Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 Nov

Lettre de motivation

Publié par labelette  - Catégories :  #Mère indigne

Bonjour, 

Je me permets de vous contacter car j'ai entendu dire que vous cherchiez une nounou-femme de ménage. 

Travailler pour la Belette serait pour moi la réalisation d'un rêve. En effet, répondre à votre si haut niveau d'exigence est ce à quoi j'aspire, dans l'ombre, depuis plusieurs années.

Pour vous, et dans l'espoir de vous rencontrer un jour, j'ai cumulé les formations : en pédiatrie pour que vous n'ayez pas à vous déplacer chez ce gros con de pédiatre pas sympa qui vous méprise et qui pèse chouquette dans une balance du 14è siècle, en infirmerie pour vous épargner l'administration de collyre, en "gestion de l'enfant qui se coltine des parents qui n'ont aucune autorité" pour que vous ayez l'impression d'être de bons parents alors que c'est moi qui fais tout, en "entretien, organisation et optimisation de la maison" de manière à ce que vous soyez considérée comme une parfaite maîtresse de maison. 

J'ai passé 3 ans à l'hôtel George V en tant que gouvernante, j'ai donc pris l'habitude de tout ranger, nettoyer et préparer dans un grand souci du détail. Je tiens à vous éviter toute fatigue qui consisterait à soulever une tasse ou déplacer un coussin. 

Pendant mes moments de loisir, j'ai appris votre métier. Ainsi, je serai en mesure de vous remplacer chaque fois que vous préférerez aller au cinéma, ou qu'un projet vous saoulera.

Ma formation auprès de Pierre Gagnaire m'a doté de compétences particulières pour choisir les meilleurs aliments, et préparer les repas. Bien sûr, vous n'aurez rien à me demander. Je ferai les achats en dehors des heures de travail, et je concocterai moi-même les menus en fonction des goûts particuliers de chacun, sauf lorsque vous souhaiterez mettre vous-même la main à la pâte, auquel cas je me contenterai de modifier en loucedé les proportions. 

Fascinée par vous, je ne jugerai jamais vos méthodes éducatives douteuses, ni vos actions absurdes et vos décisions incongrues. Le néant de vos qualités d'adulte restera entre vous et moi.

Lorsque vous aurez envie de parler, ou d'un conseil qui va dans le sens que vous attendez, je serai là.

Quand vous n'aurez pas envie de voir ma gueule, je me contenterai d'être une ombre qui longe les murs (en passant l'aspirateur). 

Il va de soi que je suis d'une flexibilité à toute épreuve. Vous pourrez me solliciter jour et nuit pour toute tâche qui ne serait par pur plaisir pour vous (changer le rouleau de papier toilette ou ranger un DVD).

Je ne vous critiquerai jamais, ni devant, ni derrière vous. Mes mots ne seront que louanges à votre égard, surtout quand vous prenez la posture de la bonne mère ou de la bonne épouse. 

Je ne remarquerai pas vos moments de mauvaise foi, votre susceptibilité ou le vide de votre esprit. Je me concentrerai sur vos aptitudes en lecture de merdes et visionnages stériles.

En ce qui concerne les enfants, je n'aurai de cesse de me dévouer à eux, mais sans excès pour ne pas les rendre capricieux. Je serai derrière eux en cas de truc chiant (le bébé fait plein de conneries quand il est 4 pattes ou hurle dès qu'on le pose parce qu'il a une otite) et je disparaîtrai instantanément quand ils feront des trucs mignons.

Je rirai à chacune de vos lourdeurs.

J'espère que ma candidature saura retenir votre attention et que je ne ferai pas l'objet d'un billet dans votre merveilleux blog.

Merci. 

La réponse de la belette

Cher anonyme, 

Désolée, mais ces quelques qualités ne sont pas suffisantes.

Vous manquez d'humilité.

Cordialement, 

La belette

Commenter cet article

Mikl 22/11/2011 18:34


Dear, dear belette...


Nous sommes le 22. Puis-je vous rappeler que votre dernier billet date du 18. Il suffit donc d'avoir quatre petits doigts, pour s'effarer(oui) que vous n'ayez rien
écrit depuis. Rien... Pas une ligne... Tap tap tap (petit tapotement énervé des 4 doigts sur le Mac). Donc : où en est qu'est-ce que fait-on? On
attend? Bon, on attend.

labelette 23/11/2011 09:08



Mikl, vos désirs les plus profonds sont des ordres, vous le savez (et arrêtez de tapoter sur votre clavier, ça m'énerve). 



nelle 21/11/2011 10:37


La nounou idéale n'existe pas. Il vaut mieux qu'elle soit moyenne, elle ne pourra que s'améliorer. Trop parfaite, on va droit au mur et la poussette avec. 

labelette 21/11/2011 13:01



Certes. La poussette dans le mur n'est pas une option...



Bree 20/11/2011 23:17



Je ne comprends pas que vous ne sélectionniez pas la perle que je vous ai recommandée. Chère Belette, vous êtes aussi difficile qu'Eglantine. Je ne l'aurais jamais cru.

labelette 20/11/2011 23:20



S'il vous plaît Bree, laissez-moi une autre chance de vous prouver que je ne suis pas comme Eglantine.



amel 20/11/2011 23:01


Feu Super Nanny aurait haussé un sourcil sceptique! 


Bon là j'ai quand même bien ri même si cette quête n'est jamais facile!


Et je sens que je vais relire tes billets dès mon retour en région parisienne, quand je serai en pleine quête moi aussi et que j'aurais besoin de relativiser ;)

labelette 20/11/2011 23:16



Oui, voilà, relativisons...!!!!!



delph 19/11/2011 21:43


ouh la, c'est clair je l'aurais pas castée non plus celle-la!! non mais oh, pour qui elle se prend?? pas la moindre trace d'humilité, s'imaginer ainsi tout simplement être parfaite!!!!

labelette 19/11/2011 21:56



Dommage, elle était tentante par certains aspects...!!!!



Hano 19/11/2011 08:51


Je sens que je vais moyennement rigoler quand il va falloir que je me trouve une nounou :/

labelette 19/11/2011 09:32



Quand il n'y a pas l'option femme de ménage avec, c'est déjà plus faisable. D'ailleurs, je crois qu'on va s'orienter par là...



Mikl 19/11/2011 01:55


Chère belette, soit vous êtes en train de pêter grave les plombs, soit vous fumez des trucs de plus en plus illicites...  Vos déboires me rappellent ma première baby-sitter (si je l'avais
gratifiée du nom de nounou, je pense qu'elle m'aurait giflée), une intello au teint pâle, coiffée façon Gréco, époque St Germain des prés. Elle préparait un doctorat. Sur Anaïs Nin (non, ne dites
rien...). Apercevant ma fille pour la première fois, elle  a bredouillé " Oh! Quel petit monstre étrange!..." Le genre de remarque que toute mère rêve d'entendre une fois dans sa life. J'ai
très vite compris que les bébés, c'était pas son truc, rien qu'à sa façon de marcher en tenant ses mains devant elle, comme si elle faisait sécher un éternel vernis à ongle... Le jour où je lui
ai proposé de changer une couche, je l'ai vue blêmir, se couvrir de sueur et j'ai lâché l'affaire.  La seule chose qu'elle faisait à merveille, c'était de rester assise prés du berceau, un
livre ouvert sur les genoux, le regard baissé, les deux pieds sagement croisés comme si elle était en plein tournage  d'un film de Jacques Rivette. C'est le moment que j'ai choisi, un
jour,  pour lui demander une fleur : "Ça vous embêterait de lire à voix haute?..." Ça ne l'embêtait pas, "...Les chambres intérieures de l'âme sont comme les chambres noires du photographe,
on ne peut pas y séjourner longtemps..."


Jolie voix, joli phrasé. Impec! Que je me suis dit, en filant à Monop acheter des couches. Et du vernis à ongles.


 

labelette 19/11/2011 09:29



"Quel petit monstre étrange", j'aurais adoré...


Sinon, je ne pète pas les plombs, et ne fume rien d'illicite. Je suis toujours comme ça...!



Les Amis de la Belette 18/11/2011 23:00


Je me méfierais aussi. Les gens trop parfaits masquent en général bien plus de défauts que ceux qui les exposent de manière ostensible.

labelette 19/11/2011 09:30



Il faut se méfier de tout finalement, et ne pas prendre de nounou. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.