Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 Jun

Je suis un animal médiatique

Publié par labelette  - Catégories :  #Emotions culturelles

IMG_0714.JPG

Le Monde? Désolée, je suis occupée et en outre, je ne souhaite plus intevenir dans les médias français. 


J'ai récemment eu affaire aux médias.

Oui, comme Bernard Tapie.

Ou Berlusconi, qui depuis aujourd'hui fait moins le malin avec ses soirées bon enfant (il est énervé par le verdict, 7 ans de prison annoncés, oui bon c'est sûr que ce côté je suis coupable/on me condamne, ça a un côté choquant).

Bref, pour vous resituer, et être un brin plus précise, j'ai eu par deux fois l'occasion d'être filmée pour LA TELEVISION NATIONALE. 

A deux reprises, je suis donc allée faire la publicité de Coupsdefood.fr, le blog que j'ai créé avec Lau et auquel collaborent nombre de plumes d'envergure.

Ou plutôt, j'ai été amenée à croire que je pourrais glisser un mot sur le blog dans des sujets autres, et c'est sur ce fol espoir que j'ai sacrifié l'idée que si je devais passer un jour à la télé, ce serait au minimum pour un discours de remerciement ("Le Prix Nobel de Chimie? Putain, merci, je m'y attendais pas!").

La première fois, ce fut pour une émission culinaire. Avec Lau, nous avions concocté un succédané de soirée dégustation Coupsdefood. Au final, le Jour J, on nous a indiqué que ah super, vous avez tout préparé, en revanche, on ne pourra probablement pas citer votre blog (mais "on fera le maximum") (phrase hilarante, les médias sont spécialisés en foutage de gueule, genre je te presse au max, mais pas forcément dans ton intérêt, et ça, tu le sauras au moment de la diffusion).

Première déception même si nous avons joué le jeu, l'objectif était aussi (on pense à nous, mais surtout à Autrui) (on ne se refait pas) de rendre service à la principale personne concernée par le sujet.

En parralèle, un célèbre magazine plus sérieux (quoique) que Voici et que je ne citerai pas (Le Point) m'a contactée dans le cadre d'un article sur les "Mauvaises mères". Sujet dont, vous le savez, je suis désormais une référence. J'étais alors en pleine immersion dans ma glande marocaine, j'errais entre mon transat, la piscine et le buffet quand la demande d'interview a surgi (par mail) (oui bon ils n'allaient pas m'envoyer un Grand Reporter) (ils savaient pas que j'étais au Maroc). Après une session "lèche" (vos articles sont vraiment drôles, justes, pertinents, brillants, merveilleux... etc. etc. etc. etc.etc., ils témoignent d'un nouveau courant machin machin...), le journaliste m'envoie une liste de questions hyper compliquées avec de la réflexion dedans et tout et tout.

Comme si j'avais déjà une seule fois réfléchi aux sujets dont je parle.

Je ne me souviens plus des questions, mais c'était dans l'idée :

- Avant d'avoir un enfant, aviez-vous décidé que vous prendriez le contrepied des manuels et autres livres de psychologie? Ouais grave, parce que je suis trop une rebelle. Je me suis toujours dit que le jour où j'aurais un enfant, je serais tout sauf exemplaire. Je lui donnerais des fraises Tagada en guise de petit dej (c'est vitaminé, on l'oublie trop souvent), je le laisserais traverser seul dès ses premiers pas et je ferais plein de bruit quand il dort pour le réveiller. Je crois que l'essentiel dans la vie, c'est de suivre ce en quoi on croit.

- Vous arrive-t-il de culpabiliser? NON, JAMAIS. Pouvez-vous me donner des exemples, car je ne vois pas en quoi il y aurait matière à culpabiliser?

- De nombreux blogs abordent ce sujet de "la bonne éducation" avec humour, dérision et extraordinarité comme vous le faites. Les suivez-vous? Avez-vous l'occasion d'échanger avec les autres "mauvaises mères"? Ecoute, chéri, je traite de plein d'autres sujets, comme de l'angoisse, de l'anxiété, de mes peurs et il m'arrive aussi de traiter de mes doutes. C'est mon panel humoristique. Donc non, je ne me considère pas comme faisant partie d'un mouvement révolutionnaire, je ne me balade pas seins nus sur le parvis de Notre Dame arborant un "Aboule les Tagadas si tu tiens à ton enfant" et bon, je suis très heureuse d'apprendre que je ne suis pas la seule imparfaite, mais j'essaie de raconter en priorité mes propres expériences avant de pomper celles des autres.

- Eprouvez-vous un plaisir à vous revendiquer comme une mauvaise mère? Oui, j'adore ça, le must étant pour moi de clamer que je suis une mauvaise mère tout en matant une série à la télé pendant que mes enfants viennent de tomber et de se faire très mal. 

- Peut-on être heureuse d'être mère sans être toujours épanouie? Non. Bien sûr que non. On ne peut pas être heureuse d'être mère s'il y a des moments où l'on stresse, où l'on s'énerve, où l'on est saoulée. Une mère heureuse, c'est-à-dire une bonne mère est forcément épanouie, même à l'heure du bain, à l'heure des repas, dans l'avion, etc. Je ne peux imaginer une bonne mère qui aurait des moments down. En ce sens, et je le revendique comme un kiff ultime, je ne suis pas une mère digne de ce nom et je ne culpabilise même pas (si tu dois mettre qu'un truc, mets ça, ça fait une synthèse toute prête pour ton article). 

- Est-ce que vous parlez du fait d'être une mauvaise mère entre amies, avec les mamans des autres élèves, etc.? Alors, je n'ai à ce jour pas émis le moindre stimulus en direction d'une autre mère d'élève. Quant à mes amies, oui, on en parle, on rédige actuellement ensemble un Que Sais-Je sur Les amies de la Belette sont aussi des mauvaises mères et le revendiquent avec plaisir : une posture sociétale révélatrice.

Imaginez-vous bien que j'ai demandé au journaliste si mon blog serait cité (cela signifiait que j'aurais bien aimé) (souci de justice) (j'aurais pu rester 10 minutes de plus à la piscine), ce à quoi il m'a répondu :

Au moins votre prénom, et le blog... Normalement, oui. (mais il fera son maximum).

Finalement, Pov Chou, son article n'a pas été publié du tout.

Je pense que les autres blogueuses n'ont pas trop apprécié le fait qu'on ne cite que leur prénom...

Enfin, il y a quelques jours, j'ai été filmée pour une autre émission. Un dîner filmé à peine la porte ouverte, au cours duquel j'étais supposée découvrir le lieu/la personne qui nous recevait alors que je me rends sur place une fois par semaine. Autant vous dire que le naturel était au rendez-vous, discuter comme si de rien n'était sous le viseur d'une caméra, micro sur tee shirt (enfin, sous), c'est particulièrement agréable et détendant.

Je sais pas vous, mais moi, en temps normal, je parle spontanément, sans filtrer mes conneries qui du coup sortent en flux plus ou moins continu. 

Mais là, me sachant scrutée, j'ai fait attention à ma spontanéité, je l'ai soupesée, travaillée, entretenue, proposée, et Moustache qui m'accompagnait a fait de même.

Hélas, à la diffusion, de notre blog point ne fut fait allusion, et de nos propos brillants seule une excroissance insipide fut relevée (la seule, l'unique, vous vous en doutez), pour lui comme pour moi.

Voilà pour mon expérience berlusconienne des médias. 

Ah, non, j'oubliais, un beau jour, j'ai remarqué des pics de fréquentation de mon blog, à une période où je n'écrivais plus (mes fameuses vacances marocaines). J'ai finalement appris que Louise, la blogueuse de raids-patisseries.com  dont je parle souvent ici avait cité ce blog dans un magazine féminin (ce dont je la remercie grandement et avec prosternation). 

Je suis donc beaucoup plus utile à moi-même quand je ne fais rien.
Les Inrocks viennent de m'appeler pour un portrait, j'ai dit non, du coup.

PS : pas la peine de chercher quelles peuvent bien être ces émissions, mon vrai médium, c'est ici. Au moins, ya pas de filtrage inopiné. 

 

 

Commenter cet article

http://poweredwebsite.com/ 05/06/2014 14:19

Academic education does not always help in bringing up a good family life. It is very important to be mentally prepared to be a part of a family. This article has pointed out a lot of facts those need to be taken seriously while planning to have a family. Thanks.

Raphaële 02/07/2013 17:54


Euh, je rebondis sur la première mésaventure (dont nous ne citerons pas le nom) (bientôt) : changement de programme (la télé aime le suspens) : coupsdefood sera cité ! Alors ouvrez grands vos
yeux fin août début septembre (c'est flou comme information). 

Jeanne qui connaît Stéphane 26/06/2013 18:28


Assurément, rien ne vaut les copines pour faire le boulot correctement. J'avoue que l'inertie du magazine Parents, me semble coupable à moi aussi. 

Gaelle 26/06/2013 14:12


Ah ! Merci ! Je viens de me souvenir pourquoi j'ai arreté les relations presse ;-)


C'était du 2nd degré ses questions, tu crois ??

labelette 27/06/2013 17:07



Je crains que non...



Fabignou 26/06/2013 11:51


Les questions du journaliste du Point me laissent songeuse. Songeuse aussi cette façon d'interviewver les gens avec zéron contrepartie pour les intéressés... Effectivement, ça ne vaut pas la
peine de se décarcasser. En même temps, ça fait un article pour le blog, elle est peut-être là la contrepartie ? ;-)

Jimidi 25/06/2013 18:05


Un jour, il y a très très longtemps, FR3 région est venue faire un sujet chez moi à l'occasion de la sortie de "Zones d'ombre" dans la Série Noire, ce polar qu'on avait écrit avec Jane Sautière
pour devenir riches et célèbres. On est surtout devenus amis. Alors que je demandais au journaliste s'il l'avait lu (c'était quand même un peu le sujet)(c'est un bouquin de 150 pages. Faut une
heure et demie chrono), bah non, pas le temps vous pensez bien... L'autre anecdote, c'est à l'occasion de la visite de Fillion dans notre classe relais (il l'a fermée l'année d'après). A
l'évidence, tout était réglé PAR (et pour) la télé. Horaires, déroulement, questions, tout. Je crois qu'on devrait envoyer les médias se faire foutre plus souvent. 

Ginger 25/06/2013 13:52


Tu dois être hyper à l'aise devant une caméra maintenant. Tu as pensé au cinéma ? 

labelette 26/06/2013 19:47



Oui, mais je m'en suis lassée. J'aime pas la notoriété.



Stelda 25/06/2013 10:39


Chère Belette, il faut t'y faire : tu es une star d'une telle envergure que tu intimides les journalistes. Du coup, ils n'osent pas écrire / filmer quoi que ce soit te concernant. Trop peur d'une
convocation au Tribunal de Nanterre pour atteinte à la vie privée. On les comprend, on voit tout de suite à quel point tu es impitoyable.


Mais je suis stupéfaite que Family ou Parents ne t'appelle pas pour un article "Comment choisir sa nounou : 10 points clés" ! 

Stiop 25/06/2013 09:52


Cette humilité est subtilement déconcertante. Je crains toutefois que plus tu voudras les fuir et plus ils voudront te rattraper selon le mécanisme bien connu - je te fuis, je te suis etc -,
et notamment avec un récit de cette qualité.

Au p'tit bonheur 25/06/2013 09:33


Ils ont bien fait de prendre contact avec toi, ça nous vaut un bon billet pour ce matin !

Alphonsine 25/06/2013 09:29


Je verrai bien le questionnaire comme un award qui défile de blog en blog... On se le décernerait et ensuite on voterait pour la plus mauvaise mère.


Allez, je commence :


 


Avant d’avoir un enfant, aviez-vous décidé que vous prendriez le contrepied des manuels et autres livres de psychologie ?


Je ne savais même pas qu'il existait des livres d'éducation.


 


Vous arrive-t-il de culpabiliser ?


A quoi ça sert de culpabiliser ? 


 


 


De nombreux blos abordent ce sujet de la bonne éducation… Les suivez-vous ? Avez-vous l’occasion d’échanger avec les autres mauvaises mères ?


Ces blogs sont insipides, sauf bien sûr celui de la Belette !


Lorsque je rencontre une mère, je ne lui demande pas si elle est bonne ou mauvaise, et je me garde bien de lui parler de mes enfants et de l'entendre parler des siens. Il y a des sujets de
conversation plus passionnants...


 


 


Eprouvez-vous un plaisir à vous revendiquer comme une mauvaise mère ?


Non, c'est un simple constat.


 


 


Peut-on être heureuse d’être mère sans être toujours épanouie ?


Comment pourrait-on regretter d'être mère ? Vous traitez ce sujet comme vous traiteriez le sujet de la voiture : peut-on être heureux de posséder une Porsche lorsqu'elle est sale.


 


 


 


Est-ce que vous parlez du fait d’être une mauvaise mère entre amies, avec les mamans des autres élèves, etc ?


Question déjà posée sous une autre forme, voir plus haut.

À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.