Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
09 Jun

Progresser dans la vie... ou pas

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

Hier soir, une amie m'apprenait qu'elle prenait la direction d'une célèbre maison d'édition dans quelques jours.

Cet après-midi, je réalisais l'interview téléphonique d'un lauréat au très prestigieux concours du Meilleur Ouvrier de France (catégorie Maître d'hôtel, la plus complète). 

La fille qui faisait de super fiches bristol quand nous étions en cours corrige aujourd'hui les copies du concours d'entrée à Normale Sup.

Celle avec laquelle je jouais au Docteur Maboul à 8 ans est devenue chef de clinique. 

Ma copine d'enfance qui rêvait de bosser dans le secteur bancaire à très haut niveau après avoir vu Wall Street est parvenue à ses fins sans difficulté.

Bref, quelques exemples pour dire que dans la vie, on peut s'illustrer de deux manières :

- en mettant tout en oeuvre pour progresser 

- en mettant tout en oeuvre pour ne surtout pas progresser

Je fais sans conteste partie de la seconde catégorie.

Avant, pour me rassurer, je me plaisais à dire qu'il y avait 2 types de progression :

- les verticales (on grimpe dans une hiérarchie, on obtient des promotions, on fait son malin...)

- les horizontales (on fait des choses différentes qui nous enrichissent toutes à leur manière et au fil du temps on gagne en confiance en soi, et donc en responsabilités, alors on fait aussi son malin).

J'étais un membre éminent de cette seconde classe.

Sauf qu'en réalité...

Qui c'est qui n'est pas foutue de faire autre chose que des sauts de puce (et encore, d'une puce très grippée)?

Qui c'est qui part à reculons dès qu'un micro-obstacle semble apparaître à l'horizon?

Qui c'est qui est la détentrice mondiale du record de l'éparpillement vain?

Qui c'est qui n'a jamais autre chose que des velléités qui s'auto-détruisent en quelques minutes?

Bon, j'ai tout de même quelques compétences.

Par exemple, je suis une très mauvaise mère, ce qui n'est pas donné à tout le monde. 

Je suis particulièrement douée pour tourner en rond/ m'empêtrer dans ma toile/ prendre un Voici plutôt qu'un traité de philosophie.

Je suis un excellent imposteur, ce qui me permet, bon an, mal an, de continuer à évoluer dans un cercle de PROGRESSEURS sans en être un, et d'obtenir par erreur des missions intéressantes.

Comment ont fait ces gens pour progresser?

Ils avaient des buts et ont tout mis en oeuvre pour les réaliser.

Parfois, je joue à être eux, allez, je me donne un but, allez, euh, ouh lalalalallala, comment ça il se pourrait que je n'atteigne pas ce but? Attends, je change de but, j'en prends un plus à ma portée, zut, c'est trop loin j'y arriverai pas t'es ouf, bon allez j'opte pour un but sûr et certain, tu vois, celui qui est à 2 centimètres de moi? Youpi, j'ai réussi, j'ai mis le ballon dans le panier sans bouger!!!!

Est-ce que quelqu'un aurait l'idée d'un but que je puisse atteindre sans avoir à changer de cerveau?

Si c'est pour dire que vous avez plein d'idées, mais qu'il faut passer une SUCCESSION D'ETAPES avant de les concrétiser, abstenez-vous.

Je veux une idée sans aucune difficulté et prenant effet dans un délai très très court.

C'est ma propre définition du progrès. 

Commenter cet article

Prof 17/06/2011 00:21



Chère Belette,


Il est un domaine dans lequel vous pourrez poursuivre votre but dans avoir à changer de cerveau (sans même avoir de cerveau, d'ailleurs) et dans lequel vous êtes sûre de ne progresser ni
verticalement, ni horizontalement, ni en diagonale car vous serez gratifiée du même salaire ou presque toute votre vie et vous n'aurez jamais aucun autre pouvoir que de mettre des notes en
dessous de 10/20 : l'enseignement ! Et, quelle bonne nouvelle pour vous, l'Education Nationale recrute !!



chocoladdict 14/06/2011 22:18



j'ai plutôt l'impression de régresser professionnellement tant mon poste actuel est à des années lumière de ce que j'aime et sais faire...résultat je me sens de plus en plus nulle, capable de
rien



labelette 15/06/2011 00:07



Je crois que la confiance en soi conditionne beaucoup la capacité de progression. Si tu n'apprécies pas spécialement ton boulot, mais que tu t'épanouis par ailleurs (via ton blog notamment),
c'est aussi une façon de progresser!



A. 11/06/2011 23:50



écris (ou t? je sais pas je suis trop nulle en orthographe et je pense que ça tu le sais!) un livreeee ou alors une comptine ou un sonnet ou un poème et après fait un recueil. on sait que au
moins tu sais faire quelque chose: écrire!!!



labelette 12/06/2011 18:54



ouais t'as raison je vais écrire des comptines!



sand 10/06/2011 13:26



Je rejoins les amis de la belette : s'évertuer à être heureux, c'est pas un but ça ?



labelette 12/06/2011 18:53



certes, certes, vous êtes sages les amis.



Les Amis de la Belette 09/06/2011 22:34



Ceux qui atteigent leurs objectifs sont-ils heureux pour autant ? Les trajectoires sinusoïdales sont infiniment respectables.



labelette 09/06/2011 22:45



Tu as raison de ramener ça à la question du bonheur. 



Schtroumph G. au G. 09/06/2011 20:37



Tu peux écrire un billet parfait en enlevant le "partie" de trop dans le 8è paragraphe du présent.



labelette 09/06/2011 20:54



Le billet n'est pas parfait pour autant, mais il a une partie de moins grâce à toi. Merci!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.