Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 Oct

Je vais recevoir 100 000 euros

Publié par labelette  - Catégories :  #Arrête ton baratin

18-avril-0806.jpg

 

J'ai reçu hier un mail qui m'a beaucoup touchée, de la part d'un émetteur inconnu. L'objet était "Bonjour bien aimée" et le contenu m'a tout simplement bouleversée.

Le voici. 

Bonjour bien aimée 
Excuser moi de la façon dont je suis rentré en contacte avec vous car je ne peux plus attendre trop  longtemps.
Sachiez que sa m'est difficile de pouvoir prendre cette décision mais je le prends sans aucun regret car j'ai plus le choix j’ai décidé de mettre tous mes biens que sa soit matérielles ou financier à votre disposition y compris une  somme de Cent Mille d'euros  qui se trouve dans une mallette dans une des banques du BENIN.
Je suis Veuve Mme PROUVOST Marie sans enfants . Actuellement je suis hospitaliser dans une hôpital en Angleterre voici et voici leur adresse complet: Hôpital Churchill - Oxford - Angleterre Whitechapel, London E1 1BB London 
Par conséquent je veux faire dont de ces biens pour que tu puisses mettre en place un projet qui aidera les démunies et pauvre orphelin, car si je ne le fait pas il n'y a personne qui en bénéficiera donc je veux faire dont de ces bien alors je voudrais que vous puissiez bénéficiez de mes biens.Veuillez me répondre le plus vite possible à mon adresse e-mail que voici :prouvostmarie671@yahoo.fr

Imaginer cette femme malade, recluse dans un hôpital anglais, puiser dans ses dernières forces pour m'envoyer un mail aussi courageux et désintéressé m'a émue plus que de mesure.

Ma toute première réaction fut, bien sûr, l'étonnement mêlé d'un voile de doute. Mais différents détails m'ont prouvé la fiabilité de Marie Prouvost. Elle me donne l'adresse de son hôpital, c'est donc qu'elle est bien hospitalisée. Elle me livre également son prénom ainsi que son nom de famille, alors qu'elle aurait très bien pu donner une fausse identité sans que je m'en rende compte. Ces deux éléments, mais aussi le souci qu'elle a eu de préciser sa situation malgré l'urgence me montrent que j'ai là affaire à un véritable drame humain.

Un drame humain auquel j'ai été sensible, comme à celui de ma nounou qui a volé mes ordinateurs ou à celui de ma nounou qui a été en arrêt maladie 6 mois sur trois semaines de travail. 

Je n'ai pas dormi de la nuit, tournant et malaxant à l'envi cette histoire dans ma tête, abreuvant mon marido de questions.

Ai-je le droit d'accepter les 100 000 euros sans avoir rien fait pour les mériter? (ça ne te gêne pas quand des clients te paient à ne rien foutre a relevé gentiment mon marido).

Quel projet puis-je mettre en place qui soit à la hauteur de sa générosité?

Puis-je refuser de venir en aide à cette femme alors qu'elle a tant besoin de moi?

Ce matin, j'ai finalement envoyé ma réponse, maintes et maintes fois relue auparavant.

"Marie,

Dans l'urgence et la souffrance vous avez lancé un appel ultime à la Belette et j'en éprouve toute la sincérité. Merci, Marie, d'avoir pensé que je pourrais, au nom de ceux qui sont dans le besoin, accepter vos 100 000 euros. Vous avez, en votre âme et conscience, jugé que j'étais l'unique personne sur Terre qui pourrait redistribuer cette somme dans l'amour de mon prochain, et j'en suis si touchée que je pense déjà aux prochains brunchs que je ferai avec Pup pour honorer votre mémoire. Je sais le courage qu'il faut pour faire un tel don à quelqu'un, oser donner, c'est bien la plus difficile mission qui soit. Vous n'aviez d'autre choix que de mettre tous vos biens à la disposition d'un être qui ne vous était pourtant pas familier, et vous avez l'avez fait, avec tact et pudeur. Merci, merci Marie, pour les 100 000 euros, et pour les autres avantages matériels et financiers que vous avez évoqués et qui vous honorent. J'aimerais beaucoup vous rendre visite en Angleterre, mais un lourd programme de pâtisseries à tester ces jours-ci m'empêche tout déplacement à l'étranger. Je le regrette vivement, car j'aurais été heureuse de vous parler du grand projet que je compte mener à bien, pour vous Marie, et pour la confiance que vous m'avez portée. 

Chère Marie, mon marido est d'ores et déjà en direction du Bénin pour récupérer la mallette qu'il devrait ramener sans peine - j'imagine, vous connaissant, que vous avez fait le nécessaire. 

Au nom du Comité pour la Sauvegarde de la Belette en milieu hostile, je vous remercie, ainsi que mes lecteurs, pour ce mécénat qui devrait nous permettre d'acheter une quinzaine de religieuses au caramel au Plaza Athénée."

Voilà, c'est cela la magie d'Internet et du monde moderne. On n'a jamais été aussi solidaires. 

 

Commenter cet article

Pupuderetouràparis 02/11/2012 13:45


Alors, c'est très marrant, dès que j'ai lu les premières lignes du message de ta généreuse donatrice, j'ai immédiatement pensé qu'elle pourrait financer nos futurs brunchs : quelle meilleure
preuve de l'amour de son prochain que de lui offrir un brunch ??

labelette 02/11/2012 13:54



Oui, c'est ce que je pense aussi. J'amènerai la mallette dimanche pour qu'on réfléchisse aux prochains brunchs. Enfin le Ritz!



Jimidi 01/11/2012 13:22


Ça me fait penser à cette blaque éculée : "Quelqu'un aurait-il perdu une liasse de billets de 200 euros entourée d'un élastique ? Non parce que je viens de retrouver l'élastique ! " 

labelette 02/11/2012 10:37



Eculée, mais toujours drôle!



Ginger 31/10/2012 22:44


Tu vois, le même message mais en plus synthétique, style "Holà Belette, il y a une mallette avec 100.000 € à ton nom qui t'attend, tu viens quand la récupérer au Bénin ?" eh bah je me serais
méfiée... 


Comme quoi, on a beau dire, la forme, c'est essentiel ! 

labelette 02/11/2012 10:39



Bon je peux l'avouer maintenant... J'ai pris le mail directement dans ma boîte spams.



Schtroumpf G. au G. 31/10/2012 19:54


Aboule la thune, j'ai un gros gros projet humanitaire.

labelette 02/11/2012 10:38



Fallait le dire avant, j'ai tout dépensé hier à la boulangerie.



Albane 31/10/2012 16:17


STOP ! Rappelle tout de suite ton marido, j'ai fait une recherche sur internet et c'est une ARNAQUE :
http://www.kimarnaque.fr/16372/prouvost-marie-brigitte-offre-1-500-000%80-aux-orphelins-du-monde/


Mais à qui peut-on se fier aujourd'hui ?


Pourtant je t'aurais bien commandé un éclair au café...

labelette 31/10/2012 17:24



Non non ce n'est pas une arnaque, mon marido vient de rentrer du Bénin avec la mallette. Je t'envoie un éclair!



Mikl 31/10/2012 14:10


Lorsqu'on est un pur esprit comme moi, on se délecte du "Bonjour bien aimée"... La suite est inutile. (Mais sinon, je veux bien un bout de religieuse à 100.000$, s'il vous plaît, oui, la petite
boule avec le fondant glacé dessus, voilà, merci...)

labelette 31/10/2012 17:23



Moi qui ne suis pas qu'un pur esprit, je me ferai un plaisir de partager la petite boule de la religieuse avec vous. 



Alphonsine 31/10/2012 09:24


Tu partages, dis, tu partages ?

labelette 31/10/2012 12:24



Evidemment. Je ne pourrai pas tout manger. 



Stéphane qui connaît Jeanne 31/10/2012 09:16


Transformer de l'argent en pâtisserie : c'est de l'alchimie ?

labelette 31/10/2012 12:23



Hélas, ça ne marche que dans un sens. SI la pâtisserie est mauvaise, on ne peut pas la retransformer en argent. 



chocoladdict 31/10/2012 09:09


avec les 100 000 euros tu m'envoies un billet de train pour que je vienne tester les pâtisseries avec toi ?


(et c'est vrai pour la nounou et l'ordinateur ? )

labelette 31/10/2012 12:23



J'attends la mallette et je t'envoie un billet. Je t'offrirai même les pâtisseries sur place (si les 100 000 euros suffisent, c'est cher Paris). 


Pour la nounou, c'est à peu près vrai (son fils a tenté de nous voler nos ordinateurs portables). 



Au petit bonheur 31/10/2012 08:15


Ah l'excuse bidon ! 

labelette 31/10/2012 12:22



Ah bon, c'était bidon? 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.