Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 May

Nounou et marabout, rapport ci-dessous

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

Bon, euh, hum (ça, c'est pour mon ressenti du jour). 

Est-ce que vous me croyez si je vous dis que ma nounou-femme de ménage :

- fait dramatiquement bien le ménage et s'occupe dramatiquement bien de mes enfants

- met de la bonne volonté dans TOUT ce qu'elle fait 

- passe son temps à se demander comment elle peut faire plaisir à tout le monde

- a 12 bras pour pouvoir faire 1000 choses en même temps

- ne compte pas ses heures 

- achète des trucs qui manquent comme du lait en poudre ou des couches et ne voit pas pourquoi je les lui rembourserais (je suis obligée de finir par me justifier "Mais vous avez fait 188 heures en plus, je peux bien vous rembourser le lait de ma fille enfin!)

- a trimballé à 22h ma grosse valise dans tout Paris le jour où j'ai accouché (parce que la personne qui devait le faire ne l'a pas fait...), puis est revenue le lendemain (un samedi) juste "une minoute pour voir le bébé" (après s'être tapé 1H pour venir et avant de se retaper une heure pour aller faire du repassage chez une dame)

- sait que vous partez un dimanche en voyage, alors vous dit "Demain, je viendre aider vous pour valise et mon fils porter valises pour vous" (là, vous dites mollement "Mais non, il faut que vous vous reposiez, c'est hors de question", alors, elle demande à quelle heure elle peut venir et vous répondez "Oh, 9h, ça ira"). 

- est super déçue quand vous lui dites que vous allez lui laisser votre fille à dormir chez elle un soir et que vous changez d'avis ("La prochaine fois, vous dites que si c'est sûr, sinon je suis très triste")

- a une tonne de (bonnes) initiatives. Elle a vu la météo, elle a acheté une nappe et des trucs sympas à manger pour les enfants "parce que aujourd'hui cette très bien pour pique-nique, nous aller Parc Monceau"

- vous dit que depuis qu'elle est chez vous, elle a "trois enfants" et que Crumpette est "10%" que à elle

- jongle avec un nombre incroyable de contraintes qui changent chaque jour (4 enfants à garder, de 3 familles, tous à des jours et horaires différents et variant chaque semaine)

- dit oui à tout (commencer à 6h chez l'un, passer un week end à s'occuper du fils de l'autre, finir à 1H du mat le jour où elle a commencé ailleurs à 7H) (bon, après on compense hein) (enfin on la supplie de compenser) ("Demain vous venez à 14H, vous dormez le matin" "Mais non, je veux viendre le matin, je veux emmener Crumpette grande promenade!!!!").

- garde votre bébé pendant une semaine pendant que vous glandez sur un transat marocain (et quand vous rentrez, le bébé est au top, la maison a été nettoyée de fond en comble, elle a fait des courses "avec choses vous aimer beaucoup" et même préparé des plats "si vous avoir faim quand rentrez" et acheté des fleurs...). Vous lui dites "Merci pour tout" et elle vous répond "Ma pas dire merci, cé grande grande plaisir!!!!!!!!!!!"

- est aussi fiable que quelqu'un de votre famille 

Après 927 nounous castées, 24 testées puis éjectées, enfin, la voilà LA nounou, celle que "même pas en rêve je m'en sépare". 

Le programme? On poursuit le trip famille du bonheur, son fils vit quasiment chez nous désormais, Chouquette a un grand frère en plus d'une petite soeur, nous vieillirons tous ensemble sans prendre de rides. 

Hier, je m'apprête à déjeuner, elle vient et m'annonce qu'elle a quelque chose à me dire, mais a peur de ne pas y arriver, c'est trop dur. Je vois qu'elle n'est pas comme d'habitude quand elle veut me demander quelque chose (du genre me demander le 20 mars le salaire du mois d'avril). Elle me dit : "Ma cé autre chose, pas comme d'habitude" (ses yeux commencent déjà à s'excuser de ce qu'elle va me dire).

- Quelqu'un mé appelé de Suisse pour proposer moi gérante restaurant.

- Ah bah super, trop super, hyper super. 

- Ma cé très très difficile pour moi, je lui ai dites "Ma pourquoi pas me demander plus tôt avant que moi travailler avec la Belette?". Je ai pas encore décidé, cette très très dur pour moi parce que vous faites tout bien pour moi. 

- Mais si vous avez envie d'y aller, il faut y aller. Vous en avez envie?

- Ma cé le rêve de ma vie!

- (Ah bon, bah alors n'y allez pas). Bah, alors la question ne se pose pas.

- Et André (NDLR : son fils) lui vouloir retourner vivre en Suisse (merci de me délivrer maintenant cette information)

- Bon bah c'est parfait alors. Ce serait quand? 

- Ma vous prendre chose comme ça? 

- Vous me dites "c'est le rêve de ma vie et celui d'André", je ne peux pas vous demander de rester. Vous partez quand, donc? 

- Il voulait juin, mais j'ai dit juillet (vous auriez pu dire juin, j'aurais eu une bonne semaine pour tout régler). Ma jé sé pas, cé vraiment très très dur. Jé trouvé une dame pour me remplacer parce que je veux pas partir si vous avez personne (ah bon, si je trouve personne, tu dis au Suisse 3 jours avant que son resto, il peut se le garder?)

Je quitte la pièce pour gérer le léger afflux émotionnel qui commence à m'envahir (enfin, que j'ai réussi à contenir jusqu'ici) (plus ou moins) (à peu près la dernière nouvelle à laquelle je m'étais préparée).

Une minute après, Sandra vient me voir. 

- Je jamais oublié tout ce que vous faites pour moi, jamais, jamais, personne ne me faites tout ça, je pas vouloir partir pour ça. Même mes parents n'ont pas fait tout ça (NDLR : en janvier, elle s'est retrouvée du jour au lendemain sans appart, mec, boulot et fric). 

Elle pleure. 

Je pleure. 

On pleure. 

Quand un pur affect rencontre un pur affect (et qu'il y a compatibilité) (et aussi grand passif en casting de nounou), cela donne ça sur le reste de la journée :

Elle me voit, me parle et pleure (elle culpabilise) (elle peut).

Je la vois, lui réponds et pleure. 

- Vous jurer moi que toujours donner nouvelles. Je...mé... Cette trop trop dur. 

- La personne qui doit vous remplacer, je veux la voir. Aujourd'hui. 

- Ma déjà, aujourd'hui? 

- Oui, vous me dites qu'elle part mardi jusqu'au 23 juin. Je ne peux pas prendre le risque d'attendre. Et elle doit aussi rencontrer les 64 autres protagonistes de l'histoire.

- OK, je vais demander. Ma, et aussi... Je vous dois beaucoup argent (certes), je vouloir tout rembourser (je comptais, avec les années, diluer la somme de manière à la faire disparaître, mais finalement, je ne vais rien diluer du tout)

Voilà, deux heures après L'ANNONCE, surgit la potentielle remplaçante. 

Sandra, les larmes aux yeux, lui explique son rôle. 

Moi, les larmes aux yeux, je lui développe la spécificité du job puis finis par résumer ce que j'attends d'elle en une phrase.

En fait, je veux que vous soyez Sandra. 

Claudia (la nouvelle) s'est montrée très souriante et vive. Pas évident dans le contexte émotionnel légérement chargé...

Elle m'a semblé vraiment pas mal. Mais bon. 

Quand je pense que pas plus tard qu'hier matin, j'en étais à ma 8è tentative d'approche avec mon marido pour qu'on offre à Sandra son billet d'avion pour aller en vacances au Portugal...

Je ne sais plus qui a dit "Quand tout va bien, c'est louche, on a toujours peur qu'il se passe un truc", mais c'est faux. 

J'avais pas du tout peur que ça s'arrête, l'idée ne m'avait même jamais effleurée. C'est ça, une relation de confiance. 

PS : je ne pensais pas faire une thématique sur les journées foireuses, mais parfois, et c'est une chance pour l'ECRIVAIN, les thèmes s'imposent d'eux-mêmes. 

 

 

 

 

Commenter cet article

Stelda 27/05/2012 20:43


Il y a une apothéose ?? Claudia part aussi en Suisse ? 

labelette 30/05/2012 18:24



Le lendemain, la clé ne rentrait plus dans la serrure, il a fallu faire refaire de nouvelles clés, une nouvelle serrure...


Toujours le lendemain, nous avons découvert que le fils de la nounou avait tenté de nous voler nos ordinateurs portables...



Prof 26/05/2012 11:26


Vos activités sont multiples, chères Belette, et je vous propose d'ajouter encore une corde à votre arc en vous lançant dans le coaching de recrutement de nounou ou d'écrire un livre à ce sujet
("recruter une nounou pour les nuls", par exemple).

labelette 30/05/2012 18:23



Ouais, pas bête. 



Pupu 26/05/2012 11:21


J'avoue ne pas avoir bien compris le titre : tu crois avoir été maraboutée et condamnée à chercher une nouvelle nounou toutes les 3 semaines ?

labelette 30/05/2012 18:22



Mais ça, c'est depuis que je suis dans mon nouveau quartier...



mikl 26/05/2012 01:17


Ce n'est pas que je sois exagérement paranoïaque, mais cette hisoire de coup de fil, out of the blue... le rêve hélvète de toute une vie... tout ça. Enfin bref. Un vrai conte de fée.

labelette 30/05/2012 18:20



Moi non plus, la notion de rêve helvète ne me parle pas, mais bon...



Alphonsine 25/05/2012 11:55


Tu me diras où elle s'installe, et je demanderai à Monsieur Alphonse de chercher dans le même canton. Disponible comme elle est, elle pourra bien me faire un peu de ménage en plus du restau ?

labelette 26/05/2012 00:11



Oui, j'en suis sûre, il ne vous reste qu'à aller à Davos. 



Mikl 25/05/2012 02:16


Pas drôle. Faute d'inventer une new Sandra, on vous emmènerait bien vous consoler devant un giga plateau de pâtisseries.

labelette 26/05/2012 00:09



Et encore, je n'ai pas abordé l'apothéose qui a eu lieu aujourd'hui et qui mériterait au moins un abonnement à vie chez Genin. 



FLG 25/05/2012 01:06


:-((

labelette 26/05/2012 00:10



Ouais ça résume bien. 



Jeanne qui connaît Stéphane mais aucune Sandra 24/05/2012 18:08


Moi je suis super contente! Les castings et leurs billets vont reprendre! (Sinon, bon courage...)

labelette 26/05/2012 00:11



J'ai découvert un degré au-dessus de la saturation extrême. 



Marie Mail Tout 24/05/2012 13:32


Ma c'est souperbe comé histoire ! J'en ai la larme à l'oeil !


Y a pas de justice quand même, au moment où tout roulait (et après moult péripéties nounouesques), elle se tire ! La vilaine !

labelette 24/05/2012 13:44



Ouais, comme tu dis...



TruUffe 24/05/2012 12:45


Et merde... ah putain ces gens qui veulent vivre leurs rêves, c'est désagréable à la fin ! (et sinon bon courage hein !)

labelette 24/05/2012 12:48



Moi réaliser mes rêves, c'est pas du tout un truc qui m'intéresse. 


 



Les Amis de la Belette 24/05/2012 12:35


Très touchant. Les personnes au grand coeur sont toujours celles qui partent les premières. Et la Suisse va encore s'enrichir (émotionnellement).

labelette 24/05/2012 13:43



Elle pourra toujours manger des chocolats en pensant à nous.



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.