Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Jul

Fallait pas me laisser les cookies

Publié par labelette  - Catégories :  #MANGER - MANGER - MANGER

18-avril-0161.JPG
C'est officiellement l'été, du moins d'un point de vue calendaire.
Paris vit du coup ses meilleures heures, délestée d'une partie de son habituelle charge overbookée, "chuis sous l'eau là" et saturée de sollicitations en tous genres. 
Paris se sent plus légère et ceux qui ont la chance d'y être encore (il faut le voir comme ça) connaissent cette même sensation, si rare, de légèreté.
C'est dans ce climat serein qu'on s'est tapé une tonne de cookies. 
Lau et son mari sont venus bruncher hier à la maison. 
Dans quel but?
Dans le but de bruncher, d'occuper les filles qui ont le même âge et, éventuellement, de discuter (en brunchant).
Lors de ce brunch, nous avions, entre autres, les cookies que Lau avait amenés, réalisés le matin même par ses soins (et son envie de manger des cookies).
Alors que son mari a considéré qu'ils étaient "vraiment en trop" (??????) et que le mien s'est contenté de prendre 1 mm de cookie parce que Lau venait de lui dire qu'elle en avait fait au chocolat au lait "exprès pour lui" (elle est allée jusqu'à lui dire qu'ils avaient le goût de Kinder, mais même ça, non, c'était au-delà de ses tolérances culinaires), Lau et moi avons entamé un sérieux ballet de j'en prends-j'en reprends-j'en reprends-j'en reprends. 
Un ballet qui a consterné son mari (mais il a trouvé qu'on était tarées de faire notre journée dédiée aux meilleures pâtisseries de Paris) (il a d'autres qualités que la folie de la bouffe). 
Tout aurait bien pu se terminer si Lau n'avait pas eu la mauvaise idée de me laisser la boîte.
Vous n'êtes pas sans savoir que les excellents cookies ne supportent pas de rester seuls dans le noir. Il paraît même que les plus divins d'entre eux sont carrément claustrophobes.
Manque de bol, j'avais de ceux-là, et je  n'ai eu d'autre choix que de leur apporter régulièrement des bouffées d'air frais. 
Je crois qu'il en reste un. 
Ces cookies m'ont rappelé une recette que j'avais trouvée un jour je ne sais où, et qui m'a valu les pires menaces de la Renarde (si tu ne me donnes pas dans les 5 minutes la recette de cookies de l'autre soir, je zxzuxugud) (par respect pour elle, je ne vous dirai pas de quoi elle m'a menacée).
Grâce à Lau, la Renarde ne va pas zsushuédudrhé car ça y est, voici la recette.
J'avoue que j'ai été pas mal rassurée, parce que contrairement à ce qu'on pense, les cookies, ce ne sont que quelques grammes de moelleux, un soupçon de douceur et quelques fèves de pur cacao.
Juste un peu de beurre... Pour la déco. 
Le sucre qui semble généreux est en réalité une sorte spéciale dotée d'un fort pouvoir sucrant sans pouvoir hanchant ni cuissant. 
18-avril-0162.jpgFèves bio du Guatemala. 
300g chocolat (le nestlé, on coupe en 2 chaque morceau) (soit 100 g/cookie)
- 1 oeuf en entier ( ultra bio, de préférence)
- 375 g farine (ou 364, selon le craquant attendu)
- 250 beurre demi sel (soit une plaquetounette) (demi sel = tu goûtes, t'es mort)
- 350 sucre la vergeoise (on peut en mettre moins) (mais avec le demi sel, ça compense)
- 1/2 sachet de sucre vanillé (vous voyez, c'est léger en sucre)

on mélange : beurre fondu + sucre + oeuf + sucre vanillé
puis on ajoute la farine et le chocolat

On fait des petites boules avec en moyenne 2 demi carrés de chocolat à chaque fois.
7/8 minutes au four 180°
Ces cookies sont très proches de ceux d'une célèbre enseigne, genre super super proches même.
Ils sont faits pour ceux qui aiment le goût de la pâte et sont en révolte contre les pépites merdiques.
J'espère que aimerez ces cookies au chocolat spécial ventre plat. 
18-avril-0160.jpgBoîte de cookies en mode pré-Belette.

Commenter cet article

Pupulovesphilly 27/08/2012 13:16


Ces cookies ont l'air super délicieux et je te fais entièrement confiance mais hélas dorénavant je ne pourrai plus jamais manger de cookies étant donné que j'ai découvert cet été LES MEILLEURS
COOKIES DU MONDE ET DE TOUS LES TEMPS (mais qui sont hélas trèèèèèèèèès loin de Paris).

labelette 29/08/2012 13:58



Essaie de les reproduire maintenant...



Alphonsine 02/08/2012 18:29


Sympa, mon escapade parisienne. J'ai fait le cinquième étage de Guibert, puis les terrasses pour lire mes livres. Extra ! J'ai visité les égoûts, je ne les avais jamais vus. Et puis quelques
courses...

Alphonsine 31/07/2012 15:32


Et des cookies sans chocolat, c'est possible ? Parce que je ne suis pas très chocolat, moi !


Au fait, j'ai mangé de merveilleux kouingounettes (des Kouing Aman miniatures) au quartier latin. Il y en avait de toutes sortes : nature, caramel au beurre salé, pommes, framboises, pistaches,
raisins secs... J'ai opté pour le caramel au beurre salé et les raisins secs. Je me suis régalée : ils étaient gras à souhait !

labelette 02/08/2012 17:52



Oui, je sais où tu les as achetés! C'était bien cette escapade parisienne? 


POur les cookies sans chocolat, oui, ça doit exister, je te fais signe si j'en trouve de bons...



Stiop 31/07/2012 14:47


Vivent les vacances à Paris. D'ailleurs, Paris rime avec Cookie. Tiens, si tu habites Londres, t'as quoi ? Des sportifs partout et donc : pas de cookies !

labelette 02/08/2012 17:51



Hum, pas sûr...



br'1 31/07/2012 14:14


Ouch! Pour une première visite je ne suis pas déçue. Je reviendrai plus tard, j'ai des courses urgentes à faire: y'a pas de beurre salé dans mon frigo!

labelette 02/08/2012 17:51



Alors, alors, alors????



Stelda 31/07/2012 01:05


Malheur!! Y en a qui font des cookies avec des pépites Vahiné ??! Les hérétiques, que les pustules les étouffent. A quoi ça sert de faire des gâtaux soi-même si c'est pour qu'ils aient le goût
des biscuits Leclerc, hein ?


Je vais tester ta recette, on verra si elle résiste à ma recette anglaise, héhéhé...

labelette 31/07/2012 10:29



Ah mais je la veux bien moi, ta recette, je pourrai comparer aussi...



Jimidi 31/07/2012 01:01


Et toi, jamais un peu beuark ? C'est beau, l'entraînement ! Hi hi ! (Je fanfaronne, mais je tuerais pour du saucisson corse, dans de la baguette du boulanger de l'autre côté de la place, avec un
rien de beurre et surtout pas de cornichon.)

labelette 31/07/2012 10:31



Fallait lire un de mes précédents billets dans lesquels j'indiquais qu'il était formellement interdit de sous-entendre que toute personne normale ne pourrait pas engloutir ça...


Il faut aller en Corse pour tester la baguette de l'autre côté de la place? 



Pau 30/07/2012 21:13


j'en veux!!

labelette 31/07/2012 00:07



Trop tard. 



Albane 30/07/2012 15:56


Je suis comme Ginger, à peine avais-je lu le début du billet que je criais intérieurement : "la recette ! la recette !". J'aime bien le concept du beurre demi-sel qui annule l'équivalent en
sucre.

labelette 31/07/2012 00:07



Oui, ils ne neutralisent. C'est bon à savoir, je trouve. 



lau 30/07/2012 15:33


petit conseil également : les faire réchauffer 3 min avant de les déguster pour être sur que le chocolat fond....donc surtout si vous les préparer à l'avance ne les faites pas trop cuire.


Vous pouvez également varier les plaisirs en remplaçant le chocolat par du kinder (du vrai), smarties, nutella, rocher, galak, crunch,....bon ok ok je m'arrête.

labelette 31/07/2012 00:06



C'est la même Lau qui a eu l'idée de la journée consacrée à goûter un max de pâtisseries...


Je crois qu'on ne va plus se voir. 



Ginger 30/07/2012 14:35


Heureusement que tu as mis en ligne la recette parce que, vu tout ce que m'inspirent tes photos, je crois que j'aurais été capable de t'envoyer des menaces encore bien pires que celles de la
Renarde pour l'obtenir !

labelette 31/07/2012 00:05



Dis-moi si tu la testes... Tu peux baisser les quantités (genre le sucre)...



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.