Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
02 Mar

Faut-il connaître ses lecteurs?

Publié par labelette  - Catégories :  #Arrête ton baratin

Suite à mon appel à l'interaction d'hier, Les Amis de la Belette m'a soumis ce sujet (yen a qu'un qui bosse ici, j'en peux plus de ma cohorte de lecteurs qui fout rien) (ahhhh je me sens mieux maintenant que je l'ai dit).

Est-ce que l'idée de ne pas connaître la majorité de tes lecteurs te paraît stimulante ou insupportable?

Etant formatée aux très hautes études, j'ai choisi d'appliquer le classique plan en trois parties pour répondre.

Intro

Lorsque je me suis lancée dans l'écriture d'un blog il y a un an, j'ignorais si le principe du j'écris n'importe quoi-n'importe quand séduirait voire aimanterait des lecteurs. Peu à peu, l'hystérie gagna la blogosphère et Internet en général, si bien que les statistiques prirent peu à peu une tournure démentielle. Au départ, les passants étaient principalement des amis, ("Tu peux lire mon blog et faire des commentaires s'il te plait?")(T'as été voir mon blog?") (Salut, alors, t'as mis un commentaire ou pas?") (Tu peux essayer d'en mettre un à chaque fois?"), mais l'intérêt des articles était tel que des inconnus ont rejoint le troupeau de lecteurs. Les amis finirent quant à eux par se noyer dans la masse pour se dissoudre complètement. Un contexte inédit s'offrit alors à moi : j'écris, des gens me lisent, mais je sais pas c'est qui. Parfois, je me sentais stimulée par ce mystère, parfois au contraire cela m'était insupportable. Bref, ça dépendait, mais c'était quand même un peu plus l'un que l'autre... 

1) L'idée de ne pas connaître la majorité de mes lecteurs me stimule à un point

D'abord, ya connaître et connaître. Nous prendrons ici connaître dans son acception "Personne à laquelle j'ai déjà parlé plus de deux fois dans la vraie vie" (source : dico de la belette). Que ce soit clair, les personnes que je connais, je les trouve sympathiques de lire mon blog, mais subsiste en moi l'inaltérable doute qu'elles ne viennent que parce que c'est moi (et je peux concevoir que me connaissant, elles aient envie d'avoir encore plus de moi)/parce que c'est marrant de suivre le quotidien de quelqu'un qu'on connait même si on trouve son blog nullos/parce qu'elles peuvent éventuellement se foutre de ma gueule ensuite (et je ne peux pas les blacklister). 

Nous considèrerons donc comme lecteurs purs et juste admiratifs ceux que je ne connais pas.

Leur présence, dont souvent ma page de statistiques est l'unique témoin, stimule ma foisonnante créativité. Elle est la condition sine qua non de la poursuite de mes écrits. Parce que j'écris pour des gens, voyez-vous, et pas seulement pour le simple plaisir d'écrire. Je ne peux envisager de rédiger des trucs géniaux pour moi-seule, ce serait trop égoïste.

Cette présence pourrait suffire à ma motivation, sauf que les statistiques ne me disent pas :

- qui vient ni s'il est déjà venu

- pourquoi il vient, ou revient

- comment il a atterri là

- son programme pour l'avenir (compte-t-il revenir?)

Je fais une différence, parmi les lecteurs inconnus, entre ceux qui sont arrivés ici en tapant "pourquoi ma nounnou ce fous de ma gueule", "perspective ontologique des postures contemporaines", ou encore "toutes les belettes brunchent-elles?" (quand j'y pense, c'est dingue la variété des thèmes que j'aborde), ceux qui sont arrivés en cochant juste "littérature" ou "philosophie", ceux qui sont venus sous les conseils d'un individu miraculeux ("vas-y, c'est génial") (merci de ne pas interrompre le fil de ma dissertation), ou encore ceux qui sont déjà venus, reviennent et comptent revenir. Et si, en plus, ces derniers font des commentaires, je vous dis pas. 

"Un blog ne tient parfois qu'à un lecteur qui vient, revient, reviendra, et, aussi, participera" affirmait Jonathan Labelette dès 2011. 

2) L'idée de ne pas connaître la majorité de mes lecteurs m'est insupportable

J'ai besoin de sentir que, derrière chaque commentateur, un coeur bat, que derrière de simples lecteurs réguliers se cache une autre vie que la mienne, peut-être pas aussi passionnante mais ayant un petit sens, elle aussi.

J'ai besoin d'échange avec mon public, parce que le peu que vous avez à m'offrir fera fructifier davantage encore les graines magnifiques que je dépose à vos pieds. 

J'ai besoin de savoir que Martine, célibataire, Charentes Maritimes, aimant la compote de coings et le café tiédasse-dégueulasse, ne supportant pas son voisin du 8è parce qu'il a les mains moites, travaillant dans un pressing où elle n'a aucun client avant 14h le mardi, lit mon blog.

J'ai besoin de savoir si Antoine, 33 ans, a reconsidéré le fait qu'il se sentait comme un imposteur dans sa nouvelle boîte, aime toujours les gâteaux aux noix, et a appris de nouveaux morceux de guitare.

J'ai besoin de savoir si Patricia, 40 ans, 6 enfants, femme au foyer, Montréal, a, enfin, si elle va bien, quoi. 

Si j'ignore tout cela, mon style s'en ressent, il devient plat, morne (pas insignifiant, ça j'y arrive pas), il tourne en rond, quoi. 

Il m'est insupportable et nuisible de ne pas connaître mes lecteurs, parce que sinon, je me fais l'effet d'une plante mal arrosée (et qui va bientôt pourrir, donc). 

Conclusion

Avoir des lecteurs qu'on ne connaît pas, c'est très stimulant.

Mais, ne pas les connaître quand même un peu (un minimum quoi, merde putain), est insupportable.

Les connaître trop, non, pas forcément, j'aime aussi me dessiner les personnes dans ma tête avec les indices (j'ai cassé mon crayon papier, quelqu'un vient de me livrer un colis vide, ma fille met des jeans horribles) qu'elles auront bien voulu me donner.

Voilà, bisous (c'est bien de conclure par "bisous", c'est mon prof de prépa qui m'avait dit ça, ils aiment bien à Normale Sup). 

 

Commenter cet article

Chloé 06/03/2012 14:57


Aaaah évidemment, tellement émue d'écrire mon premier commentaire, j'en oubliais les détails. Alors j'ai 21 ans, je suis la "petite blonde frisée" (BOUCLEE putain!) comme tout le monde tend à se
souvenir de moi, sinon je suis gauchère ET gauche (en+ je suis pas une pure gauchère, alors pour éplucher les patates je ne sais pas avec quelle main je suis "à l'aise", par exemple...), je
deteste me lever le matin et je suis toujours en retard (même si mon portable avance de 6 minutes exprès pour pas etre en retard). Et puis j'aime bien manger des croissants à 14h, c'est le signe
d'une bonne journée!

labelette 07/03/2012 23:08



hum, merci Chloé, je commence à sérieusement te dessiner dans ma tête, j'ai hâte d'avoir d'autres indices!



Jeanne 05/03/2012 23:38


Je suis d'accord avec les amis de la Belette. Il faudrait faire un brunch des blogueurs. 

labelette 06/03/2012 13:57



Un mystère me semble préférable pour éviter le côté déceptif, ou alors je viens avec ma barbe. 



Les Amis de la Belette 05/03/2012 21:32


J'aurais répondu que je trouve le mystère plus charmant qu'inquiétant. Je note toutefois que nous devrions, ponctuellement, ou rencontrer nos lecteurs, ou rencontrer les autres blogueurs.

labelette 06/03/2012 13:55



Humm si tu organises une rencontre avec tes lecteurs, je serai là. 



amel 05/03/2012 14:54


bon, je suis donc Amel mais ça tu le sais déjà.


Tu sais aussi que la grippe est venue faire un tour chez moi (mais pas pour moi même, non non, pour les naines et SURTOUT pour l'Homme, oui plains moi)


 


Sinon, j'ai donc deux filles de 3 ans et 1 an, j'ai 26 ans, je ne bois pas de café, j'adorerais Montréal et je ne suis pas très "noix" mais très m&m's 


mais je n'aime pas les barbes, désolée, même postiche!

labelette 06/03/2012 13:06



Merci, j'en sais donc un peu plus sur toi (je dois te rémunérer en m&m's?), le fait que la grippe soit venue faire un tour chez toi est très révélateur. 



Fidèle Lectrice Anonyme 05/03/2012 12:30


Je suis d'accord avec Jeanne, mais où est la troisième partie annoncée ? ça, ça ne plaît pas aux correcteurs de l'ENS! Heureusement qu'il y a les bisous à la fin.


Pour t'en dire un peu plus sur moi, je vis en Guadeloupe.

labelette 06/03/2012 12:58



Comme je viens de le dire à Jeanne, ma 3è partie s'est malencontreusement égarée dans ma conclusion...


Tu vis en Guadeloupe depuis longtemps?



Jeanne 05/03/2012 10:02


Il manque quand même une 3e partie qui dépasserait le problème posé. Je m'y verrais bien: connais? connais pas? un peu mais pas assez pour se sentir obligée. 

labelette 06/03/2012 12:31



Je me suis permis d'infiltrer la 3è partie dans la conclusion (j'y pense, c'est peut-être à cause de ça que je ne suis pas Normalienne?).


Je reconnais que ta 3è partie est brillante, et de bon augure pour toi.



Ronde au féminin 05/03/2012 00:50


On ne se connaît pas encore vraiment, puisque je découvre ton blog. 


Mais, je comprends parfaitement ton propos. J'ai d'ailleurs créé un nouveau blog pour que ceux que je connais dans la vraie vie ne viennent plus me lire. Mais, j'aime bien connaître des trucs sur
mes lecteurs (et j'adore surtout leurs commentaires). 


Allez, hop, je t'ajoute dans ma blogroll ! ;-)

labelette 06/03/2012 12:29



Je viendrai t'écrire des commentaires, je sais ce que c'est...


Merci beaucoup pour la blogroll, et à très bientôt !



Chloé 05/03/2012 00:27


En tant que Sage de l'Ombre, assidue depuis... environ plus de 6 mois, et ayant découvert ce blog je-ne-sais-plus-comment (j'ai une mémoire plutôt performante), je me dois de t'offrir un petit
commentaire...


Voilà, j'AIME ton blog, et je ne compte pas cesser de le lire (il m'est même presque vital).


Et bon anniversaire de blog en retard, j'espère qu'il y en aura plein d'autres.

labelette 06/03/2012 12:28



Merci beaucoup Chloé, cela me touche beaucoup, et pis je trouve ça hyper gentil, et pis, t'es super, comme meuf, vraiment. 


J'oubliais : tu dois maintenant dévoiler quelques indices sur toi, comme tu le sais j'ai besoin de te dessiner dans ma tête.



Sven H 04/03/2012 15:12


Bonjour, la Belette ! Je ne suis pas très assidue sur mon blog, d'où la réponse tardive.


J'ai "rencontré" quelques personnes par blogs interposés, les nouvelles rencontres me font toujours plaisir. Mais c'est quand même un goufre entre connaître le blogueur et connaître la personne.
Je ne vais pas me lancer dans une dissertation là-dessus (que l'on m'a formaté à produire en deux parties agrémentées de deux sous-parties), tu l'as très bien fait dans ton article !

labelette 05/03/2012 00:07



C'est vrai qu'entre le blogueur et la personne il y a souvent un large fossé. Surtout quand l'un des deux est un imposteur...



Les Amis de la Belette 03/03/2012 18:43


Dans la réalité, on ne se connaît pas vraiment, mais ton blog me donne le sentiment de te connaître bien mieux que bon nombre des personnes que je connais depuis longtemps. Et ça marche
vraisemblablement dans les deux sens vu que tu es une assidue de mon blog.

labelette 05/03/2012 00:05



Indéniablement! Et toi, qu'aurais-tu répondu à la question que tu m'as posée?



shoz 03/03/2012 15:10


je me suis faite invitée pour les vacances chez un de mes lecteurs de blog ... comme aurait pu dire Rémi Gaillard


c'est en faisant n'importe quoi qu'on rencontre n'importe qui

labelette 05/03/2012 00:04



ouaouh super tiens je vais lancer l'idée!



Ginger 03/03/2012 10:23


Bisous aussi (j'aime beaucoup cette conclusion !)

labelette 05/03/2012 00:03



La prochaine fois, je monte le niveau avec bisous, bisous



Vanette 03/03/2012 09:53


Moi, je suis déjà venue, mais je ne sais plus quand ni pourquoi. Je sais juste que je n'ai pas googelisé pour venir.


Je reviens à chaque mise à jour, et je reviendrai sans doute à chaque mise à jour... sauf le jour où je ne sourirai plus / je fermerai la fenêtre, légèrement agacée. Mais c'est pas demain la
veille, hien Belette ?! ^^


Par contre, par mon ancien blog, la curiosité m'a parfois poussée en dehors de ma Belgique natale pour rencontrer ces inconnus qui me lisaient et qui m'intriguaient... parce que je n'aime pas
rester indéfiniment virtuelle.  :)


Aujourd'hui, je n'ai plus le temps, mais je ne regrette rien, j'ai croisé des gens géniaux.

labelette 05/03/2012 00:02



Mais c'est horrible, j'ai peur que tu fermes ta fenêtre!!!!!! 


Comment as-tu rencontré des inconnus qui te lisaient? A leur demande?



Milky 03/03/2012 09:24


Je dirais même que c'est le plus intéressant, de connaître ses lecteurs : pour pouvoir devenir copain avec, ou, plus modestement, avoir des plans boulot, des avis sur la meilleure machine à laver
ou des recommandations de restos quand on raconte qu'on va passer le weekend à Fribourg-L'épinette...

labelette 05/03/2012 00:00



AH tiens, c'est une idée, je pourrais demander à mes lecteurs leur avis sur une machine à laver, peut-être que ça réveillera leur souci d'aider autrui...



Mikl 03/03/2012 00:52


Allez, cadeau  : je suis martine de montréal, j'ai les mains moites donc je compte apprendre aucun nouveau morceux de guitare. Je constate que je n'ai toujours aucun client avant 14h, ça
devient pénible. J'ai tapé sur google "plante mal arrosée" et chus atterrue sur ce blog. En revanche, parler des gâteaux au noix, je trouve ça hyper intrusif. Voilà. De rien, la Belette. Quand on
peut aider.

labelette 04/03/2012 23:56



oh la la pffffffffff ok pour le morceux de guitare, mais c'était ça ou rien, j'avais pas le temps d'écrire ET de relire... Et pour les gâteaux aux noix, tant pis, j'aura essayer... 



Schtroumph G. 02/03/2012 19:44


Connais-toi toi-même (ouh, la pirouette foireuse)

labelette 04/03/2012 23:54



OOOOOOuuuuuuuuhhhhhhh



Pupu 02/03/2012 19:24


Moi je fais partie des amis noyés dans la masse et bien sûr, quand tu m'as appris que tu créais ton blog, je me suis dit : "bon, je vais devoir y aller régulièrement PARCE QUE C'EST UNE
COPINE" mais très vite, franchement, j'y suis allée avec grand plaisir PARCE QUE J'ADORE (d'ailleurs, te connaissant, je sais que 1 an de blog ça équivaut à 10 ans pour quelqu'un de normal).

labelette 04/03/2012 23:53



Tu préfères quand j'écris des billets ou quand on va bruncher? 



TruUffe 02/03/2012 18:14


ok, ok...


Alors je me présente...


Bonjour, je m'appelle TruUffe (Bonjouuuuuuuuuuuur TruUffe), j'habite en Finlande pour le moment, j'ai 23 ans pour le moment, et je suis blonde.


c'est bien comme ça ?

labelette 04/03/2012 23:52



Bonjouuuuuuuuuuuur TruUffe, oui, c'est parfait, bbbiennnnvenuuuuue TruUffe!!!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.