2011 11:42



Mais non c'est super les vacances avec enfant! Nous, le baby club, c'est vraiment parce qu'on est obligés. 



bob l'éponge 25/05/2011 10:24



le nouveau slogan de dsk...


"j'la force tranquille"



Schtroupmf G. au G. 25/05/2011 10:21



Parle-nous de façon plus précise de la soirée lambada, car tous s'interrogent (puisque l'on sait bien qu'Anne Saint Clair est la seule coupable de l'histoire, en plus elle est riche) : avais-tu
assemblé ta fameuse jupe en crépon toi-même ?



labelette 25/05/2011 10:51



Trop la classe d'écrire depuis le Gabon! 


J'étais sublime en crépon. 



Les amis de la Belette 25/05/2011 00:01



C'est pourtant bien le ping-pong ! J'étais en Tunisie en 2007 quand Kouchner et des anciens socialos rentraient dans le gouvernement Sarkozy et les frenchies étaient scotchés devant la télé entre
deux pâtisseries et un thé au pignon. Oh, t'as vu, Kouchner, quand même ! Tu reveux des pignons dans ton thé au jasmin ?



labelette 25/05/2011 10:50



oui, le ping pong, c'est très bien, mais pas quand le vent est en ma défaveur...



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.