Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
02 Dec

Petit arrêt préfectoral

Publié par labelette  - Catégories :  #Arrête ton baratin

IMG_1070.jpg

 

Il est des mots de la langue française qui ont ce petit quelque chose qui fait rêver dès qu'on les entend. 

Préfecture est de ceux-là.

C'est la raison pour laquelle dès que mon marido m'a demandé si je pouvais aller à la préfecture à sa place pour faire sa demande de carte grise, je me suis précipitée. 

Euh, je crois que les procurations sont interdites. Demain c'est ouvert de 8h à 16h et je serai au cinéma. La préfecture est en travaux. Je saurai pas expliquer que je veux une carte grise.

On est déjà en dehors des délais et c'est plus facile pour toi de prendre le temps d'y aller, m'a-t-il répliqué, avec son petit air de tu peux rien répondre à ça (et ma foi...). Bon, vu que je l'ai saoulé pour qu'il repasse son permis (souvenez-vous...), j'ai accepté.

Etape 1 

Vérifier si je suis obligée d'aller à la préfecture (on peut aussi aller à la mairie, non?). 

Après m'être enfilé 8 fois la bande audio de la préfecture, c'est sûr : tout le monde peut aller à la mairie de son arrondissement qui est à 50 mètres de son domicile, sauf ceux qui ont acquis un véhicule à l'étranger.

Super, on est le cas particulier.

Vérifier si je dois vraiment y aller au plus vite

Je réécoute la bande. Apparemment j'aurais dû y aller il y a deux semaines. Au pire. 

Vérifier quels sont les horaires du vendredi

Je tape hyper vite # puis 2 puis 1 puis 3 puis 1 puis 2. Je peux remplacer la meuf qui lit le texte de la préfecture au pied levé quand je veux (ça fait un plus pour mon CV). 

Etape 2

Mon marido m'a affirmé que tout était prêt et qu'il avait déjà signé. J'avais plus qu'à y aller.

Je jette un oeil, j'ai toujours un doute quand il s'agit d'administratif.

Il manque l'attestation de domicile de moins de trois mois. 

Au bout d'une heure, j'en trouve une. Fin juillet 2012. Avec mes doigts, je fais juillet plus trois et je suis dans la merde.

J'en trouve une autre. C'est grave si c'est un échéancier et pas une facture?

Bon, ya rien. On n'a pas de facture mensuelle Madame Préfecture, on n'est plus en 2007, merde.

Je demande à l'ami d'une amie de l'ami d'un voisin de m'imprimer la procuration. 

Je fais une cinquantaine de photocopies parce que "Nous ne délivrons aucun duplicata de ces papiers hyper précieux sans lesquels vous ne pourrez plus rouler à vie". 

Je rappelle la préfecture, parce que c'est bien dans l'enceinte principale que je dois aller? (et pas dans une annexe à Ville d'Avray? ).

Etape 3

Je me réveille le lendemain et je n'ai qu'une idée.

Arriver pendant ce qu'ils ont qualifié d'heure creuse à affluence moyenne. Jusqu'à 10h, ça va. 

Je trouve plus mon passeport. 

Je pars à 10H10 de la maison. 

10H30. Je débouche sur le parvis. Des gens parlent de tous les côtés. A gauche, un mec en long manteau noir épais est en grande conversation avec son portable. "ils n'ont pas vu les imites du lien de causalité, tu vois". Il a grave une tête à raconter une plaidoierie, le Palais de Justice est juste en face. Je balaie les lieux avec ma tête fraîchement séchoirisée, aucune trace d'un truc ressemblant à une préfecture.

Je demande à des flics. 

C'est là, me dit une flika en souriant. 

Face à moi, un édifice inratable. Imposantissime. 

Je me dirige vers l'entrée, on est 4-5 à s'engouffrer en même temps. Un mec d'une trentaine d'années avance promptement avec sa mèche qui se la pète et son dossier sous le bras : lui, il a la tête du demandeur de carte grise. Quant à moi, je fais nana qui cherchait le marché aux fleurs. 

Nous sommes accueillis par une avenante équipe de sécurité. 

Vous posez vos affaires là.

Monsieur, vous retirez votre ceinture. 

Là. 

J'ai dit là. 

Retirez votre manteau. Vite. 

Putain je suis dans la file des gens qui viennent avouer un meurtre ou quoi?

De longs tableaux déroulent tous les services.

Merde ya pas carte grise.

Vous cherchez quoi? me demande un employé à qui je fais pitié avec mon fronçage de sourcils (c'est que je suis concentrée moi quand je vais à la préfecture).

Porte 3 au fond de la cour. 

Je sors. Mais c'est carré, c'est quoi le fond de la cour? 

Je trouve pas la porte 3.

Je rentre dans un truc. Bingo, je lis "contentieux carte grise". 

Euh, c'est un contentieux de demander une nouvelle carte grise?

Je monte. Deux personnes font la queue. 

J'ai un doute. 

Excusez-moi, vous faites une demande de carte grise?

Non, pas vraiment, non (ya écrit CONTENTIEUX tu sais pas lire).

Je sors. Je demande à un autre employé où est le service des cartes grises.

Là.

Ah d'accord. C'était trop gros, c'est pour ça. 

C'est salle 1125. Je suis la flèche. 

1113, 1115, 1117, 1119, 1127. 

Attends c'est quoi ces conneries. 

Je pars en arrière. 

Vous cherchez quoi? 

Cette fois, c'est mon air de bouffonne qui attendrit un passant. 

Dans la salle, immense, plein de gens assis et d'autres, debout. 

Avant de s'asseoir pour attendre, on attend debout. 

Parce qu'ici, on nous accueille. 

Salut ça va, aboule les papiers.

Devant moi, le mec (le méchu, je vous avais dit qu'il cherchait une carte grise) s'énerve parce qu'on lui dit qu'il est bien mignon, mais ses papiers, c'est comme s'il n'avait rien, alors tu vas les faire là, et puis là, et puis aussi là, et puis tu reviens. Attendez, j'ai déjà pris une journée pour venir aujourd'hui, je vais pas en prendre une autre, je peux pas me permettre moi. Ben, si. Et je crois que si tu t'arrêtes de bosser pendant un an pour faire cette balade administrative, ben le monsieur il s'en tapera aussi. Vient mon tour. 

Montrez moi tous vos papiers, pour voir si c'est bon. 

Je tends mon dossier.

Le mec lit "Aramis " (le nom du courtier qui s'est occupé de l'achat) (billet non sponsorisé). "Le dossier vient de chez Aramis. C'est bon, allez-y".

Pourquoi, Aramis fait tellement bien les dossiers que vous ne vérifiez même pas? 

Voilà, c'est ça. 

Putain je suis une Vip de la préfecture. 

J'avance jusqu'à un siège libre et je prends un air de supériorité. J'ai un dossier Aramis, excusez-moi, merci. 

Un panneau lumineux affiche 52. Parfait, je suis le 68. Et ya 14 guichets. 

Je prends le livre de 988 pages écrit en ancien français que m'a conseillé Louise, c'est bon, prenez votre temps.

53. 54. 55. 56. 42.    

31. 29. 57. 18.

Attends, c'est quoi l'idée là?

66. 67. 

Ah super, ça va être moi. 

FJ14. 

H27B.

IB44.

?????????

Je passe après 1h30 d'attente.

Face à moi, le mec de l'accueil est à présent à mon guichet.

Je lui souris. Vous vous souvenez de moi? Je suis celle qui a LE dossier...

Oui oui je me souviens.

A ma droite, une meuf rame avec sa "conseillère". Je la regarde d'un air désolé.

Vous avez photocopié votre passeport? me demande mon carte griseur.

Non, j'aurais dû? Je savais pas je savais pas je vous jure je savais pas. 

Je suis prête à sortir la crise de larmes.

C'est pas grave (ce doit être grâce au dossier).

C'est la première fois qu'on me dit c'est pas grave dans une administration. 

Je refais la queue pour régler.

Voilà, vous avez une carte provisoire mais un numéro définitif. Vous avez deux jours pour faire faire les plaques.

Je mets 20 minutes à intégrer ce qu'on me dit.

Euh, ça veut dire qu'on doit faire faire les plaques maintenant? 

Je viens de vous le dire.

Donc j'ai genre jusqu'à lundi, c'est ça, vous m'avez dit deux jours. 

Non, vous avez genre jusqu'à demain. 

Je comprends rapidement que c'est pas la peine de débattre sur la notion du temps qui passe.

J'ai la pression. On a jusqu'à demain, sinon on va en prison. Je suis même pas sûre qu'on puisse avoir droit à une libération anticipée dans ces cas-là. 

Voilà comment en quelques minutes on peut passer de Vip à délinquante. 

IMG_1072.jpg

Je suis sûre que les mecs se sont fait arrêter pour non présentation d'une plaque d'immatriculation demandée du jour pour le lendemain. 

Commenter cet article

Filo 04/12/2012 18:07


Ah oui je confirme Alphonsine, le coup des zenfants en remorque avec bb, en pref, ça marchait....
Ben oui, mais ça marche plus (en totu cas ici)


Il faut donc arriver AVANT l'ouverture des bureaux et poireauter dans le froid, passer la fouille à l'entrée (ben tiens, ya des terrorristes qui viennent direct à la pref, kestucrois!) faire la
queue pour avoir le ticket qui te permet de faire la queue, pendant 4 heures (temps moyen du poireautage de notre pref)  avant d es'entendre dire, "revenez demain c'est fermé!"
Le lendemain étant le jeudi, jour de fermeture pour "traitement des dossiers arrivés par courrier"
Soupirs...NOn ça ne me fait plus rire, c'est vraiment n'importe quoi

labelette 05/12/2012 23:20



Pas du tout drôle, en effet...



Madame Zèbre à Pois 04/12/2012 12:55


Non, non, je ne laisse pas ma place, car moi aussi je travaille, moi aussi j'ai des gosses à récupérer (autre argument choc)... mais je dois avoir la tête d'une chômeuse nullipare (ou du pigeon
de service, mais j'aime un peu moins cette hypothèse).

labelette 05/12/2012 23:18



Ouf!



Madame Zèbre à Pois 04/12/2012 07:34


Fou rire.
Il ne manque que la dame qui essaye de négocier un échange de ticket parce qu’elle travaille, elle (ou alors ça n’arrive qu’à moi ? je dois faire très touriste, car où que j’attende, il y a
toujours quelqu’un qui travaille, lui, et qui cherche à me passer devant).

labelette 04/12/2012 09:52



Hein, et t'acceptes de laisser ta place? Et comment ils savent que tu bosses pas?



chocoladdict 03/12/2012 22:47


quand je pense que je dois refaire ma carte d'identité ça me déprime d'avanc e!

labelette 04/12/2012 09:53



prends un livre et des cookies...



Jeanne qui connaît Stéphane 03/12/2012 17:58


Je compatis. J'ai aussi une grande expérience en la matière. Chez nous, on prend un ticket pour que quelqu'un vérifie le dossier puis on te redonne un ticket pour qu'une autre personne fasse la
manip' attendue. Deux tickets et deux files d'attente, qui dit mieux? Le tout avec enfants en âges divers (moins de 6 ans, évidemment).


Mais étant prof, je n'ai que ça à faire. (Tu pourras mettre le lien vers ton billet?).  

labelette 04/12/2012 09:54



J'aime bien l'idée de la multiplicité des files d'attente.



lau 03/12/2012 15:50


Merde, je pensais vraiment qu'on ne pouvait pas faire de procuration....je vais être bonne pour aller chercher le permis de mon mari....tu me prêteras ton livre j'en aurai besoin....

labelette 04/12/2012 09:54



J'ai fini le livre, je l'ai dévoré, surtout la partie en latin



Pascale 03/12/2012 14:48


Calme ma fille??? Bof :-D


Patiente en tout cas!! Quoique, au bout de 1h30, après 4 allers-retours aux toilettes, une gourde de compote, quelques bonbecs, une bouteille d'eau, divers jeux petits et qui ne font pas (trop)
de bruit, elle commençait "un peu" à en avoir marre!!


Mais pas le choix: son papa qui devait aller à la Pref' a dû filer au boulot le jour J, et le contrôle technique périmant le lendemain... l'aurait fallu le repasser et donc payer encore 
75€... (j'ai dû payé la nouvelle carte 180€, gloups)


Et en prime j'avais les boules parce que je n'étais pas sûre d'avoir rempli correctement les papiers (c'était un certificat de cession de véhicule, on récupérait la voiture de mes parents), y'a
plein de n° et il a fallu que j'imprime un certificat de non-gage (y'a des bornes sur place), cela dit, j'ai eu laaaaaaaaaargement le temps de le faire!


 

labelette 04/12/2012 09:55



heureusement que j'ai pas eu la même chose que toi à faire, j'aurais pas pu, c'est clair 



Stéphane qui connaît Jeanne 03/12/2012 13:51


Ha ! J'ai Bac + 5 en attente en Préfecture, j'y vais tous les ans au moins une fois pour des raisons variées qui me font visiter l'ensemble des bureaux. Mon meilleur souvenir : 1.30 d'attente
dehors sous la pluie (la file d'attente était trop longue pour contenir tout le monde inside) pour m'entendre dire que ça fermait et qu'il  faudrait revenir asap...

labelette 04/12/2012 09:56



1H30 d'attente sous la pluie, pour rien? Je préfère encore ma journée de vendredi dernier...



Alphonsine 03/12/2012 13:27


Comme c'est ton blog, je vais raconter MON histoire. C'était il y a fort longtemps, alors que je venais d'arriver à Grenoble. Monsieur Alphonse me demande d'aller faire faire les papiers de la
voiture. "Tu ne peux y aller toi-même, lui dis-je, je ne sais où c'est, je ne sais où me garer, et surtout, je vais devoir y aller avec 4 enfants dont un dans les landau." Je n'ai pu l'amadouer,
ses heures de travail allant bien au-delà des heures d'ouverture de la préfecture (pourquoi n'est-il pas entré dans l'administration ?)


J'arrive donc bien tôt, avec un grand landau anglais (ça faisait sensation) dont le panier était rempli du nécessaire : le goûter, de quoi boire, de quoi jouer, de quoi lire, de quoi raconter des
histoires. Pour le raccommodage, je ne me souviens plus si je l'avais emporté.


 


ACCUEIL : Voici votre ticket d'attente. Je regarde la salle d'attente, le numéro de mon billet, et j'ai un choc : j'aurais dû emporter le pique-nique.


 


Je m'installe, les enfants à qui j'avais fait la leçon étaient modèles. Les hommes d'affaire me scrutaient avec effroi, et à peine installée, mon numéro apparaît. Je me lève précipitamment, les
hommes d'affaire également, horrifiés de ce que je puisse déjà passer, et ils s'entendent dire : "Madame a priorité, elle a des enfants". Vingt minutes plus tard, j'étais dans la voiture, les
papiers dans la poche.


 


Je pense que la fois suivante, les hommes d'affaire ont dû se faire accompagner d'un enfant !

labelette 04/12/2012 09:57



Bon, je n'embarquerai pas mes filles pour autant (j'ai pas ton courage), mais j'ai adoré le fait que du coup tu passes avant tous les hommes d'affaires!


 



Chouf 03/12/2012 13:01


Ok, je note: ne JAMAIS acheter de voitures à l'étranger! (Ou sinon passer par Aramis...)


Mais quelle angoisse, j'ai failli pleurer qd on t'a demandé la copie de ton passeport...

labelette 04/12/2012 09:58



Tu as parfaitement les leçons de ma visite préfectorale que je n'aurai donc pas faite pour rien!



Corinne 03/12/2012 13:00


Hyper bien raconté : on s'y croyait!

labelette 03/12/2012 13:02



Pas très difficile à raconter en même temps!



Pseudo au pif 03/12/2012 12:59


J'ai encore plus envie d'y aller grâce à toi. Tu m'as dissuadé d'acheter une nouvelle voiture...

labelette 03/12/2012 13:03



Non, vas-y, ça vaut vraiment le coup. 



Pascale 03/12/2012 12:45


J'ai fait la même chose avec en prime ma fille de 2 ans dans sa poussette... on a attendu 3h, dans une "annexe" vu que la préfecture était en réfection!!

labelette 03/12/2012 13:03



Je ne peux pas imaginer tout ça avec une poussette... Elle est calme ta fille? 



br'1 03/12/2012 09:30


A Toulouse aussi on attend 1h30, mais ça a l'air moins anxiogène. Et mieux fléché. Et les plaques, on s'en tape (bon, faut y penser quand-même, avant qu'un contrôle te tombe dessus!)(sinon c'est
30 ans avec une sécurité de 29, c'est vrai)

labelette 03/12/2012 13:07



C'est moins anxiogène parce qu'ils distribuent des bonbons? Ou tu sous-entends que Toulouse est dans tous les cas moins anxiogène que Paris (ce qui pourrait être le cas!)?



Albane 03/12/2012 09:19


Faut arrêter d'écrire des choses comme ça, j'avais presque réussi à oublier les déboires administratifs du jour où j'ai voulu mettre mon nom d'épouse sur ma carte d'identité, et là à cause de toi
tout me revient en mémoire, c'est affreux.

labelette 03/12/2012 13:07



Vois les choses du bon côté. Effet cathartique. Non? Non. 



Ginger 03/12/2012 08:28


Ces types vont au moins en prendre pour 30 ans vu la gravité des faits... Moi je garde toujours ma plaque d'immatriculation sur moi (poche intérieure) pour éviter tout problème avec la police.

labelette 03/12/2012 13:08



Tu me montreras ton système de poche, parce que franchement, c'est hyper discret. 



Stelda 03/12/2012 00:13


Là, tu comprends pourquoi les taxis/ambulanciers/chauffeurs de bus ont un coupe-fil. J'étais avec toi. J'ai failli chercher mon passeport, en panique.

labelette 03/12/2012 13:09



L'administration rend dingue à Tours aussi? 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.