Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Apr

Je suis un champignon hors saison

Publié par labelette  - Catégories :  #MANGER - MANGER - MANGER

DSC07441.JPG

Bon, je dois vous révéler un scoop : l'une de mes impostures a mal tourné. 

J'ai écrit il y a quelques semaines le billet So canal Saint Martin pour délivrer mon opinion après un déjeuner au Verre Volé.

J'ai voulu me la jouer "critique gastronomique" et je me suis pris ça dans ma boîte mail, de la part du gérant du restaurant himself :

"Il est toujours curieux de trouver des "critiques gastronomiques" qui poussent comme des champignons......................... hors saison!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Ce commentaire a généré chez moi un curieux mix d'états émotionnels. 

L'angoisse (ok, ça c'est une base chez moi) : quelqu'un que je ne connais pas met son vrai nom et son vrai prénom, et il a un rapport avec le sujet de l'article, j'ai peur, il va me manger. 

La fierté : ça y est, mon blog a acquis une renommée telle que même un primé Fooding prend la peine de m'adresser un message (un sentiment vite dissipé à la lecture du propos).

Ce qui marque d'abord dans ce commentaire, c'est l'abondance de signes de ponctuation. Les guillemets, les 30 points de suspension et la quinzaine de points d'exclamation. On sent que le monsieur s'est lui aussi fortement impliqué d'un point de vue émotionnel dans cet échange. 

On me qualifie de "critique gastronomique". Je croyais être François Simon ou Emmanuel Rubin, mais non, j'ai été démasquée, je ne suis qu'une "critique gastronomique".

Mais attendez, ce n'est pas tout, car en plus, je suis un champignon. 

Je ne m'étais jamais envisagée sous cet angle, même si, à la réflexion, je trouve qu'en effet on a tous quelque chose en nous de champignon (non?).

Jusque là, le commentaire est mignon tout plein, il me fait presque penser au petit potager que nous a composé Christian Constant dans Top Chef hier soir (si vous n'avez pas vu, je me demande à quoi je sers).

Sauf que, je suis un champignon qui pousse alors qu'il ne devrait pas pousser. UN BOLET EN AVRIL. Une pleurotte au printemps (je le savais, mais j'ai quand même vérifié dans l'Atlas des Champignons, ma bible). 

ALERTE: on veut m'empêcher d'être un champignon, aidez-moi!

Le monsieur il devrait se réjouir que désormais il y ait des truffes qui poussent en toute saison. 

Mais enfin, trêve forestière, je suis embêtée que des pontes de la profession aient des doutes sur ma légitimité à exprimer mes PETITS RESSENTIS DE RIEN DU TOUT sur ce que je mange/ce que je vois/ce qu'on me dit.

Je pensais que ma vie essentiellement passée à manger (puis à parler de ce que je venais de manger) faisait de moi un champignon pleine saison digne de l'estime de ses pairs.

Un choix crucial se pose désormais: 

- je dis que des trucs positifs (Le Verre Volé, outre la somptuosité de son décor, nous plonge dans un océan de félicité qui fait de chaque bouchée un moment d'extase)

- je continue à dire ce que je pense même si c'est pas très favorable (ce n'est pas nul, mais ce n'est pas tout à fait très bien)

Avant de retourner dans ma forêt, je voudrais dire aux personnes qui pourraient être heurtées par mes PETITS RESSENTIS que la meilleure des attitudes est d'essayer de me faire changer d'avis...

PS: par souci d'équité, et pour redorer mon blason de champignon, voici le message qui m'a été envoyé suite à ce billet par un dénommé Richard dont la pertinence fait sans conteste un Sage (je vous assure que ce n'est pas une imposture, je n'en suis pas encore à m'auto-commenter, même si je suis parfois obligée de m'auto-liker, n'est-ce pas Carole?).

"Ma chère belette,

Ton billet précédent m'avait donné envie de goûter les entrées du Verre Volé en sirotant un vin bio.
La réponse du restaurateur me donne juste
envie de passer mon chemin. C'est "So basse classe !"
Visiblement, le restaurateur n'écoute et ne répond qu'aux vrais "critiques gastronomiques", ceux qui se la pètent en toutes saisons.
Personnellement, je préfère de loin les avis éclairés et impertinents des amateurs avertis dont tu fais partie: hors saison, hors piste, et hors des sentiers battus!"


Commenter cet article

La Comtesse 11/04/2011 10:29



J'aime beaucoup la manière dont tu te défend ;)



labelette 11/04/2011 15:36



Merci, on fait ce qu'on peut...



Prof 09/04/2011 15:53



Cher champignon hors saison,


Je constate -et je déplore- depuis quelques temps la disparition des petites mains que l'on voit habituellement sur vos photos ; que se passe-t-il ? Les petites mains sont-elles en grève ? Les
avez-vous licenciées ?



unconventional girl 05/04/2011 23:21



Obligée de réagir!


A la première lecture je me suis dis "tiens quelle coincidence", à la seconde, aucun doute possible, la prose m'est familière, je ne parle pas du prénom que j'ai pris pour un pseudo à la première
lecture!


Bref Obligée d'être en accord avec cet avis éclairé.


Indépendance quand tu nous tiens... surtout ne nous laisse pas


 



labelette 06/04/2011 00:39



Tout à fait d'accord, ce Richard est définitivement hors classe.



Les amis de la Belette 05/04/2011 22:55



Certains sont prêts à tout pour attirer l'attention sur eux, même si elle n'est que partiellement élogieuse. Que dire des centaines de restaurants, qui, à cause d'une humeur non exprimée de ta
part sur ton blog, croupissent dans une indifférence sordide. Un jour, ce type contrarié déclarera : "Je fus le 1er dont La Belette fit une critique gastronomique", et cela deviendra pour lui un
argument commercial dont il ne te remerciera jamais assez...



labelette 06/04/2011 00:37



Humm, s'il agit ainsi, je lui dédierai un 3è billet, c'est clair!



sand 05/04/2011 22:12



Ben moi j'aime bien les champignons de paris et on peut les manger toute l'année !


 



labelette 06/04/2011 00:35



Ouais!!!



Mathilde 05/04/2011 16:01



C'est toujours ça de pris.



Mathilde 05/04/2011 14:41



Il n'a pas volé tes vers (ni ta prose), ce verre volé, ah ah ah ! 


Que veux-tu il se sait dans tout Paris que ton palais est des plus fins et ta plume des plus courues... Courage à tous ceux qui se sentent écorchés, le ciel des Sages est en perpétuel mouvement
(hmmm ?)



labelette 05/04/2011 15:01



Je ne regarderai plus jamais un champignon de la même manière. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.