Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Feb

Je suis la reine du recadrage

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

Cela fait un moment que je suis extraordinairement gentille et prodigue en attentions en tous genres envers ma nouvelle nounou Gina (ceux qui suivent ce blog et ont suivi mes péripéties avec mes anciennes recrues ont immédiatement saisi que je suis tombée une nouvelle fois dans mon habituel travers) et du coup, par un phénomène ultra prévisible, 
le fait de lui rendre service est devenu la norme.
Ainsi, pour donner un exemple explicite, je n'ai pas osé lui refuser une semaine de vacances en Roumanie parce qu'elle était si contente d'y retrouver sa tante qu'elle ne voit jamais machin machin. 
Cette semaine intervenait en décembre alors qu'elle était embauchée chez nous depuis octobre. Et cette semaine en est devenue deux parce que la voiture qui pouvait la ramener en France avait une autre date de retour, finalement.
Et puis, Gina a déménagé, et puis, elle a été malade, et puis, sa voiture s'est fait embarquer par la fourrière, et puis, elle s'est fait voler son portefeuille, soit une multitude de fois où j'ai spontanément proposé qu'elle
parte plus tôt pour faire ses valises
vienne après être allée au commissariat 
ne vienne que deux heures à la maison, parce que la banque ouvre à telle heure et l'ambassade ferme à telle autre
file vite à la fourrière, ah bon c'était fermé, bon, alors allez-y demain matin
etc., enfin, vous voyez l'idée.
Cette semaine notamment fut donc largement amputée par ses différentes démarches (complétées par le temps que j'ai passé à lui trouver des numéros, appeler à sa place etc.).
Mercredi je lui indique que vendredi, il y aura un programme spécial. Elle me répond "Oh, vous m'avez dite ça avant, moi aussi je voulais dire vous quelque chose por vendredi".
Ah bon, quoi? 
Un ami faire déménagement et propose moi aller à Londres toute gratuite nous partir vendredi 6h du matin et nous rentrer samedi soir.
Elle attend. 
J'attends aussi.
Je me dis qu'elle ne pense tout de même pas qu'elle va en plus prendre son vendredi (alors qu'on est mercredi, de surcroit). 
Elle se dit que je ne vais tout de même pas lui refuser ça.
Je finis par demander, comme si j'avais un doute :
"Et vous vouliez ne pas travailler vendredi, c'est ça?"
Oui ja jamais allé Londres, et cette toute gratuite!
Et là, bien sûr, je me dis qu'en effet, c'est une opportunité, et je suis bien embêtée, parce que j'ai deux rendez-vous importants vendredi (sinon, j'aurais accepté illico). 
Gina est étonnée, elle voit que je vais peut-être dire non, ce qui serait unique dans les annales.
Je ne dis pas non. Je passe en revue les solutions. 
Je dis que je n'en vois pas, elle déploie sous la contrainte un faiblard "cette pas grave".
Elle me fait de la peine, alors je lui indique que je vais poser la question à mon marido, pour voir s'il accepterait de venir pendant mes deux rendez-vous. 
Et puis, DANS MA TETE, je réalise aussitôt que même pas en rêve lui ou moi allons ne pas bosser pour qu'elle aille à Londres en nous prévenant l'avant-veille, comment avais-je pu avoir ne serait-ce que l'idée?
Bref, on s'arrête sur "je vais demander à mon marido, mais ça m'étonnerait vraiment".
Jeudi, alors que je suis en rendez-vous, je reçois un texto "Vous demandé votre mari, parce que je dois donner réponse là".


Voilà pour l'exemple qui m'a semblé nécessiter ce qu'on appelle un RECADRAGE DE OUF.
Et moi, dans ces cas-là, je suis la bonne personne. 
Celle qui se dit toute la journée "Bon, je vais lui dire, là". "Dans 5 minutes". "Quand je reviens".

 
Et puis, ce soir, j'ai pris mon courage à deux mains, j'étais enfin prête à lui dire que 
Mon marido n'a pas été content du tout (oui bon, ça va).


Là, il est minuit et j'ai pris la ferme décision de lui en parler demain. 
Parce que moi, je suis comme ça, je suis pas de celles qui n'osent rien dire parce qu'elles culpabilisent.
Ah ça, non.

 

Commenter cet article

Jeanne qui connaît Stéphane 17/02/2013 22:41


Pareil. Je ne sais pas dire non; ça m'a coûté 2 dents (cher et douloureux, donc) et ça ne m'a pas encore servi de leçon. C'est quand le stage?

Jimidi 16/02/2013 17:13


 


J'ai ce genre de rapports avec mes chats. 


 


 

Pupupostule 16/02/2013 11:06


Moi je veux bien devenir ta nounou (surtout si on a des voyages gratouites à londres) !

Madame Zèbre à Pois 16/02/2013 10:10


Elle a trouvé la corde sensible, cette nounou... m'est avis qu'elle va tenter d'en user et d'en abuser... 
... sinon, quel fut le dénouement de l'affaire?

delph 16/02/2013 08:35


ah non mais là tu déconnes quand même la belette, en plus ce week-end il fait beau à Londres, ce qui n'était pas arrivé depuis 1886!!!!! La pauvre je la plains franchement ;) nan sérieux tu lui
as pas dit oui hein? elle est bien venue bosser hier?

Stiop 15/02/2013 23:04


Tu dis "non", tu cadres. Tu dis "oui" et puis "non, tu recadres. Au choix.

LaBij 15/02/2013 22:18


Alors alors....tu lui as dit tes 4 vérités j'espère ? Faut pas pousser mémé quand même merde! t'a vu, j'me lâche, ça m'énerve aussi

Mikl 15/02/2013 18:48


Ouh là là, que des courageux Nonistes, dans le coin...


Pour les autres, les lâches de ma trempe (et il ne suffit pas d'être lâche, encore faut-il être veule), il y a toujours un miraculeux plan B : Proposer à la gracieuse branleuse de lui offrir le
Paris/Londres, mais...le vendredi, de nuit.
En bus (19 euros)


...9h de trajet.


C'est toute gratuite, ne remercie pas moi.

Kimie 15/02/2013 18:14


Je suis pareille ! Nanméo, on va pas se laisser monter sur les pieds, oh !


...


Bon courage !

Bonnemine 15/02/2013 16:11


Alors moi, je suis tellement spontanée qu'au final mon probleme c'est plutôt de la fermer, ma gueule :)) Je crois qu'un truc du genre serait sorti de ma bouche : "haaannn la chiotte, mais comment
on va faire nous, si tu te casses ?" 

B.... 15/02/2013 15:06


Alors ? Alors ? pas évident en effet .

Au P'tit bonheur 15/02/2013 14:24


Comme je me reconnais là...Je me suis un peu calmée depuis que j'ai lu "Cessez d'être gentil, soyez vrai..." Mais y a encore un peu de boulot !

sterenn 15/02/2013 14:23


allez,ma beltte,"résiste,prouve que tu exiiiistes"!


moi aussi,j'veux m'inscrire au stage "apprendre à dire non "....

Fabignou 15/02/2013 14:09


C'est super énervant quand la gentillesse, la souplesse, la compréhension dont on fait preuve deviennent juste "standard" et que du même coup une réaction normale nous fait passer pour une
affreuse méchante !


Quelquefois je me dis qu'on devrait se forcer les premiers temps histoire de ne pas se laisser parasiter. Histoire aussi que la gentillesse, la souplesse, la compréhension dont on fait preuve
soient prises pour ce qu'elles sont : des qualités exceptionnelles ;-)

Albane 15/02/2013 11:32


Courage, on est tous avec toi, et on attend le récit du NON ! Et puis, Londres, c'est surfait.

br'1 15/02/2013 09:26


En tant que plus vieille que toi, j'ai fini par passer le cap sans pour autant devenir méchante. Juste je prends le petit recul nécessaire à un auto-recadrage dans ma tête avant de répondre.
Résultat: même plus on me demande des trucs abusifs, et même pas on me déteste. C'est très intéressant d'observer la tête des gens qui pendant qu'ils essayent d'abuser, me voient réfléchir en
jaugeant la situation sans rentrer dans leur film: d'eux-mêmes ils se dégonflent et arrêtent leur demande avant d'avoir fini de parler!  

Ginger 15/02/2013 08:54


Si tu vas à un stage "Apprendre à dire non à des trucs que les gens abusent grave", dis-le moi, je m'inscris aussi !

Alphonsine 15/02/2013 08:48


Ce genre de personne manipule à outrance. Au début on ne s'en rend pas vraiment compte, puis la vérité éclate au grand jour.


Tu fais bien de résister, même si c'est difficile.


Mais dis-moi, elle n'est pas tombée malade vendredi (donc ce matin) comme par hasard ?

chocoladdict 15/02/2013 08:38


ça me fait penser à plein de situations que j'ai déjà vécu avec plusieurs nounous...comme on avait qu'elles comme solution de garde (c'est d'ailleurs toujours le cas), elles savaient qu'elles
nous tenaient par la peau du cou si je puis dire et qu'elles étaient en position de force...et moi comme j'ai toujours un gros souci pour dire non c'était compliqué..j'en étais venue à angoisser
à chaque fois que la phrase commençait par "j'ai quelque chose à vous demander"...

Stelda 15/02/2013 08:07


J'avais super bien appris à dire non dans mon ancien boulot. Sans culpabilité, sans tergiverser, sans avoir peur qu'on ne m'aime pas (une copine m'a d'ailleurs expliqué qu'on ne te respecte pas
plus parce que tu dis oui à tout et elle a grave raison)...


Parce que de toute façon, plus t'hésites et plus tu mets mal à l'aise l'autre. Donc dire non, c'est lui rendre service et même lui faire plaisir


C'est tout de même regrettable que beaucoup de personnes n'aient pas d'auto_régulation : parce que là, clairement,, ta nounou dépasse les bornes des limites.

À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.