Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
02 May

Le bruncheur sachant bruncher, suite

Publié par labelette  - Catégories :  #MANGER - MANGER - MANGER

Suite à la demande qui m'a été formulée de donner la suite des commandements du parfait bruncheur, et parce que je ne refuse rien à mes lecteurs, voici un complément qui pourrait encore être complété. 

Je n'avais jamais réalisé à quel point c'était dur de bruncher, et je n'en ai que plus de mérite. 

Le vrai bruncheur :

- discute histoire d'avoir un bruit de fond quand son interlocuteur parle, mais se concentre surtout à guetter les départs-arrivées de plats sur le buffet (je vous dis pas le nombre de fois où tous les trucs bons étaient déjà partis au moment du dessert)

- brunche avec quelqu'un qui a un gros appétit, mais pas uniquement ce jour-là, sinon ça le culpabilise

- n'hésite pas à témoigner sa satisfaction, mais uniquement lorsqu'il est vraiment très satisfait (on ne va pas non plus s'évanouir quand on nous sert un jus d'orange minute, c'est le minimum, en revanche une petite attention du genre "Normalement on ne sert pas le chocolat chaud spécial au brunch, mais on va vous en faire pour vous", et hop on est content)

- répète à chaque brunch "C'est dingue les gens qui dépensent 60 euros juste pour manger un demi-croissant" (parce que lui, il est intelligent, quand il paie, il mange)

- est capable d'arriver à 11h et de repartir à 18 lorsque le maître d'hôtel invite à dégager  aller prendre un café dans le lobby, si vous le souhaitez

- goûte tout, regarde tout, écoute tout : il est si curieux du monde qui l'entoure (t'as vu la nana ils sont allés lui chercher un éclair à elle, c'est DEGUEULASSE)

- se sent toujours obligé de justifier sa sur-consommation quand il est en présence d'un tiers qui n'est pas son acolyte habituel (je n'ai pas mangé de la semaine en attendant ce brunch, et je ne mangerai pas pendant au moins un mois après)

- peut faire preuve de tolérance quand tout est exceptionnel (oui, bon, on a attendu 20 secondes à l'entrée, mais le reste, c'était quand même hallucinant)

- vit pleinement l'effet brunch dès le moment où il commence à chercher le lieu du prochain et adore tous les dimanches de brunch, même s'il préfèrerait aller au square... 

- a conscience de vivre des moments privilégiés, parce que c'est un être profond, et classe, et ouvert d'esprit, et divin

Commenter cet article

Jeanne qui connaît Stéphane 06/05/2012 23:23


On ne peut pas avoir un entraînement? une évaluation diagnostique avant de se lancer?

labelette 07/05/2012 11:33



SI, bien sûr, il faut d'abord qu'on fasse un bilan de tes compétences et on verra comment avancer progressivement avec toi. 



Les Amis de la Belette 03/05/2012 22:56


Wow ! Hard les critères !

labelette 04/05/2012 17:55



Ouais, j'en ai conscience. 



Pupu 03/05/2012 19:24


Alors je me permets de rajouter moi aussi quelques commandemants (étant un peu concernée par le sujet) :


Un vrai bruncheur :


choisit une table pas trop loin du buffet.

ne petit-déjeune surtout pas le jour J et dîne léger la veille pour être sûr de pouvoir TOUT goûter au brunch.

change régulièrement de lieu de brunch (maximum 2 fois au même endroit).

prend la peine de prévenir le serveur qu'il est un vrai bruncheur ("nous, on va faire beaucoup d'allers-retours, vous savez").

est ravi de bruncher quand il fait beau parce que ça met de bonne humeur / est ravi de bruncher quand il pleut car c'est un vraiment un temps pour bruncher.

labelette 03/05/2012 19:27



Excellents ajouts, putain comment j'ai pu oublier la table près du buffet....



Alphonsine 03/05/2012 16:15


Je suis un imposteur né (c'est comment au féminin ?) : En-dessous, j'ai affirmé avoir les qualités d'une vraie bruncheuse, et à présent j'avoue n'avoir jamais brunché de ma vie. Mais ça ne
m'empêche pas d'en avoir les qualités.

labelette 03/05/2012 19:31



Exactement, je sens en toi une vraie bruncheuse, une merveille de bruncheuse. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.