Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 Feb

On m'a traitée de Parisienne

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

 

DSC07764

Dites donc, je sais pas à quoi c'est dû, mais en ce moment, j'ai des idées de billet toutes les 10 minutes (cela peut vous donner un indice assez fiable de l'animation actuelle de mon cerveau).

Enfin, du coup, je prends la dernière en date.

J'ai reçu il y a quelques instants un commentaire sur un ancien texte intitulé "Les meilleures pâtisseries de Paris" qui racontait la folle journée que Lau et moi avions passée à marcher dans Paris en mangeant des gâteaux, journée qui, à mon sens, ne devait récolter que des éloges. 

Voici ce qu'en dit mon visiteur d'un jour qui n'est pas prêt de nous accompagner pour notre prochaine balade.

"Pour une balade gourmande, on reste sur notre faim. Uniquement des choix classiques de patisseries et on ne sent pas du tout l'amour de la vraie patisserie, dommage. Les choix et les jugements sont très "parisiens"."

D'abord, j'adore le "on" qui nous prend pour des cons. Ne dis pas "on" quand t'es tout seul à penser un truc, tu seras mignon-mignon. 

Ensuite :

- "on reste sur notre faim" : mon objectif n'était pas de te donner faim (plus globalement, aucun de mes objectifs n'a de lien avec toi), j'ose espérer que tu n'as pas besoin de moi pour ça (mais ça me fait plaisir que t'aies une telle attente vis à vis de moi) (je me sens hyper valorisée du coup). Et si t'as encore faim, va t'acheter des chips. 

- "Uniquement des choix classiques de pâtisseries": ah parce qu'en plus il eut fallu qu'on ait les mêmes goûts que toi (si quelqu'un peut intervenir pour la concordance des temps)? Pardon, j'aime les pâtisseries classiques, mais si tu veux, je peux changer de goût pour toi. Oui, oui, parce que tu me plais beaucoup, tu sais.

- "On ne sent pas du tout l'amour de la vraie pâtisserie". Alors-là, laisse-moi te dire que je suis dégoûtée, et triste aussi. Parce que je croyais que ce que j'aimais, c'était de la vraie pâtisserie, pas de la merde. Et encore, ce n'est pas ce qui me blesse le plus. Non, le pire, ce n'est pas que j'aime manger des trucs merdiques, c'est que ça se sente dans mes textes, alors que je fais tout pour MONTRER QUE JE SUIS UNE EXPERTE EN PATISSERIE, UN PEU COMME TOI,TU VOIS. 

- "Les choix sont très "parisiens". Je suis érudite, alors je comprends instantanément que quand tu mets des guillemets à un mot qui n'en a pas besoin, c'est pas pour dire un truc gentil. Donc, je ne dois pas prendre ça au premier degré. Ce que tu veux que je comprenne, c'est que je ne fais pas des choix comme quelqu'un qui choisit des pâtisseries là où il habite, non, aucun rapport, je fais des choix comme la grosse bobo superficielle que je suis. Je vais bêtement là où vont les moutons foodeux. Mais bon, t'as raison, c'est pas comme si j'avais précisé en haut de mon billet que ce jour-là nous avions choisi de suivre uniquement la sélection de Louise de raids-patisseries.com (tiens, va discuter avec elle de vraie pâtisserie, ce sera marrant). 

- "Les jugements sont très "parisiens": dis donc, c'est effrayant ce que je peux être parisienne maintenant que tu me le dis. Je m'énerve moi-même, là. Non parce que, autant, je trouve que t'as raison de dire qu'il n'y a pas que les pâtisseries connues-branchouilles qui font de bons gâteaux (je te rejoins clairement là-dessus), autant je ne supporte pas l'idée d'être parisienne jusque dans mes jugements.

Enfin, j'ai quand même besoin que tu me précises 2-3 trucs. 

C'est parisien de dire que le flan est moins bon parce qu'il est tombé par terre? Que je préférais les chouquettes de l'endroit où je vivais avant? Que le pain au chocolat était meilleur au palais qu'à la vue? Que je kiffe pas trop la pâte un peu sèche d'un éclair? 

Merde, je suis snob même quand je dis juste ce que je ressens.

Bon, alors, tu sais quoi, comme ton commentaire m'a lui aussi laissée sur ma faim (il m'a donné super envie de te connaître), je te propose deux choses pour te montrer que je ne suis pas rancunière et que j'ai soif de progresser :

- 1) Tu viens avec nous pour notre prochaine virée et c'est toi qui fais la sélection (attention, t'as pas intérêt à mettre des lieux connus ou à choisir des gâteaux classicos sans intérêt, ce sera facile, les pâtisseries proposent surtout des gâteaux hyper sophistiqués), je me régale déjà (enfin, j'attends que tu me signales les moments où je pourrai dire que je me régale sans faire ma Parisienne)

-2) Tu me donnes un cours complet pour que je modifie l'intégralité de mes perceptions de manière à les déparisianniser (par exemple, là, j'ai sommeil, mais je me demande si c'est pas hyper parisien d'avoir sommeil quand il est tard)

J'ai super hâte (je peux?). 

Pardon, ma réponse t'aura sans doute pour le coup semblé parisiannissime.

Quand je pense à tout ce qu'il y a de parisien en moi, je me dis qu'ils ont du mérite, mes lecteurs (ou alors ils sont tous parisiens?).

J'attends de tes nouvelles pour la date. En attendant, je potasse le Guide de toutes les techniques pâtissières depuis la nuit des temps mais je ne comprends pas tout. 

Enfin, on sait à quoi c'est dû. 

PS : j'ai mis "tu" alors que j'aurais dû dire "vous". Normalement, je ne tutoie pas aussi facilement quelqu'un que je ne connais pas. Ce doit être ce sentiment de familiarité que j'ai ressenti en lisant votre commentaire, pardonnez-moi.     


Commenter cet article

inconventional girl 12/03/2013 10:38


j'adore!!!!!!!!!!!!!!!!! quand tu tutoies ceux que tu n'as pas envie de connaitre


please ne t'arrêtes pas et surtout continue de cultiver ce que tu es, ce que tu aimes,


finalement je crois qu'il n'est jamais bon de plaire à tout le monde, comme le dit la chanson c'est surtout plaire à n'importe qui


i love paris, i love ma gourmande belette

Madame Zèbre à Pois 23/02/2013 11:33


Dussè-je passer pour complètement ignare : c'est quoi la VRAIE pâtisserie, et dans la foulée, quels sont les critères qui permettent de la distinguer de la FAUSSE???
(Evidemment, le mieux placé pour me répondre est l'internaute qui a inspiré ce billet, aussi, s'il repasse par là, qu'il éclaire ma lanterne) 

clarou 22/02/2013 10:13


eh ben .. t'en avais des choses à raconter sur ce commentaire si peu sympathique et tellement snob!


qu'on te laisse te délecter tranquillement des patisseries qui t'enchantent !


et moi j'ai trouvé ce petit parcours franchement sympa. je n'aurais jamais eu l'idée de tenter un tel exploit !

Prof 22/02/2013 01:29


Il eût fallu qu'on eusse ? qu'on aisse ? qu'on usse ? qu'on eût ? qu'on eusse eu ? qu'on aîe ?


Je salue toutefois l'emploi du conditionnel passé 2ème forme...

Stiop 21/02/2013 22:02


Et si on t'avait dit que tu étais très "banlieue" ?

labelette 21/02/2013 23:25



Ce qui me gêne, c'est qu'on me dise que j'ai des "jugements parisiens", je trouve ça... moyen. Idem si on m'avait dit que j'avais des jugements très banlieue. Débile.



Jeanne qui connaît Stéphane 21/02/2013 19:21


Tu devrais le mettre en lien avec M. Champignon hors saison.  La bouffe, ça cristallise tout en France. 

labelette 21/02/2013 23:24



Oui, j'ai aussi pensé à faire le lien...



Alphonsine 21/02/2013 17:27


Je suis une lectrice non parisienne. En fait, si je viens ici pour te lire, c'est justement pour l'exotisme, tu n'es pas comme moi... Dommage... !!!

labelette 21/02/2013 23:23



C'est marrant de se dire qu'on est exotique !



Mikl 21/02/2013 17:06


Petit distinguo sémantique (à l'usage du plouc anti-gâteaux parisiens) : Si traiter un type de "Parisien" est rarement un compliment, qualifier une femme de "Parisienne", l'est presque toujours.
Si,si, si. Le tout, c'est de pas avoir mauvais genre.

labelette 21/02/2013 23:23



On est d'accord.



Stelda 21/02/2013 16:30


D'accord avec Fabignou : la photo est terrible! Si parisienne qu'elle s'éloigne de tout parisiannisme, avec ou sans flan ;-)

labelette 21/02/2013 23:22



Merci, j'adore cette photo que j'ai prise dans un moment de grande inspiration ;)



sterenn 21/02/2013 13:42


ben non,t'as aussi une lectrice brestoise(moi!) mais bon,j'ai vécu 10 ans à Paris....ça compte ?   bises

labelette 21/02/2013 23:21



Ben, oui, tu es un peu parisienne du coup, mais tant pis...



Elsa Saône 21/02/2013 10:20


Nan mais les gens !

labelette 21/02/2013 12:57



Exactement!



Albane 21/02/2013 10:01


Allons, chère Belette, ne prête pas attention aux médisants, et Fluctuat nec mergitur !

labelette 21/02/2013 12:58



Mais si, j'y prête attention à ceux-là, ils me donnent beaucoup d'inspiration et de plaisir!



Fabignou 21/02/2013 09:50


Le retour de la photo !!!! Terriblement parisienne ! Ou pas tant que ça, jamais un vrai parisien n'aurait une mini tour Eiffel en porte-clés ;-)  Gargantua peut se rassurer (j'ai surnommé ce
délicieux lecteur Gargantua, parce qu'il m'a scotchée avec son "on reste sur notre faim" :-)


 

labelette 21/02/2013 12:59



Le vrai parisien est plein de surprises : il peut offrir une porte-clés Tour Eiffel à sa fille et ensuite la prendre en photo. Même pas honte.



Ginger 21/02/2013 08:41


Tiens-moi au courant si ton lecteur participe à votre prochaine virée pâtisserie, j'ai une envie folle de le rencontrer et d'échanger avec lui sur tout un tas de sujets et notamment les grandes
questions de la vie...

labelette 21/02/2013 12:59



Je savais qu'il te plairait, on va passer une super journée!



Schtroumpf G. au G. 21/02/2013 06:45


Pas de sang, please, parisien ou pas, sur les petits gâteaux moëlleux (je ne m'en lasse pas, quelle jolie poignée de fenêtre - so chic).


Personne ne m'a demandé mon avis, par ailleurs, mais pourquoi certain(e)s croient-ils exprimer avec le terme "parisien" une insulte, un peu xénophobe qui plus est ? C'est bien, d'être
parisien(ne) - et c'est sûrement bien aussi de ne pas l'être. Décomplexez-vous donc et reprenez un peu de ce délicieux Paris-Brest (par exemple).

labelette 21/02/2013 13:01



C'est vrai quoi, reprenez donc du Paris-Brest (ou une pâtisserie moins classique)!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.