Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 Sep

Eux. Et nous.

Publié par labelette  - Catégories :  #Arrête ton baratin

Je suis passée tout à l'heure devant une boutique du 9è qui s'appelle Les Ptits Bobos (un dépôt-vente de fringues d'enfants, concept séduisant boboïsé ici par une clientèle Bonpoint-addict) et j'ai pensé à ma copine Gossip (elle vit à 2 pas, et elle adore cette boutique). 

Avec mon marido, on a rencontré Gossip et Gossipo il y a 4 ans à Java (je ne me lasse pas de cette phrase) (ça change du Marineland d'Antibes). 

Gossip et Gossipo étaient dans le même hôtel que nous la veille, et se retrouvaient dans le même wagon que nous pour plusieurs heures le lendemain. 

Gossip et moi engageons la conversation : elle est hyper hyper sympa, a des dents hyper hyper blanches, est hyper grande et hyper mince. Gossipo? Idem (en brun). 

Ils ont choisi le même voyagiste, résident dans les mêmes hôtels et suivent le même itinéraire que nous pendant la moitié de leur séjour. Sauf que nous, ce trip de ouf, c'est notre voyage de noces (eux, un voyage parmi d'autres).

Avec mon marido, on se dit qu'ils ont une tête à faire un job atypique.

"On travaille ensemble". Ah, euh, tu cuisines et lui il sert? Vous tenez un pressing? 

On co-anime le grand talk show de Direct 8 chaque semaine. Et vous?

Nous? Alors, moi, je suis réalisatrice de films, et mon marido est opérateur de saisie. 

On raconte nos vrais métiers, ils s'intéressent, posent plein de questions. On passe la soirée ensemble. On crève d'envie de demander et alors machin il est comment, et truc elle est sympa, mais ça fait ploucos, alors on demande quand même, mais en fin de dîner (et ils répondent).

Réveil à 3H dans la nuit pour voir le lever de soleil sur un volcan. On part en même temps qu'eux, mais ils parviennent au sommet 1H avant nous, frais et dispo, alors qu'on est claqués et qu'on se les pèle avec nos manteaux ringards trop larges (eux, ils ont des petits blousons trop mignons). Le spectacle passé, ils se prennent en photo, rient à gorge déployée, c'est le bonheur devant la nature. 

De notre côté... "Marido tu vas pas au bord putain tu bouges pas putain tu vas tomber c'est HYPER dangereux arrête je te dis que tu vas glisser je m'en fous je veux pas me mettre là t'es malade ou quoi me prends pas la main je veux pas je veux pas voir je m'en fous de ton volcan de merde putain tu vas tomber".

Quelques heures plus tard, nous débarquons dans un superbe hôtel. Je plante un orteil dans une piscine : c'est glacé, c'est impossible de rentrer, non mais attends qui peut rentrer là-dedans? Pendant que mon marido essaie de comprendre comment baisser le transat (après en avoir ramené deux cassés), j'aperçois un peu plus loin Gossipo en pleine nage dans une autre piscine, tandis que Gossip, à quelques mètres de là, annote un roman dont elle parlera à la rentrée dans son émission, bronzage caramel et micro kini blanc. Du coup, avec mon marido nous étendons nos corps mi navet-mi tomate à une distance suffisante pour ne pas être distingués. 

Gossip et Gossipo partagent avec nous un grand nombre d'activités.

Un jour, nous partons faire du cheval sur la plage. Au bout de quelques minutes, les Gossip's s'envolent déjà galopant cheveux au vent, tandis que nos chevaux s'escriment à bouffer chaque brindille de leur chemin, à faire des pauses pipi toutes les 20 secondes et à tourner en rond. Mon marido et moi débarquons sur la plage après une folle traversée des 100 mètres de forêt, et nous retrouvons le couple qui fait une pause. Photo pour tout le monde (mon marido pourtant grand et moi sommes deux nabots avec de vastes auréoles sur leurs tee shirts à côté des deux cavaliers géants toujours aussi frais). 

Nous parcourons un village isolé, les enfants se rassemblent autour de nous, ainsi que les vieux des environs. Les Gossip's font très Brad et Angie en Namibie, tandis que nous faisons plutôt deux cons qui n'ont à rien à foutre là. 

Parfois, notre anglais est sollicité, mais les Gossip's sont bilingues (trilingues même), alors on n'ose plus faire de fautes avec un accent de merde, on se tait...

Nous dînons un soir chez l'habitant, les Gossip's sont très à l'aise (ils comptent revenir faire un reportage à Bali), tandis que je me ridiculise en suivant à reculons la maîtresse de maison, pensant qu'il s'agissait d'une coutume de marcher en arrière (alors que non, elle avait juste un truc à nous dire).

Nous faisons de la gym avec un groupe de nanas locales, en indonésien, avec musique indonésienne too. Les Gossip's sont hyper synchro, et moi chuis grave décalée sur chaque mouvement (j'ai le film, je le garde en un lieu inaccessible au commun des mortels).

Un jour, l'ascension d'une montagne est prévue. Je suis dans tous mes états, je demande à ceux qui connaissent si c'est pas vertigineux. Gossipo se fout copieusement de ma gueule... Nan mais tu te rends pas compte de ce que c'est que le vertige, je dis. Mais pour lui comme pour la plupart des gens non sujets à ce type de sensation, c'est du pipeau... Bref, le lendemain, je commence à grimper (enfin, pas de l'escalade, on se calme). Je fais même ma maligne, ah non ça va en fait, c'est hyper facile, j'ai même pas peur, on voit rien, ah ouais c'est rigolo, hihi, je cours, je vais vite, hihihi, youhou regarde t'as vu c'est trop bien de monter sur une montagne ATTENDS JE PASSE PAS PAR LA JE PEUX PAS JE PEUX PAS JE PEUX PAS TU VEUX MA MORT ya 5 cm avec le vide et toi tu te calmes tu te calmes arrête de courir putain colle-toi à gauche je te dis colle-toi à gauche j'aurais pas dû vous écouter je m'en fous de vos conneries de montagnes JE RENTRE non c'est pas con si chuis montée jusqu'ici pour rien je te dis que je m'en fous de tes putains de paysages TU RESTES A GAUCHE TU BOUGES PLUS BON PRENDS MOI LA MAIN ATTENDS DOUCEMENT J AI PEUR PUTAIN JE PEUX PAS JE PEUX PAS. Je reste figée puis reprends finalement l'ascension telle une vieille, mon marido me tient le bras à droite, la guide à gauche. Arrivés en haut, les Gossip's ont déjà fini, ils sont même allés dans le trou de la mort (un lac de soufre), alors que je reste bien à distance de toute vue susceptible d'avoir un intérêt.

Avec mon marido on se dit ouais bon ils sont sportifs et sont pourvus d'un corps de rêve, ils ont un boulot sympa, font plein de trucs, rencontrent plein de gens intéressants, sont hyper sympas et parlent quelques langues, et alors? Côté artistique, côté études, rien, le désert. Ah si. Gossipo a un doctorat d'histoire. Il est aussi pianiste, il a le niveau d'un concertiste, mais il joue pas souvent hihi. 

Nous? On aime bien aller au cinéma de temps en temps. 

De retour de Bali, on va bruncher chez eux, dans le 9è. Super appart-loft.

Ils viennent dîner chez nous, s'extasient du repas (je vous ai dit qu'ils étaient très sympas).

Les vacances suivantes, elle est enceinte, moi aussi, mais ça rend pas pareil.

Elle accouche d'un petit garçon, accouchement de rêve. Moi, euh, un autre pitch.

Leur émission s'arrête, elle en anime une autre qui cartonne (un truc de gossip girl, justement), puis une autre qui vient de démarrer. Elle est à l'écran comme en vrai, simple, accessible, hyper sympa, pas du tout j'me la pète (alors que d'autres pètent beaucoup plus pour beaucoup moins). 

Depuis, ils ont refait une multitude de voyages (coucou, on est au Brésil avec le baby -quand je pense que la perspective de 2h de vol avec un bébé me sursaoule - Demain, on repart à Bali! Hello, on revient juste de New York, bisous!). Nous, on part à Nice, ou à Versailles pour un dépaysement maximal.

Voilà, nous sommes un chouïa différents (et encore, en cherchant longuement, on peut faire certains rapprochements, je vais y réfléchir et je vous dirai), et pourtant le cocktail SYMPA + GENTIL, ya pas à dire, on ne s'en lasse pas.

Et puis, au moins, vu l'écart, ya pas d'esprit de compétition. Ils n'ont même pas essayé d'être comme nous. 

 

 

Commenter cet article

Mikl 26/09/2011 19:09



Ah! Chère belette : you made my day, comme on dit en bon français! Merci pour le fou-rire et bravo pour ce joli talent, qui tend à rendre la vie si drôle... à raconter. (Bon mais moi, ils ont
beau être sympa les Gossip's, si déjà je devais aller à Java, j'aimerais autant que ce soit avec vous. Et le marido). (Et la chouquette). (Heu...non, pas la chouquette). 



labelette 26/09/2011 23:16



Merci cher Mikl, you made my day too! Je comprends cela dit que vous préfériez partir avec nous, sommes un tantinet moins complexants.



Mimine 25/09/2011 10:40



Eh, au prochain apéro, tu peux pas me jouer un coup de piston pour devenir pigiste ? Allééééééé ......   ;-)


Beusouillles


Mimine


PS : C'est qui les gens en question, tu me dis ?



labelette 25/09/2011 13:03



Désolée j'ai promis la confidentialité à tous ceux dont je parle!


 



chris rotel 23/09/2011 21:13



il est excellent cet article, quel talent! héhé



labelette 23/09/2011 21:17



Merci, j'en rougis!



muse 23/09/2011 18:01



J'adore, j'en rie encore... on a tous de près ou de loin des gossip et gossipo dans notre entourage...Xx Muse



labelette 23/09/2011 18:02



Mais ils ne sont pas tous sympas...



Les Amis de la Belette 23/09/2011 14:15



Je ne marcherai plus jamais à reculons de ma même manière désormais. Trop drôle !!!



labelette 23/09/2011 16:54



Oh, ça va!!!!!



Denis 23/09/2011 12:27



Trés belle histoire. Le principal, c'est que vous ayez gardé le contact. 



labelette 23/09/2011 16:54



Certes!



toinette 23/09/2011 11:10



Merci pour le dépaysement... et pour la tranche de rigolade.


Pas la peine de voir le film, on vous y voit déjà !!



labelette 23/09/2011 16:54



Le marido ne s'y est pas collé... Il filmait. 



Albane 23/09/2011 10:25



J'ai attendu la fin pour savoir s'il fallait les détester ou les adorer. Mais en fait ça a l'air d'être une belle histoire, alors que demander de plus ?



labelette 23/09/2011 10:29



C'était juste pour souligner notre capacité à ne pas être envieux!



Mimine 23/09/2011 08:43



J'aurai pu, un jour, faire un article de ce genre, je viens de postuler pour être chroniqueuse dans la future émission "Chac" de Christophe Dechavanne sur TMC, mais j'ai échoué ... Ton post m'a
fait rire parce que je ne le saurai jamais mais ce doit être comme ça avec tous les bobos ... cela dit j'aurai bien aimé le vivre !


Beusouilles à toi l'amie des stars ^^


Mimine


 



labelette 23/09/2011 10:29



Non non non tous les bobos ne sont pas comme eux, loin de là... 



Prof 22/09/2011 19:25



Chère Belette,


Je tiens à vous signaler que l'on trouve également des Gossip et Gossipo dans l'Education Nationale : ils font des cours vraiment passionnants, ils corrigent très consciencieusement leurs copies
en 2 jours, les élèves les adorent et les respectent alors qu'ils ne sont même pas démagos, ils font des remarques toujours très pertinentes en salle des profs et en plus ils
sont franchement sympas.


Bon d'accord, je vous l'accorde, ils ne sont pas nombreux.



labelette 22/09/2011 22:45



Vous en êtes?



Marie Mail Tout 22/09/2011 19:05



Ca me fait penser au sketch sur Le Blond toujours parfait (genre à la piscine, trop élégant alors que toi - si t'es un mec évidemment - tu te trimbales avec un pauvre slip de bain moule-b***). Je
crois que c'est d'Anthony Kavanagh.



labelette 22/09/2011 19:23



C'est un sketch de Gad Elmaleh. Sauf que nous, c'est du 100 % vécu!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.