Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Apr

Quand Chouquette rencontre les Arts Premiers

Publié par labelette  - Catégories :  #Emotions culturelles

18-avril-0231.jpg

En 1h, elle fut un cochon qui mange des glands, un roi qui ronfle, une grenouille qui vient de boire un océan, une vache super triste et un feu qui crépite.

Pendant 1h, j'ai réalisé que je préférais prendre un thé au Plaza Athénée plutôt qu'être la comédienne pour enfants du Théo Théâtre. 

Parce qu'aujourd'hui, non contente d'avoir passé une matinée il y a deux semaines à voir une abeille en peluche faire semblant de butiner pendant une sortie scolaire, j'ai réitéré l'escapade culturelle avec enfants. 

Avec juste 2 enfants, cette fois, dont une à moi, Chouquette. 

Avec S. et son fils S.-aussi, nous avions choisi cette belle journée printanière pour un programme en 3 temps concocté par S. elle-même. 

A savoir : musée du quai Branly, puis Mc Do, puis spectacle, le tout à 3 endroits différents, 4 avec notre destination de départ. 

S. est ambitieuse, mais j'ai dit d'accord pour tout, considérant que Chouquette ne pouvait passer ses 827 heures de vacances à regarder la Panthère Rose. Ces 7 heures de culture sonnaient comme une promesse de changement, alors, Ok, à 11h, on part. 

Nous partons donc sous des trombes d'eau et un vent retourneur de capuche. 

On se cultive, oui, mais seulement si on rentre avec la crève. 

Nous prenons mon 42 préféré -oui, celui qui me mena avenue Montaigne pas plus tard que lundi et oui, on peut critiquer une religieuse à 16 euros et aller au musée des Arts Premiers - et nous aboutissons au musée.

S et S.-aussi connaissent parfaitement les lieux, s'intéressent, se concentrent.

Chouquette qui a un an de moins que S-aussi (c'est ainsi qu'elle a justifié par la suite son attitude) a passé environ 7 secondes tout cumulé à regarder les vitrines, le reste étant consacré à de vivifiantes courses à travers les allées et autres slaloms enfiévrés entre les masques et les costumes. 

Arrête de courir Chouquette, viens voir les bijoux, c'est super.

Quand on est petit, on court, a-t-elle répliqué, mettant un terme à mes velléités de l'ouvrir au monde de la connaissance.

C'est le moment que je choisis pour avouer à S. que "je ne suis pas particulièrement sensible aux Arts Primitifs", mais elle me reprend immédiatement : "Aux Arts Premiers". 

Pendant quelques instants, mon cerveau fonctionne à plein régime. Ai-je dit une énorme connerie en parlant d'arts primititfs? Et si les arts primitifs étaient antérieurs aux arts premiers? Et s'il s'agissait ici de tout sauf d'arts primitifs?

S. prend pitié et me rassure en m'indiquant que "c'est la même chose, mais depuis 10 ou 20 ans, on ne parle plus que d'arts premiers, parce que primitifs, c'est très péjoratif". 

Merde. J'ai fait du racisme océanique du 18è siècle.

Nous repartons après une crise de Chouquette qui veut sa "tétine maman s'il-te plaît", cris déchirants, je viens de me taper une heure de masques, de coiffes à plumes et de spatules vomitives en acier, tu pourrais me donner ma tétine, merde. 

Un taxi et un bus font semblant de ne pas nous voir. 

Finalement, nous débarquons au Mc Do pour que Chouquette retrouve ses marques. Le ketchup coule à flot, on fête nos retrouvailles avec la non-culture et je ne critique pas le fait que les frites soient dans un carton (vous voyez, je ne suis pas si snob). 

Pluie torrentielle et vent de dingue nous accompagnent jusqu'au théâtre où, surprise, nous ne sommes pas seuls. 

Nous assistons à un sympathique spectacle interactif constitué de trois petites pièces, avec un musicien et une nana qui joue tous les personnages, animaux inclus. 

Chouquette est au comble de la concentration, seulement 80 mouvements/seconde, son siège levé/baissé/levé/baissé à peine 50 fois. 

Avec S., on a chanté COQ COQ COCORICO comme des malades, on a répondu "ruisseau" quand il fallait dire "vache" et "cochon" quand il fallait dire "feu".

Le jouet du Happy Meal de Chouquette n'arrêtait pas de rigoler dans mon sac, jusqu'à l'extinction de S. 

La petite fille du premier rang a demandé si c'était fini 11 secondes après le début. 

Quant à moi, je me suis dit que la prochaine fois, je chercherai pour Chouquette une activité durant "de 1 à 2 minutes", mais si, vous avez bien un atelier "je regarde par la fenêtre pendant que tout le monde visite le musée", ou "je regarde derrière moi pendant un spectacle". 

Cela dit, l'après-midi est passée très vite, nous étions en fort bonne compagnie et j'étais bien contente de pouvoir préparer dès maintenant la prochaine excuse que je donnerai à Nadine.

S. m'a en effet indiqué qu'en juin se tiendrait "une sortie scolaire sur une journée, à 2 changements de métro, au cours de laquelle les enfants feront la course contre ceux d'autres écoles et un immense pique-nique serait organisé". 

Je dirai à Nadine que Coq coq cocorico ce jour-là, je me sens parfaitement au point maintenant pour faire le coq déprimé.

 

Commenter cet article

Jeanne qui connaît Stéphane 06/05/2012 22:57


Mes enfants adooooorent les expos ethnographiques et sur les arts premiers. 

labelette 07/05/2012 11:30



Moi elle préfère regarder par la fenêtre. C'est parce que je ne suis pas toi.



Les Amis de la Belette 27/04/2012 21:45


Les arts premiers chez Mac Do, c'est le hamburger ? Ou la frite ?

labelette 27/04/2012 22:59



Les frites c'est clairement primitif. 



Ginger 27/04/2012 00:52


J'attends avec impatience d'entendre ton Coq coq cocorico en vrai moi qui suis très sensible à la thématique basse-cour !


Et sinon, pour ce qui est de l'excuse de la mère/coq dépressive à la maîtresse, moi je dis imparable ! A agrémenter d'un vieux jogging informe et d'une coiffure "saut-du-lit", le tour est joué.

labelette 27/04/2012 10:30



Je peaufine actuellement un coq coq cocorico déprimé qui devrait m'épargner le port du jogging informe. 


J'ai bien pensé à toi, tu aurais été si heureuse quand elle a réuni tous les animaux de la basse-cour!



Alphonsine 26/04/2012 21:24


Dur métier que celui de maman parfaite !


La prochaine fois tu l'emmèneras marcher dans les flaques d'eau. 

labelette 27/04/2012 10:26



En ce moment, quand on marche à Paris, c'est forcément dans une flaque d'eau. 



Stelda 26/04/2012 09:31


Je me suis cultivée en te lisant : je ne dirais plus Arts Premiers mais Arts Primitifs. Histoire de jeter de l'huile sur le feu.

labelette 26/04/2012 10:53



Merci pour ton soutien, Stelda!



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.