Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Sep

La réunion de parents d'élèves

Publié par labelette  - Catégories :  #Mère indigne

Bon, j'avoue que se glisser dans la même journée dans la peau d'une élève (qui flippe d'aller à l'école, je fais un léger transfert sur ma fille) puis dans celle d'un parent d'élève relève d'une certaine forme d'acrobatie. Mais vous connaissez maintenant mon aptitude à l'imposture.

17h45, je m'assois dans la classe de chouquette (oui sur une chaise d'écolier, oui c'est très solide, c'est bon on va pas en faire un paragraphe). Nous sommes tous face à la maîtresse Nadine (description ici) qui commence à nous exposer les grands principes de la Petite Section.

Autonomie, socialisation, l'enfant se sépare de ses parents et va au fil de l'année de plus en plus S'ATTACHER A LA MAITRESSE (une vague de scepticisme s'empare de la salle). 

Rapidement, une maman interroge :

A la crèche, on avait l'habitude de demander "ça a été?" en fin de journée, et là, on avait un petit debrief, tandis qu'ici, on ne sait rien et c'est un peu frustrant.

Nadine : "Ah bah ici c'est sûr que vous ne risquez pas d'avoir de debrief, SURTOUT AVEC MOI"(moi qui pensais qu'elle compterait le nombre de haricots verts mangés par chouquette le midi, qu'elle détaillerait la progression de ses puzzles et analyserait ses attitudes cognitivo-sociales dans des dissertations quotidiennes, je suis grave déçue). 

Une autre maman (debout, avec un incessant mouvement pour empêcher son bébé en bandoulière de chouiner) rebondit avec agressivité et mépris (woauh comment elle a pas peur la dame) :

"En parlant de frustration, hier j'ai appris que mon fils avait été soigné avec de la glace suite à une chute, et vous ne me l'avez pas dit... J'aurais bien aimé le savoir (ça aurait été la moindre des choses que tu fasses ton boulot pov merde")". 

(Je réalise que chouquette a déjà droit a des traitements de faveur, puisque moi Nadine m'a dit hier qu'elle était tombée et tout et tout, je suis trop fière). 

Nadine ne s'appesantit pas sur le débat :

- Si je ne l'ai pas dit, c'est que j'ai jugé que ce n'était pas important.

- Enfin, c'est sur le nez qu'il est tombé, en l'occurrence, il n'a pas saigné le soir, mais cela a tout de même nécessité de la glace sur le moment, donc cela aurait pu être grave, vous n'en saviez rien.

Nadine prend sur elle mais on sent qu'elle est grave vénère (moi aussi elle m'insupporte la nana, j'ai presque envie d'intervenir : moi elle m'a prévenue pour chouquette nananère toi ton môme on s'en fout nananère, mais ça faisait pas très parent d'élève mûr et responsable).

- Ecoutez, ça fait 28 ans que je m'occupe d'élèves en petite section (et toi, ça fait combien de temps que tu gères un seul enfant, et mal?). Les chutes en début d'année notamment sont très fréquentes, et si je vous disais réellement tout ce qui se passe, vous seriez effrayés (moi je veux pas savoir madame). Si c'est grave, on appelle les parents ou le samu. En 28 ans d'enseignement, personne n'est mort ! (sa pointe d'humour fait un bide, je m'en émeus, Nadine est faillible). 

- Oui, enfin moi, j'ai qu'un seul garçon (j'en déduis que l'enfant dans ses bras est une fille, mais je ne comprends pas pour autant ce que vient foutre l'histoire du sexe là-dedans), et j'aimerais autant que tout se passe bien (alors que nous, on se tape de nos enfants).

- J'ai jugé que ce n'était pas important hier.

- Ce n'est pas à vous d'en juger (la pauvre dame, elle pensait qu'un comité de professeurs de médecine se réunissait pour délibérer à chaque cas de chute).

- Ce n'est pas le lieu de faire une polémique (ouais, vas-y Nadine!). Donc, je disais... Les enfants vont s'attacher à moi...

L'ambiance est quelque peu tendue, et Nadine reprend en évoquant l'emploi du temps.

Quelques minutes plus tard, je sais déjà que 2 enfants ont des poux dans la classe (je dois vérifier), que les petits chopent très fréquemment des vers intestinaux à l'école (je dois vermifuger), que du coup il faut que les enfants aient les ongles très courts (je dois couper, autrement c'est Nadine qui s'en charge, et je compte éviter ce traumatisme à chouquette). 

Une autre dame reprend.

- Mais est-ce que des points sont prévus dans l'année pour qu'on puisse parler avec vous de notre enfant?

- Si tout va bien, JE N'AI RIEN A VOUS DIRE. Il faut savoir que l'école, c'est moi, la maison, c'est vous. Bien sûr, en cas de divorce, décès - il y en a tous les ans, au moins un grand-parent, parfois un parent, un frère, une soeur...- (l'ambiance est à son comble), vous devez impérativement me prévenir, pour que j'explique à votre enfant les choses dans la vie SANS L'AFFECT QUE VOUS POURREZ Y METTRE (nous, un affect?). Si je rencontre un problème gravissime avec votre enfant, je vous convoquerai (comment t'es trop content quand Nadine te donne un rendez-vous). 

Nadine enchaîne et insiste sur l'importance des règles, elle précise qu'elle est très maniaque avec la propreté, plus paternelle que maternelle (ah? ), du genre très sévère (elle dit très sévère entre guillemets mais on n'y croit pas à ses guillemets).

- Je suis sévère parce qu'ainsi ça ne laisse pas de place à l'angoisse et au stress ( je commence à beaucoup l'aimer). 

Elle enchaîne. En début d'année, les petits connaissent pour la première fois des cours de récréation, ils courent, ils se battent, ils font n'importe quoi, mais c'est juste parce qu'ils ne connaissent pas encore les règles. Alors, n'allez pas gronder votre enfant ou en choper un qui a poussé le vôtre (heureusement que mon marido n'a pas trouvé le garçon bleu qui a tapé chouquette hier :"Allez poussin, on va le voir et je vais me fâcher. C'est lui? C'est lui? T'es sûre?"), c'est ridicule.

Elle conclut. Cela peut être dangereux de commencer les apprentissages trop tôt. L'objectif de la première année c'est surtout que l'enfant soit bien dans ses baskets pour pouvoir affronter sa scolarité future, et je m'y emploierai PAR TOUS LES MOYENS (????). 

LA PETITE SECTION EST UN SAS DE SECURITE ENTRE LA MAISON ET LA VIE REELLE ET C'EST MON ROLE D'ASSURER CETTE TRANSITION.

J'adore Nadine. 

 

Commenter cet article

ceci 15/09/2011 12:22



Si ça se trouve la mère hystérique, c'est la maman du garçon bleu .... ? ;)



labelette 15/09/2011 12:25



Alors ça voudrait dire qu'il n'est pas tous les jours en bleu? Mais maintenant que tu me dis ça, j'ai pitié de lui, à cause de sa mère...



Albane 15/09/2011 11:11



Ouh là là... elle a l'air chouette Nadine...



labelette 15/09/2011 11:12



On m'a dit de garder espoir...



Nadine 14/09/2011 23:55



Merci beaucoup pour votre soutien, notamment face à cette maman désobligeante et angoissée. Soyez assurée que Chouquette pourra passer directement en CP à la fin de l'année.



labelette 14/09/2011 23:58



Merci Nadine, ne vous sentez pas obligée de lire mes précédents billets...



Prof 14/09/2011 23:52



Pour ma part, je me range totalement du côté de Nadine.



labelette 14/09/2011 23:57



Vous serez encore plus de son côté quand vous saurez qu'elle s'occupe également d'une petite autiste dans la classe.



chris rotel 14/09/2011 22:48



et bien, je suis content de ne pas être instit'! héhé



labelette 14/09/2011 23:00



alors là... Idem!



Swissie 14/09/2011 19:24


On a aussi eu des dessins déchires (et l'artiste obligé de les déposer dans la poubelle) et des contenus de pupitres lancés contre le mur dans des crises de colère. Mais pas de souci, on a été bien
reçus par le directeur. Après, je crois que tous les profs seront nos chouchous!


labelette 14/09/2011 19:43



j'en frémis pour vous!



Swissie 14/09/2011 14:18



Chez nous à l'école enfantine (4-5 ans) les parents n'ont pas le droit d'entrer à l'intérieur de l'école. Ceux qui enfreignent la règle (par ex t'as un truc important à annoncer à la maîtresse,
genre déces, divorce) doivent braver la gueule de cette dernière, une fois qu'elle aura décidé de ne plus leur tourner le dos. Après deux ans d'école enfantine, les parents en sortent hardis et
prêts pour la vraie vie. Très efficace.



labelette 14/09/2011 17:26



Oh la la mais Nadine a l'air super soft à côté de l'école enfantine, je ne pensais pas cela possible!



Les Amis de la Belette 14/09/2011 12:21



L'expérience de mes réunions de parents d'élèves en maternelle m'a démontré que, pour un timing d'une heure prévu à l'avance : elles durent deux heures, à cause des parents qui font du cas isolé
de leur enfant une généralité que tout le monde doit absolument entendre. Que Nadine ne mette pas d'affect n'est pas choquant et que les parents en mettent trop ne l'est pas davantage. Quelle
autre alternative que de lui faire confiance ?



labelette 14/09/2011 12:26



Perso, j'ai considéré qu'elle était digne de mon auguste confiance. Rien ne m'a choquée (j'ai juste trouvé la maman un peu violente, d'autant que son môme n'avait vraiment rien, et Nadine doit
gérer seule 27 enfants dont une autiste).



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.