Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
06 Mar

Pendant ce temps-là, elle brunche

Publié par labelette  - Catégories :  #MANGER - MANGER - MANGER

18-avril-0108-copie-1.jpg

Pour vous, les semaines passent, semblables les unes aux autres.

Pour moi, les semaines ne se ressemblent pas, car certaines sont porteuses d'un brunch. 

Ainsi, pendant que vous ne faisiez rien de spécial les dimanches 20 novembre, 15 janvier et 19 février, moi, je brunchais, munie de mon amie Pup. 

Je confesse le fait que j'aurais pu vous en parler tout de suite, je n'aurais pas dû vous cacher ça, mais voilà, happée par mon tourbillonnant quotidien, j'ai oublié.

Au final, je réalise que ce n'est pas plus mal, car le temps a fait son oeuvre pour que ne subsiste de ces brunches que l'essentiel : alors, c'était bien ou pas?

Dimanche 20 novembre, brunch à La Rotonde

Ce jour-là, le soleil rendait presque beau le bassin de la Villette. Le principal intérêt du lieu où nous nous rendions, à savoir sa circularité, et sa construction datant du 18è, complètait ce joli tableau. D'extérieur, ça semblait bien parti.

A l'intérieur, nous baignons dans un puits de lumière lié à l'architecture, mais la déco est fade (je ne m'en souviens pas, donc ça n'avait aucun intérêt).

Pour le reste, en lieu et place de "grands buffets frais et colorés, aux délicieux mets", nous trouvons un buffet de taille très moyenne, crade, et dont le point commun de tous les "mets" présentés était leur absence de goût et de qualité. Je vous parlerais bien de l'idée qu'ils ont eue de faire un petit salad bar, mais rien que d'y penser, j'en ai des sueurs froides.

Sinon, le service, je sais plus, yavait des serveurs? Ah oui, c'est vrai, quelqu'un nous a changé de table pendant qu'on était au buffet...

Le tarif? 35 euros, ou 29 (nous) avec une promo de je sais plus quel site. C'est louche, quand il y a une promo. 

Je conseille? Oui, pour avoir une idée de l'un des pires brunches où nous sommes allées, mais restez juste 3 minutes, ne goûtez rien et ne payez pas. 

 

Dimanche 15 janvier, brunch au Royal Monceau

18-avril-0109.jpgPour les bébés, c'est seulement 65 euros (meuh non). 

Oui, bon, on n'avait pas fait de brunch le mois précédent (cf l'accouchement de la belette), alors on pouvait bien s'accorder un petit brunch de palace (et pis il fallait bien fêter la naissance). 

Alors là, inutile de vous dire qu'on n'était plus à la Rotonde.

Fraîchement remasterisé par Philippe Starck en 2010, le Royal Monceau se veut the place to be des branchouilles, et pour ce, a adopté tous les codes déco en cours (du bois, du crème, des petites ambiances cosy genre on est entre nous mais ya plein d'autres gens, des petites touches arty genre on s'est lâchés etc.).

Nous entrons affamées dans la vaste salle nommée La Cuisine (genre on entre dans la cuisine, tu parles, en fait c'est un restaurant), on nous conduit à une petite table non loin des buffets et donnant juste sur la cour intérieure qui rendrait très bien chez moi. Ici, tout est grand, grandes verrières, grands lustres, grands buffets, mais pas grande classe des serveurs, on ne peut pas tout avoir. 

Sandrine C. me l'avait dit : "Ici, il y a tout". Et c'est vrai. 

Profusion de tout, donc, et ce tout, justement, est ultra frais, précis, et bien exécuté, avec même quelques envolées. On n'est clairement pas en mode foutage de gueule ici, on sent que ce n'est pas la gérante de chez Odette et Aimé (café en bas de chez moi, très sympa, mais pas bon) qui a choisi les ingrédients. D'aucuns vous parleraient d'"amour du beau produit" et ils n'auraient pas tort, même si la tournure est ringarde.

Bémol cependant : cette histoire de "carte des desserts signée Pierre Hermé", ça m'exaspère. Il n'a rien signé du tout, il a pris les gâteaux qu'il propose en boutique et les a amenés ici. Parfois topissimes, parfois ratés il faut l'avouer, on n'a dans tous les cas pas envie de manger des gâteaux qu'on a déjà goûtés, on veut du nouveau quoi, merde, et on aimerait aussi des mini-portions, on va pas manger 10 énormes trucs (alors que 10 petits, oui, avec d'autres choses en plus pour nous caler). Et, perso, je trouve qu'il met trop de beurre partout, l'écoeurement menace à chaque bouchée de croissant, et ça, c'est non. 

Le cadre : ouais, j'ai bien aimé les grands lustres que Pup a détestés, et la cour intérieure. Mais tout cela fait trop fabriqué anyway (bon, supportable quand même).

Le service : surréaliste, mais sympathique (on a bien ri quand ils avaient le dos tourné). Pas du tout palace.

Le prix? 95 euros (oui, mais c'était pour fêter la naissance...)
On conseille? Oui, avec une bonne compagnie, on peut tout endurer, même un lieu qui manque un peu d'âme, et des buffets de dingue.


Dimanche 19 février, brunch à l'hôtel de Sers

18-avril-0128.jpg Nan, c'était pas la St Valentin...

18-avril-0129.jpg Le fameux patio bio

Première vraie divergence entre Pup et moi sur un brunch. 

L'hôtel est plutôt élégant, "mélange de tradition et de modernité", mais pour le coup, c'est vu et revu, avec des détails énervants qui faisaient un peu cheap par leur côté artificiel.  Enfin, avenant, tout de même.

Le brunch 100 % bio est servi dans un patio dans lequel il caille et auprès duquel on nous avait gentiment placées, dans la droite ligne du courant d'air (on a râlé, rassurez-vous).

Le service : nul (vous commencez à entrevoir ma position sur ce brunch).

Le brunch, ça va, pas mal, quelques bonnes choses, mais putain à 49 euros ils pourraient faire des crêpes et des pancakes minute (au lieu de tout mettre sur des réchauds), et mettre au moins un serveur pour qu'on caille pas toutes seules, livrées à nous-mêmes (tu crois que c'est quoi, ce beignet?).

Bilan : Pup a kiffé, pas moi (j'aurais kiffé à 30 euros).

Voilà... Prochain brunch dans deux semaines... J'essaie de vous tenir au courant avant 6 mois. Et désolée, je n'ai que des adresses parisiennes...

Brunch à la Rotonde, 35 euros, 6-8 place de la Bataille de la Stalingrad, 75019 PARIS

Brunch au Royal Monceau, 95 euros, 37 avenue Hoche, 75008 PARIS

Brunch à l'hôtel de Sers, 49 euros, 41 avenue Pierre 1er de Serbie, 75008 PARIS 




 

Commenter cet article

Jeanne 08/03/2012 09:32


"Le patio bio", j'arrive pas à le dire. De plus le concept m'échappe totalement: il est bio parce qu'il n'est pas chauffé et que c'est du double vitrage? 


 

labelette 08/03/2012 10:23



oui, voilà, et aussi parce que dedans yavait des trucs bio. Mais surtout à cause du froid et du prix.



Les Amis de la Belette 07/03/2012 21:52


Le patio bio : un concept inouï !

labelette 07/03/2012 23:17



original...



Pupu 07/03/2012 19:41


Etant relativement concernée par ces brunches, je tiens à apporter un complément d'informations :


pour le brunch à La Rotonde: mauvais plan en effet (la Belette n'a pas osé l'écrire mais c'était ambiance cheveux dans les salades) ; mais d'après moi le pire reste l'Artiste.


pour le brunch à l'Hôtel de Sers : selon moi un brunch de super qualité, certaines propositions sont assez originales même si en effet pour 49€ on s'attend à plus de
choix.


pour le brunch au Royal-Monceau : topissime, les bruncheurs doivent l'essayer (hmmm le lard colonnata, miam miam).


Bisus, la Belette !

labelette 07/03/2012 23:13



T'aurais pas dû parler des cheveux, je re-ai des sueurs froides.



Schtroumph G. 07/03/2012 14:55


Je le prends personnellement... merci (je sais, c'est ta force de frappe). Une gorgée, que dis-je,, qu'écris-je, une carafe de jus de mangue à ta santé et à celles de tes fanas.

labelette 07/03/2012 23:12



Figure-toi que c'était personnellement pour toi, justement. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.