Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Feb

Petits propos (nounou incluse)

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

Bon, un petit topo qui devrait vous réjouir puisqu'il y est notamment question de nounou et de quelques turpitudes. 

Cette semaine, j'ai pris conscience à plusieurs reprises que j'étais vraiment un être à part. 

Ainsi, concernant mes enfants, je n'ai pas de motif de fierté aussi futile et ridiculement banal que "Elle est très belle/intelligente/elle a marché à 5 jours ou elle parle depuis qu'elle a 6 heures". 

Mardi, Nadine la maîtresse de Chouquette m'a dit :"Essayez de voir ce qu'elle a, elle a dit 2 fois qu'elle avait mal au ventre, et comme ELLE N'EST PAS DU GENRE A SE PLAINDRE...". En d'autres termes, Nadine m'a signifié que j'étais une excellente mère parce que ma fille ne relève que ce qui est vraiment important. Et en y pensant, c'est vrai que, comme moi, elle ne s'angoisse pas pour de faux problèmes (là tout de suite j'ai pas d'exemple de faux problèmes, mais j'en trouverai).

La nuit où nous étions à l'hôpital pour Crumpette (Voilà, le surnom de bébé 2, en hommage aux crumpettes de chez Marks and Spencer qui ont bercé mon enfance, sortes de toasts-muffins crousti-moelleux et alvéolés), la pédiatre qui nous a reçus et qui semblait compétente en dépit de ses 14 ans, a considéré que Crumpette avait DE GRANDES CAPACITES A REGULER SON HYDRATATION. Putain comment j'étais trop fière. C'est pas toujours évident, mais j'essaie vraiment de transmettre ça à mes enfants, parce que dans la vie on est toujours mieux armés quand on sait gérer son taux d'hydratation. 

Autre sujet qui fait de moi quelqu'un d'exceptionnel. 

Au resto, chez Kiku pour ne pas le nommer, j'ai ressenti au 3è plat (après les mise en bouche et l'entrée)(des toutes petites quantités hein) comme des échardes dans la gorge et un sentiment de gêne intense. Et puis... Je vous épargne le descriptif de ce qui a permis à mes amies de ne pas trop me voir pendant la soirée... Bref, je suis allergique au piment vert d'Asie du Nord-Ouest. La classe, non? 

Sinon...

La nounou...

C'est la merde les amis. 

N'allez pas croire que j'ai la poisse avec les nounous, ni que c'est de ma faute, non, c'est juste le hasard qui pousse les plans foireux à ma porte (ah si j'ai la poisse en fait). 

C'était pourtant bien parti (enfin pas trop mal), même si j'ai conscience que j'étais particulièrement cool (conne). Genre elle est systématiquement en retard d'au moins 15 mn, et genre je dis systématiquement rien. Genre elle est supposée avoir une certaine initiative en terme de ménage, et je totalise en tout et pour tout 2 fois le repassage sur un mois et demi et une fois le nettoyage du sol. Le reste? Ah elle n'a pas être pas vu qu'il y avait aussi une chambre et une salle de bains...

Bon enfin, le reste, ça allait. Elle avait l'air de bien vivre le fait d'arriver vers midi, que je lui offre toutes les journées où elle avait mal au genou, ou le fait de pouvoir bouquiner tranquille pendant que Crumpette dormait.

Mercredi dernier, elle arrive en retard, avec une tête de 5 km. Elle ne prévient pas du retard, c'est normal, elle ne s'excuse pas, c'est habituel, et elle porte sur elle le poids du monde, rien de différent par rapport aux autres jours (c'est juste une diversion pour me faire oublier qu'elle est partie à la bourre de chez elle) (en même temps, il faut se lever tôt pour arriver à midi au travail)(enfin, au "travail"). Sauf que ce jour-là, elle affirme être tombée, devinez où... sur le genou. Elle passe donc la journée et le lendemain à se plaindre (Chouquette c'est autre chose quand même), du coup je l'invite à rester tranquille et je me charge des enfants (je n'ai pas eu à la supplier de ne pas bouger, elle l'a fait naturellement...). 

Jeudi soir, elle se rend à l'hosto pour faire une radio. M'envoie un sms à minuit (je lui avais demandé de me tenir au courant, idée saugrenue s'il en est) pour me dire qu'elle est en arrêt-maladie-accident de travail jusqu'à dimanche, que dimanche elle serait peut-être prolongée, mais qu'elle pensait que ça irait. Elle ajoute qu'elle m'appellerait le week end.

Le week end, no news.

J'appelle plusieurs fois le dimanche. Elle ne répond pas. 

Elle est donc supposée reprendre le lundi matin.

Midi, no news, je rappelle.

14h, je rerappelle, je commence à m'inquiéter, et si elle était tombée dans sa douche depuis 4 jours croupissant dans son shampoing Timotei? Pas de réponse.

18H30... Elle appelle.

Je n'ai pas pu appeler ce week end parce que j'ai eu de grosse complications, pas de santé, mais de gros problèmes, j'ai dû partir et j'ai laissé mon portable.

Ah bon qu'est-ce qu'il s'est passé?

JE NE PEUX PAS VOUS DIRE.

Mais comment je peux être sûre que ça ne va pas se renouveler ?

Je vous dis que je suis désolée, voilà, je pense que là c'est bon, c'est réglé. 

Vous ne pouviez pas appeler avant? 

J'étais chez le médecin, d'ailleurs je voulais voir avec vous, il faut que vous me fassiez la déclaration d'accident de travail, je suis arrêtée jusqu'au 23 minimum. ET après à 16h, je me suis dit que vous deviez être à l'école pour chercher chouquette.

Tu te fous de ma gueule? Tu pouvais pas m'appeler dès que t'as récupéré ton portable ce matin? 

Il me faut l'arrêt maladie. 

Oui, je l'envoie dès que je trouve quelqu'un pour le poster, je ne peux pas marcher (ah mais t'as réussi à sortir ce week end, et puis aujourd'hui t'étais chez le médecin, non? ). Sinon, vous voulez que je trouve quelqu'un pour vous aider en mon absence?

Non, j'ai demandé à ma femme de ménage Sandra, j'ai eu besoin d'aide vendredi, comme Crumpette a été malade.

OK, donc voilà, je vous laisse aller sur le site de la sécu pour les formulaires.

Ok, surtout ne me demande pas ce qu'a eu Crumpette qui a 2 mois et qui a fini à l'hosto (NDLR : une gastro, pas grave). 

Voilou les amis, on est vendredi une semaine plus tard et je n'ai toujours pas reçu l'arrêt maladie.

Sommes-nous en mode foutage de gueule?

Bientôt, un nouveau casting de nounou...

 

Commenter cet article

Hano 18/02/2012 21:28


Sérieux, c'est abusé! Et t'es en confiance quand tu lui laisses ta fille? Y a vraiment des boulets sur terre!


Au moins je vais pouvoir lire tes péripéties de castings de nounous!

labelette 20/02/2012 00:19



Oui, elle est fiable sur place, mais une attitude globale qui laisse présumer une certaine tendance à l' absentéisme...



Pupu 18/02/2012 12:14


J'aurais pensé à Chouquette et Briochette...

labelette 20/02/2012 00:17



Mais "briochetteaunutella" ça faisait un peu long...



shoz 18/02/2012 09:33


Pourquoi toujours cette impression qu'on est les seuls à avoir une conscience professionnelle et qu'on ne trouve jamais personne pour encaisser le salaire qu'on a à offrir alors qu y'a 3 millions
de chômera ...


je m'interroge.

labelette 20/02/2012 00:12



Je m'interroge aussi. Enfin, non, je ne m'interroge plus. Je suis SAOULEE. 



Les Amis de la Belette 17/02/2012 23:26


Crumpette et Chouquette : très joli ! Mais pourquoi toutes les nounous les fuient-elles ?

labelette 20/02/2012 00:11



elles veulent rester, mais en mode foutage de gueule, ce qui ne me semble guère mieux...



Jeanne 17/02/2012 22:46


La nounou, le retour. C'est vrai que là, la maîtrise du taux d'hydratation est vitale. 

labelette 20/02/2012 00:10



Comme tu dis... 



Schtroumph G. 17/02/2012 19:59


Quitte à me faire huer, je ne suis pas particulièrement fan de tes épisodes malencontreux de nounous - parce que c'est drôle mais quand même c'est contrariant, finalement (je gère très mal mon
taux d'hydratation quand je suis contrariée, voyez-vous).

labelette 19/02/2012 23:50



Contrariant me semble un terme approprié, dans la mesure où je vais fêter ma 10 000è heure de prise de tête au sujet des nounous...



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.