Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
01 Apr

La honte

Publié par labelette  - Catégories :  #Arrête ton baratin

- Mes excuses pour le billet de vendredi : il aurait pu être lisible s'il avait été écrit en plus de 57 secondes. Mais ce Nicolas m'a tellement énervée que j'avais envie de me libérer avant de partir en week end (merci, d'ailleurs). 

- Sinon, je suis à deux doigts de laisser tomber le prochain dîner d'imposteurs. Parce que quand j'ai proposé la date du 21 avril, je me suis pris des meringues dans la tronche (je veux venir mais pas le 21 je t'en supplie tout mais pas ça) (et finalement, j'ai moi-même l'anniversaire d'une amie et je ne peux décemment pas lui dire que je préfère voir des inconnus), puis quand j'ai suggéré aux personnes intéressées de donner deux dates, j'en ai eu 50 différentes. Quand je pense qu'Alphonsine était sur le point de tricoter une Belette d'or à remettre au vainqueur, ça me fend le coeur.

- Il faut que je vous raconte un truc drôlissime. Après avoir "libéré" notre nounou qui avait mal au genou, nous avons trouvé THE SOLUTION, à savoir le retour de Sandra (celle qui est partie suite à son déménagement, puis qui est revenue, je vous passe les rebondissements mais pour celles qui veulent en savoir plus sur son casting puis ses débuts chez nous, c'est ici dans  On fait connaissance) qui, depuis le 5 mars, s'occupait de Crumpette à plein temps en garde partagée avec un petit garçon habitant à 2 pas. Tout roulait, ouf après des milliards d'épisodes nounouesques pour le moins hasardeux, enfin, je répondais "ça va" (je sais être sobre, normalement d'ailleurs, je suis la sobriété même) quand on me posait la question de la nounou. Et puis, cet après-midi, la maman du petit garçon m'a appelée pour me dire qu'elle n'aurait plus de boulot à compter du 1er mai, et que donc elle garderait elle-même son fils. Voilà, nous avons désormais la nounou, mais plus de famille. Nous commencerons donc très bientôt un casting de famille. Oui oui. Non ça ne me saoule pas, pourquoi vous dites ça? 

- J'ai connu samedi l'une des plus grandes hontes de ma vie. Le matin, ma mère m'a demandé d'écrire un truc sur le nécessaire retour de la méthode syllabique à l'école dans mon blog (elle n'a jamais lu mon blog dont quelqu'un lui a malencontreusement notifié l'existence, alors que "mais fallait pas lui dire putain"). Je lui ai dit que je ne pourrais pas rédiger un tel billet, eu égard au fait que j'aie plutôt coutume de me répandre en thèmes insignifiants comme le choix de mes nounous. Et des gens lisent ça? Ouais, ouais, moi aussi ça m'étonne, mais ouais. Quelques heures après, un ami de mes parents débarque et...

Tu sais que ma fille a un blog? 

Il répond "Ah bon, non, je savais pas" (il fait genre je m'intéresse, alors qu'il ne sait pas ce que c'est non plus, et qu'il s'en contrefout).

Elle parle de ses nounous, comment elle les choisit, c'est formidable il paraît (NDLR : ?????), et il y a des milliers de gens qui le lisent (NDLR : 788 000 exactement). 

J'essaie de m'enfoncer dans le canapé de manière à me dissoudre à l'intérieur, tout en essayant de signifier un truc du genre peux-tu arrêter de parler immédiatement. 

Lui : Ah bon, mais c'est très bien, ça.

Une copine à moi croit alors bon d'ajouter : "Moi je vais souvent sur mesimpostures.com"

Voilà, j'arrivais à semer un flou artistique sur le nom du blog, maintenant c'est mort, merci (Mon blog? Euh, je sais plus. Euh, je l'ai arrêté. Euh, l'imposture.fr. Euh, cgeyxfsgctsture.)

Samedi, j'avais 8 huit ans, et l'envie soudaine de me désolidariser à jamais de ces lignes écrites chaque jour depuis un an.

Vous allez me dire que je suis un peu immature, mais j'ai toujours un peu peur qu'un réel descriptif du contenu de mon blog anéantisse tout ce que ma mère a placé d'espoirs en moi. 

Oral de Normale Sup.

Si vous aviez un blog, quel serait son contenu? 

Je serais une belette, je parlerais de mon marido qui mange des myriades de Dragibus pour savoir si notre grenouille a de la fièvre, je parlerais de la maîtresse d'école de ma fille à qui je dis bonsoir à 15H10 parce qu'elle a les petits yeux cruels de Farès, je parlerais d'un patron de restaurant qui m'a traitée de champignon hors saison, je parlerais de mes amies qui font leurs courses chez Yves Saint Laurent parce qu'elles ont des goûts très simples, je parlerais de mes am...

Merci, ça ira. 

 

Commenter cet article

GodsavePupu 02/04/2012 23:56


Ah noooooon, ne laisse pas tomber ton dîner d'imposteurs !!! Tu finiras bien par trouver une date et viendra qui pourra (du moment que ce n'est pas du 19 au 22 avril )

labelette 03/04/2012 10:41



Tu veux dire que certains seront à ST Petersbourg à cette date? 



Les Amis de la Belette 02/04/2012 23:06


N'aie strictement honte de rien ; honte à ceux qui ne te lisent pas. Moi j'ai honte, je ne t'ai pas proposé de date, il faut que je m'accorde avec Jeanne qui connaît Stéphane.

labelette 02/04/2012 23:27



Disons que d'un point de vue virtuel je n'ai pas honte, mais le passage au réel est un peu plus âpre... 



Ginger 02/04/2012 22:56


Mince ! Je me rends compte que j'ai dû donner 3 dates au lieu des 2 requises pour le dîner d'imposteurs et que j'ai tout fichu en l'air... Mea culpa ! 

labelette 02/04/2012 23:25



C'est le problème des extraits de Ginger : ça gâche tout... !!!!



Alphonsine 02/04/2012 20:13


Non, ma mère ne saurait pas taper le nom de mon blog. Mais elle sait où demander si elle veut savoir. Et moi je ne veux pas qu'elle connaisse ma double vie, la virtuelle où je m'éclate sans elle
! Je suis grande maintenant, je peux essayer de prendre mes responsabilités, y compris celle de venir lire ton blog !

labelette 02/04/2012 23:23



C'est vrai que c'est une lourde responsabilité. 



Prof 02/04/2012 19:05


Votre maman a bien raison, chère Belette : la méthode syllabique, il n'y a que ça de vrai !!

labelette 02/04/2012 23:22



Je vous donne son numéro : vous pourrez en parler avec elle (je suis inapte). 



Jeanne qui connaît Stéphane 02/04/2012 17:16


Ma mère a lu un billet de TON blog (après éloge préalable), certainement pas du non-mien. 

labelette 02/04/2012 17:22



C'est bien ce que je dis : en lui faisant lire mon blog, tu t'es mise en danger. 



Albane 02/04/2012 15:27


J'ai bien ri, surtout pour l'oral de Normale Sup. Ces examinateurs ont l'esprit tellement étroit... il n'y a pas que Victor Hugo dans la vie.

labelette 03/04/2012 10:46



Pourtant j'étais fière de mon oral : c'était original de parler d'une belette. 



Alphonsine 02/04/2012 11:54


Et dire que moi aussi j'ai dû le cacher à ma mère, parce qu'elle s'en fiche de moi, mais ne peut s'empêcher de tout vouloir savoir. Ca fait du bien de se dire qu'elle ne saura pas... à condition
que ma nièce ne lui vende pas la mèche parce que ma sotte de fille lui a dévoilé le nom de mon blog... Ah ces familles !

labelette 02/04/2012 17:18



Ta mère saurait taper le nom de ton blog et tout et tout? 



TruUffe 02/04/2012 09:34


Mouhahhahaha /rire jaune/


tout ça me rappelle comment ma mère m'avait foutu une honte intersidérale quand j'avais 5 ans et qu'elle avait raconté à des amis présents à la maison que j'avais un "amoureux" qui habitait pas
loin, histoire gentimment caftée par un de mes frères... 


Depuis rien, le silence et le secret sont de mise ! (oui je suis un peu rancunière parfois) alors de là à ce qu'elle apprenne que j'ai un blog... 

labelette 02/04/2012 17:06



J'avais briefé 7000 personnes pour que le blog demeure à jamais un secret, mais la 7001è a lâché le morceau. 


J'imagine que tes frères ne sont pas au courant pour ton blog, parce qu'ils n'ont pas l'air fiables du tout!



Jeanne qui connaît Stéphane 02/04/2012 09:04


Ce petit moment "parental" me plaît beaucoup et me fais me sentir vraiment moins seule. 


Si j'avais le temps, je crois que je tiendrais un non-blog. 

labelette 02/04/2012 17:05



Je savais que ça te plairait. Note tout de même que ta mère a lu un billet de mon blog, t'as quand même pris un risque, là. 



Schtroumph G. 02/04/2012 08:03


Nous attendons donc impatiemment le prochain/premier commentaire de la mère de la Belette, qui a illuminé nos jours en lui donnant naissance et reçoit à chaque instant le bonheur de savoir que
cet être exceptionnel qu'est sa fille est une étoile dans nos nuits. Bien à vous !

labelette 02/04/2012 17:03



Ok, je dirai pas à ta mère que je t'ai vue fumer dans les escaliers. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.