Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Apr

Première sortie scolaire

Publié par labelette  - Catégories :  #Mère indigne

Parmi les rituels auxquels je pensais pouvoir échapper, il y a les sorties scolaires.

Au début de l'année, je répondais sereinement non quand on me posait la question de l'accompagnement : je montrais mon ventre de femme enceinte (sinon, je ne le montre pas spécialement), et c'était réglé, ok, j'y vais pas, on fait comme ça. 

Et puis... Il a bien fallu que j'inscrive mon nom sous l'une des dates proposées (tout le monde le faisait, je pouvais pas dire que j'avais un billet à écrire pour mon blog à chaque fois).

Et puis... La date est arrivée. 

Ce matin, c'est avec une immense joie que je me suis pointée (en retard, c'est plus discret) dans la classe, en partant du principe que si ça se trouve, ce serait sympa.

Voici quelques-uns des protagonistes majeurs de cette sortie :

- Nadine, l'inénarrable maîtresse, mélange de sympathie (une chouïette) et d'hyper sévérité, de coolitude et de certitudes, de je souris et après je souris plus du tout (avec pour moi la difficulté permanente de savoir où elle en est là, Nadine)

- des papas : un hyper antipathique (j'ai tenté 2-3 lourdeurs pour le dérider, en vain, du coup après quand il a essayé de me parler, j'ai tourné la tête) (en plus, il a super bien expliqué à sa fille le truc de pâtisserie, ça m'a énervée) et un autre qui souriait tout le temps sans qu'on sache pourquoi

- des mamans :

* la mère de Blanche qui d'emblée m'a dit : "Ah vous, vous n'allez pas abandonner votre fille cette fois, je vous ai repérée l'autre jour" (allusion subtile et bienvenue au jour où j'ai croisé la classe pendant le défilé déguisé dans la rue, et où je n'ai pu m'arrêter que quelques minutes avant de repartir)

* 2 autres mères hyper à l'aise dans leur rôle d'accompagnatrice scolaire (pénibles, donc, j'aime la complicité dans le "qu'est-ce qu'il faut faire?, et là yen a pas eu)

* une mère enceinte hyper antipathique aussi (je lui ai dit "ah vous avez du courage de venir enceinte, moi je ne l'ai pas fait hihi (rire bête)", elle m'a regardée interloquée et n'a même pas fait semblant de sourire)

- les enfants :

* Léonard et Diane que Nadine m'a attribués (un emmerdeur et une saoulante) + Chouquette

* Maélys en mode "Et moi, j'ai pas" toute la matinée

* Eglantine que sa mère m'avait présentée comme précoce, mais qui est juste pénible

* Barnabé très branché "gentil/méchant" ("et lui il est méchant, mais elle elle est gentille", "ça, c'est méchant")

* Léa l'incontournable (celle grâce à qui j'ai convaincu mon marido de ne pas appeler Crumpette Léa), qui est amoureuse de moi, ambiance je te regarde avec des yeux de Loana tout en caressant tes bras pendant des heures, au secours quelqu'un peut-il enlever immédiatement cette serial killeuse névrotique de ma vue. Léa ne parle pas, fait connerie sur connerie, et poursuit sans arrêt Chouquette pour l'embrasser (Chouquette : "t'arrêteu Léa sinon je te griffeu") (j'ai fait genre j'avais pas entendu, moi aussi j'avais envie de la griffer, et aussi de la claquer).

Nous quittons la classe, direction le métro.

A mon bras, Léonard s'essuie sur les murs, saute dans les flaques et marche à reculons, tandis que Diane me saoule avec ses histoires de parapluie avec "achat que les chats comme les chats". Chouquette quant à elle n'a pas compris que "maman à l'école" c'était pas comme "maman à la maison" et que donc il fallait continuer à être comme d'habitude à l'école (ne pas chouiner).

Dans le métro, je "discute" avec Nadine au sujet de la validation des acquis en maternelle. Elle m'indique que dans cette école, ils n'en font pas avant la dernière section, ce que je trouve très bien (elle s'en fout, mais je lui dis quand même). "On a refusé de faire ça, enfin moi j'ai refusé, et les autres m'ont suivie". "Oui, je me doutais que ça venait de vous" (elle ne m'a pas entendue, et avec le recul, je crois que c'est mieux). 

J'ai l'impression que suite à cette conversation, Nadine m'a définitivement classée dans "J'ai eu ma fille à 16 ans" (disons que j'ai eu quelques élans spontanés au cours de notre échange qui faisaient pas très "je suis une adulte posée").

Pendant le trajet, la mère de Blanche me glisse un "Partez pas hein, je vous surveille" (je vais me la faire). 

On arrive à la Villette. Il pleut/vente et nous avons une interminable marche, c'est très agréable. 

La mère de Blanche n'est pas foutue de gérer les 2 mômes qui sont avec elles, elles les laisse monter sur un muret, et du coup les miens veulent suivre. 

Non, n'y allez pas, ne faites pas comme ces cons, c'est dangereux et on est les derniers.

Si on veut y aller, on veut faire comme eux, ouiiiiiinnnnnnnnnnnnnnn.

Bon, d'accord, attendez, nan mais Léonard ne cours pas, Diane ne saute pas putain, Léonard qu'est-ce que j'ai dit, Chouquette tu vas glisser putain, putain mais Léonard t'es con ou quoi tu vois bien qu'il y a une barrière là.

Sur place, les enfants sont priés d'aller faire pipi. Chouquette n'a "pas du tout envie maman, j'ai déjà fait à l'école". 

On s'installe dans une petite salle avec une animatrice qui va nous parler des abeilles.

La mère de Blanche "Vous êtes toujours là cette fois? hihi".

Moi : Vous n'arriverez pas à me faire culpabiliser hihi (mais pas le même hihi qu'elle).

L'animatrice commence à sortir une abeille en peluche. Suis grave déçue. Moi qui pensais voir de vraies abeilles butiner comme des dingues et tout. 

Alors, vous voyez, les abeilles vivent dans ce qu'on appelle une...

Barnabé : les abeilles des fois elles sont gentilles et des fois elles sont méchantes

Nadine : tais-toi Barnabé

L'animatrice : donc les abeilles vivent dans une ruche et elles...

Barnabé : yen a des méchantes et des gentilles aussi

Nadine : Barnabé, tu la laisses parler maintenant

Maélys : moi j'ai pas vu l'abeille!

Nadine : tais-toi Maélys, on écoute la dame

L'animatrice : elles fabriquent du miel, et...

Barnabé : moi des fois je suis gentil et des fois je suis méchant

Maélys : mais euh moi j'ai pas regardé le miel

( pendant tout ce temps, Léa regarde derrière elle, c'est-à-dire vers moi, en caressant langoureusement mes jambes, je l'arrête, elle recommence, je l'arrête, elle va recommencer, puis surgit Nadine qui l'emmène à 500 km, mais elle continue à me regarder)

L'animatrice distribue du pollen aux enfants pour qu'ils le goûtent.

Léa l'engloutit et retend les mains (elle a bien aimé le savon au miel aussi).

Les autres n'en veulent pas et se font engueuler par Nadine (t'es pas à la maison ici Théo, tu goûtes et c'est tout).

Maélys : j'ai pas eu du miel moi ouinnn

Nadine : tu vas en avoir Maélys, calme-toi

Barnabé : c'est parce que les abeilles elles sont gentilles et les méchantes elles sont méchantes

L'animatrice : vous voulez nettoyer la ruche? Qui veut nettoyer la ruche?

Barnabé : moi je veux, paque je suis gentil 

L'animatrice prend deux enfants du premier rang. 

Maélys : moi j'ai pas balayé ouinnnnn

Chouquette : maman je veux faire pipi

Moi : attends un peu, tout à l'heure t'avais pas envie

Chouquette : non, je veux faire pipi maintenant

(je suis sûre qu'elle fait jamais ça avec Nadine)

On descend, ratant la moitié de la séance. 

Quand on remonte (La mère de Blanche :" Ah, vous êtes revenue, c'est bien" "Je t'emmerde"), les enfants ont commencé à faire des petits biscuits miel-cannelle. Léa bouffe la pâte en me regardant. Je vais vomir. 

L'animatrice propose de mettre des ailes dans le dos des enfants pour qu'ils aillent butiner dehors pendant la cuisson. 

Il pleut des cordes. On (enfin, Nadine) décide que c'est pas un temps à faire butiner des enfants. J'opine du chef mais tout le monde s'en fout.

Finalement, on repart après cette sortie sans grand intérêt avec des enfants tous claqués par un long week end où ils se sont couché à pas d'heure (la mienne, mais je suis sûre que les autres aussi...).

A l'école, je dois quitter Chouquette pour rentrer. 

Elle hurle.

Nadine la prend de force. 

Je ne suis plus disponible jusqu'en 2028 pour les sorties, j'aurais adoré, mais non.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

bijou 12/04/2012 22:53


Bon, je vais faire ma petite présentation ici (j'aime pas l'anonymat) (non je blague, mais là, j'ai rien a cacher) !


 


Déjà c'est via le blog parler de
ma vie que j'ai connu votre blog, je lisais les commentaires de son billet sur la sortie scolaire et vous disiez y être passé aussi mais que ça avait été moins folichon ! Et comme j'aime rire
du malheur des autres, j'ai suivi le lien, et bien m'en a prit... qu'est-ce que j'ai ri !


Un portrait de moi, heuuu alors, blonde, sulfureuse à forte poitrine, sex appeal de folie, actrice à mes heures, je cours en bikini rouge sur les plages de malibu.... oui parfaitement je suis
Pamela Andersen et à mes heures j'aime les impostures !


 


En vrai, j'ai 32ans, un mari et une petite fille (mini-nous) de bientôt 8 mois, qui a réduit à néans mes nénés, mes abdos, mes hanches, ma cuisine, ma voiture, mon salon, mon temps libre... et ma
vie sociale (un peu beaucoup).


 


Mon blog la boite à bijou à la base, je m'en sers surtout pour y mettre les avancées de mini-nous,
pour la famille qui habite loin, j'y colle aussi quelques photos de mes créations artistique (en esperant un jour les vendre très cher !) des recettes, des photos... ma vie quoi ! Mais bon, je
suis femme au foyer et du coup, pour le moment, le truc le plus dingue que j'ai fait, c'est réussir à m'acheter des crocs pour ne plus salir mes chaussons en allant chercher le courier !


Mais je ne me plains pas, dans moins de 3 ans je vais devoir accompagner les sorties scolaires et j'aurais les boules d'avoir enfin du temps libre à sacrifier pour des gnomes qui ne seront même
pas les miens !


Ah oui, je suis bavarde aussi...


Bien à vous...


Bijou !

labelette 13/04/2012 12:42



Merci Bijou d'avoir pris le temps de répondre!


Femme au foyer, c'est un vrai métier, vraiment, j'admire, parce que moi je peux pas!



Crapauchon 12/04/2012 19:10


Et personne ne pense à la pauvre animatrice qui elle, se coltine les enfants insupportables, la maîtresse antipathique et les parents chelous... (La belette, tu as maintenant un indice sur ma
profession...!)

labelette 12/04/2012 22:40



Mais Crapauchon, tu es admirable! Dis donc, t'habiterais pas à Paris par hasard, on sait jamais, si notre nounou nous fait faux bond...



Mikl 12/04/2012 12:12


Votre abnégation fait froid dans le dos, DB...  Mais stop!  Il faut savoir ruiner une réputation avec  méthode et détermination. Sur les formulaires destinés à pister les
disponibilités des mamans,  faut y aller à fond et avouer une anomalie rétinienne giga orpheline (dans la rue, on ne voit que SON enfant ), une étourderie niveau 4 : on regarde du mauvais
côté avant de traverser car on a vécu à Londres pas mal de temps (une semaine, en fait, mais bon, ça marque). NO piscine, on invoquera une maladie (capillaire) honteuse : on frisotte.  On
anticipe en s'annonçant limite toxique en fabrication de gâteaux-maison, inapte à la  tenue d'un stand à la kermesse annuelle "Aidons les pandas", pour cause de névrose en plaque à la vue
d'une table pliante. Mais bon, on se sent quand même, citoyennement parlant, hyper concerné par le collectif, le maternel et surtout le maternel collectif  ( et si on l'appelait le malectif,
hein? hein? ), donc  on propose avec empressement, une contribution au programme "découvertes sensorielles". Dés qu'ils en seront à l'Esthétique transcendantale chez Kant.

labelette 12/04/2012 22:39



Quand je pense au nombre de commentaires drôlissimes comme celui-ci que vous avez jetés à la poubelle, ça me rend dingue. 



m é 12/04/2012 11:53


Oh my Godddd ! j'ai fait la même sortie avec mon fils en MS de maternelle... Les abeilles, les biscuits, la pluie, la pause pipi... Que de souvenirs... Comme je suis contente que ce soit (loin)
derrière moi !


Fort heureusement, à l'élémentaire, il y a peu de sollicitation de parents pour les sorties, et souvent il n'y a qu'une seule place d'accompaganteur...


En tous cas, j'ai bien ris en te lisant !

labelette 12/04/2012 22:32



Une seule place d'accompagnateur que je me ferai un plaisir de ne jamais remplir!



Ginger 12/04/2012 08:00


Pas facile à gérer la Nadine... Heureusement, elle a quand même ce côté humain des gens qui s'intéressent aux abeilles. 

labelette 12/04/2012 22:33



!!! C'est vrai, et j'ai tendance à l'oublier : merci de me le rappeler. 



Pupudonnesonavis 11/04/2012 22:42


Mais qu'ils sont cons, ces profs, à organiser des sorties...

labelette 12/04/2012 22:33



Nan, moi j'aime bien quand j'y suis pas...



bijou 11/04/2012 22:38


Ca beug un peu, j'ai répondu ce matin (ou peut être cet aprem ?) bref je n'apparait pas !!


Je disais "désolé" pour cette difficile journée avec miss pot de colle et mister "moi je suis gentil et toi t'es méchante"

labelette 11/04/2012 22:48



Si si, il y a bien une Bijou qui apparaît à 13H19! 


J'en profite pour vous poser la traditionnelle question des nouveaux lecteurs : comment avez-vous atterri sur ce blog et surtout pouvez-vous me brosser un petit portrait de vous? Vous pouvez,
pour plus de discrétion, m'envoyer ça via le formulaire contact qui se trouve sur la colonne de droite (bien sûr, c'est sans obligation, mais ça me ferait teeeeeelllement plaisir d'en savoir plus
sur vous!)



Prof 11/04/2012 21:54


J'admire beaucoup mes collègues de maternelle qui organisent des sorties avec leurs petits poussins. Et je vous admire, chère Belette, d'y avoir participé ! Mais soyez sûre que dans quelques
années vous regretterez de ne plus pouvoir accompagner votre fille...

labelette 11/04/2012 22:43



Mouais sans doute, mais là, ça va pour cette année...



Nadine 11/04/2012 21:53


Chère Belette,


je tiens à vous remercier pour les coordonnées de Marie Mail Tout. Elles seront très précieuses pour notre prochaine sortie "découverte des percussions". Vous serez aussi des nôtres, bien
sûr. 

labelette 11/04/2012 22:44



Désolée Nadine, je ne serai hélas pas disponible jusqu'aux grandes vacances. Mais Marie Mail Tout se joindra à vous avec grand plaisir. 



bijou 11/04/2012 13:19


Désolé pour cette journée de torture avec pot de colle et Mr je suis gentil toi t'es méchante

Alphonsine 11/04/2012 11:12


Ha les sorties scolaires. J'y ai pris dégoût lorsque j'ai accompagné mon petit frère, et je me suis jurée que jamais je n'aurais le temps pour mes enfants. Les dix premières années, facile : ou
enceinte ou avec un tout petit bébé. Les dix suivantes, je prenais l'air épuisée de la mère débordée (que je n'ai jamais été, mais personne n'est sensée le savoir). 


Oserais-je avouer que je me suis fait prendre deux fois ? "Vous avez bien le temps, tous vos enfants sont scolarisés". Tant il est vrai qu'une mère au foyer n'a rien d'autre à faire qu'à
accompagner les élèves pour des sorties qu'elle n'a pas choisies. C'était pour amener à la piscine et rechercher. Je ne suis pas restée. Pas folle.


Et la deuxième fois, on a voulu me faire enfiler un gilet pare-balle orange fluo. J'ai attendu la fin de la distribution pour déclamer l'air consternée "Oh quel dommage, il n'y en a plus" (nul
besoin de savoir qu'en plus d'être organisée, je suis hypocrite !)


 

labelette 11/04/2012 12:51



Les accompagner à la piscine, et rester : je crois que je préfère encore butiner.



Marie Mail Tout 11/04/2012 09:49


Oh ben ça c'est clair que t'aurais adoré. Je te comprends, ça doit fendre le coeur de pas pouvoir se joindre à cette joyeuses bande de lutins avant 2042 (2028 ah bon ?!!).


D'ailleurs, on peut venir même si on n'a pas d'enfant ?? Moi, ça me branche grave :

labelette 11/04/2012 12:49



Mais carrément, je donnerai tes coordonnées à Nadine pour la prochaine!



bijou 10/04/2012 21:59


Première visite sur votre blog, premier billet lu, et je me suis régalée... merci et surtout désolé

labelette 11/04/2012 12:48



Bonjour Bijou, et ravie de vous accueillir ici! Mais, euh, désolée pourquoi? 



Madame Parle 10/04/2012 21:46


lol je vois bien ce que tu veux dire!!!! tu veux un doliprane?

labelette 11/04/2012 12:47



J'ai mal à la tête aujourd'hui... Je crois que c'est le contrecoup!



Stelda 10/04/2012 21:14


Y a des trucs qu'il ne faut pas tenter, on ne te l'a jamais dit ? genre sauter d'un avion ans parachute, avaler de la harissa à la petite cuillère et porter des Louboutins de 12 cm. Les sorties
scolaires font partie des choses que l'on connait sans avoir à les expérimenter... 11 ans de pratique scolaire, zéro sortie et zéro culpabilité. Indigne et assumée. 

labelette 10/04/2012 21:18



Je me suis battue avec ma mauvaise conscience et elle a gagné, mais c'est la dernière fois. 



Les Amis de la Belette 10/04/2012 20:45


Bon, ça c'est fait. Et ça fait une jolie histoire. On s'y croirait !

labelette 10/04/2012 21:13



Je regrette tout de même de ne pas avoir pu prendre de photo de la petite amoureuse de moi. 



Albane 10/04/2012 19:36


Tu sais que ça fait des mois que je rêve d'accompagner une sortie scolaire rien que pour pouvoir écrire le récit sur mon blog ? C'est pas demain la veille, mais je me suis consolée en lisant le
tien.

labelette 10/04/2012 21:12



Je suis heureuse d'avoir réalisé un de tes rêves! 



Jeanne qui connaît Stéphane 10/04/2012 17:42


Je te soutiens à fond, même s'il me paraît difficile de faire croire à une gestation de 16 ans... Pour ma part, je m'inscris une fois par an, dans une visée purement thérapeutique (plus les
enfants sont petits et nombreux, plus je flippe). La désensibilisation n'a pas encore porté tous ses fruits. 

labelette 10/04/2012 21:10



c'est vrai que le côté horde de bébés qui courent au bord du quai, c'est pas tranquille-tranquille. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.