Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 Nov

Etre parfait, c'est un métier.

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

Je viens de réaliser un truc. 

Je ne peux pas vous dire quel cheminement a emprunté mon cerveau pour réaliser ce truc, parce qu'il m'a fallu une centaine d'associations d'idées pour en arriver là (elle est bonne cette pomme> j'ai plus faim >je retourne bosser > attends, je lis d'abord le blog de truc > elle se la pète, la meuf > bon, j'en lis un autre > elle se la pète aussi > attends, j'en lis un autre > elle est marrante, elle > j'ai encore faim, en fait > etc. ).

En réfléchissant, je suis arrivée au cas de quelqu'un que je connais (c'est bon, on se calme les gens qui lisent et que je connais) (c'est pas vous) et je me suis demandé pourquoi je basculais en permanence avec cette personne entre le j'adore discuter avec elle et putain elle m'insupporte. 

Si je bascule, c'est parce qu'elle-même oscille d'une fois sur l'autre entre "je livre mes faiblesses" et "je me la surpète".

Or, une certaine ancienneté relationnelle (c'est bon, j'ai dit que c'était pas vous)(mais non, je t'en veux pas pour la fois où) fait que JE NE SUIS PAS DUPE DE SES EUH FLUCTUATIONS. 

Vous me direz on fait tous un peu ça.

On dévoile un peu nos failles (pas trop, faut pas déconner) et ensuite notre orgueil refait surface. 

Moi-même, je n'ai pas franchement un diplôme d'adéquation entre ce que je ressens, ce que je suis et l'image que je veux renvoyer.

La vérité? 

Je langue de pute quand on m'énerve. 

Je fais une multitude de trucs intéressés.

Je suis égocentrique (mais ça, vous le saviez).

Le seuls trucs qui m'intéressent de l'actualité sont les faits divers (et Céline Dion). 

Je suis sans cesse traversée par une foule de pensées inavouables.

Je manipule si je veux.

Quand ma fille pleure la nuit, la première chose que je me dis c'est MERDE et pas "la pauvre" (ça me saoule les douleurs dentaires) (je comprends qu'elle ait mal mais elle doit comprendre que j'ai sommeil). 

Je suis susceptible.

Je suis rancunière.

Etc. (c'est pas mon procès non plus). 

Le blog est une façon de donner à voir ces hum comment ils disent déjà, ah oui ASPERITES.

Résultat, je montre certaines de mes comment on dit, FAILLES, mais je m'effarouche (je me surexcite) dès qu'on attente à mon honnêteté, aussi relative soit-elle.

Prenons le cas de mon billet "C'est le geste qui compte". J'y expliquais que j'étais parfois déçue lorsqu'un cadeau n'était pas conforme à mes attentes en terme d'investissement (financier, temporel, affectif, etc.). Un ou des lecteurs je sais plus ont jugé que ce n'était pas moralement acceptable.

"L'argent ne doit pas entrer en compte dans des relations amicales".

Certes, dans un monde idyllique, où chacun ne serait mué que par son pur altruisme, les relations ne seraient pas brouillées par tout un tas de je cache/je veux prouver/j'attends/ je mens/je me protège/je dramatise etc. 

Ce n'est pas le cas (et ce serait peut-être un peu chiant si on était tous des Dalaï Lama) (ya du chemin). 

On sait tous quelle ligne on doit officiellement suivre pour être bien vus.

Ce qu'on doit dire. 

Ce qu'on doit faire. 

Ce qu'on doit penser.

Je disais il y a quelque temps à quelqu'un que j'étais hyper contente d'avoir appris que la nouvelle nana de mon ex (nouvelle depuis 10 ans) n'était pas du tout sympa et que globalement, personne ne pouvait l'encaisser. Je surkiffais l'idée d'être mieux qu'elle quand on m'a répondu que "Tu devrais t'en foutre, t'es passée à autre chose, non? ".

Merde, j'ai MAL RESSENTI.

Merde, qu'est-ce que cela veut dire.

La personne a enchaîné en me disant qu'elle, elle était contente pour son ex, et c'est tout. L'essentiel, c'est son bonheur.

Ouais, ce qui compte, c'est son bonheur, et surtout, le fait que je sois moins moche qu'elle (vous confirmez?).  

Dimanche, quand j'ai déposé Chouquette à l'anniversaire d'un copain de sa classe, j'ai dit à la mère du petit (infernal) que "de toutes façons, c'est toujours celui dont c'est l'anniversaire le plus excité ce jour-là". Oh, m'a-t'elle répliqué, c'est bien normal, on peut bien les laisser s'amuser, c'est leur fête. 

Ah bon? Il faut laisser les enfants s'amuser quand c'est leur fête? Moi qui voulais attacher le petit à un barreau. 

Bref, tout ça pour dire quoi. 

QU'IL FAUT SE DETENDRE AVEC L'IMAGE QU'ON VEUT DONNER.

Donner de soi une image parfaite n'engendre pas une meilleure estime des autres (ça énerve) (Ah bon, dans la vie on ne doit pas se comparer? ). 

Or, un certain nombre de personnes DONT MOI n'a pas bien compris l'idée (j'y travaille) (ponctuellement).

On pense à séduire, plaire, être admiré, être parfait (on n'y arrive pas), mais jamais à toucher. 

C'est nul d'être touchant. 

Ca fait meuf qui fait pitié.

Si on se place de l'autre côté, en lecteur, eh bien, prenons quelqu'un en exemple, MOI, eh bien je déteste les blogs où les nanas ne sont que donnages de leçons, récits de vie mièvres de perfection, emballages factices.

Certaines montrent, malgré les apparences, une forme de sincérité, une sorte de cohérence globale. Elles me touchent et je les aime bien, du coup (alors que les autres avec leur "avec ma famille, mes amis, mon boulot, ma vie un peu brouillon quoi, on forme un spectacle plutôt réussi" me surgavent).

Voilà où je veux en venir. 

Quand quelqu'un expose ce qu'il ressent, même si c'est pas CE QU'ON DOIT RESSENTIR QUAND ON EST QUELQU'UN DE BIEN, eh bien, les autres sont priés de respecter cette livraison (elle permet un destockage) (il faut laisser faire).

J'en reviens à l'un de mes chevaux de combat : les personnalités anxiogènes, vous voyez, celles qui, sans cesse, nous rappellent que nous sommes décidément du mauvais côté de la morale, du devoir et de la droite ligne de conduite. Celles qui pointent du doigt tantôt notre légèreté, tantôt notre égoïsme, tantôt nos défaillances intellectuelles.

J'ai un scoop. Je suis sûre que si on creusait un peu, genre un petit grattage vite fait, ces moralisateurs de tous poils auraient eux aussi à destocker en masse.

 

 

 

Commenter cet article

pascale 04/12/2012 13:21


3!!! pas mal pour un jour de neige!! et puis ce matin 10.. ce qui est peu sur 35. Après elles s'étonnent de ne pas voir de résultats!! pfffff


Moi en tout cas j'ai le croupion en compote, les jambes coupées mais la tête c'est bon!! le bec aussi............... Et puis on nous annonce de la neige pendant 15 jours... je me prépare et puis
c'est beau la neige?


Et toi? tutto bene?

labelette 05/12/2012 23:18



3 c'est un beau score, bravo!



pascale 03/12/2012 13:19


bonjour Belette, moi c'est trouffe d'urs... longue histoire;;; Oui je suis en Teutonie depuis 5 ans et j'ai aussi eu la chance de vivre chez les cowboys!! ça ouvre l'esprit de voir comment ça se
passe chez les autres, où il y aussi un vaste tableau de presonalités, de cultures, de mentatlités des plus variées!! On s'amuse on s'amuse, mais surtout, on fait des rencontres formidables.


je pars du principe que mon verre est à moitié plein, c'est pourquoi je tente d'être toujours positive, il y a bien plus malheureux que moi. Tu vois il neige... donc il va falloir que je nettoie
mon trottoir, que je conduise prudemment, que je parte à la nuit donner mon cours de gym à 2 pelés et trois tondus (s'ils se déplacent) et bien que cela me fasse assez braire, je sais que
mes enfants vont adorer le paysage!! Donc ce lundi est beau!! tralalo!


Amicalement,

labelette 04/12/2012 09:57



alors, qui est venu au cours de gym sous la neige? 



pascale 02/12/2012 17:03


Oh la vache, je ne vais plus rien oser écrire...


Oh pi tant pis, j'aime trop balancer mon état d'ame du moment sur la toile! c'est mon mini divan et mon grand plaisir, quand j'en ai le temps bien sûr.


Ceci étant je suis un peu d'accord avec toi, mais j'estime aussi qu'on est tous différents, ouffff

labelette 03/12/2012 13:09



Oui ouf on est tous différents, heureusement parce que que des Belettes ce serait ingérable. Tu vis en Allemagne, c'est ça? 



stephanie 30/11/2012 11:25


bitchy belette, tu me plais !


Bon cela dit, moi je prefere les gens imparfaits, les autres ne sont pas drôles ! Les qui se la petent, les mytho, les bas de plafond, les egocentrés, les culottés...sont le sel de la vie et des
conversations. Et je les aime rien que pour ça. En plus, ce sont eux qui nous laissent croire qu'on est différent, alors qu'on est tous surement un peu tout ça aussi.


Tu veux être mon psy ou moi le tien ? D'ailleurs, faut que je te le dise, j'aime aussi les courgettes....


 

labelette 30/11/2012 14:02



Ton expression "les bas de plafond" me plaît beaucoup!


J'accepte volontiers d'être ton psy, mais je ne fais les consultations qu'en privé (lâche toi dans le formulaire "contact"!). Bises!



marilyn(acausedufilm) 30/11/2012 11:14


ok, une petite dose de destockage sur fond d'impostures alors... j'aime assez l'idée!


toujours un vrai plaisir de te lire, sans pour autant toujours l'écrire

labelette 30/11/2012 14:00



Tu peux déstocker tout ce que tu veux ici!



Ginger 30/11/2012 00:36


J'aime beaucoup le concept du destockage ! Et c'est vrai que qu'est-ce que ça fait du bien de destocker un bon coup sur son blog de temps en temps ! 

labelette 30/11/2012 13:47



Tu peux encore plus le faire sur le tien : profite!



Fabignou 29/11/2012 21:53


Moi aussi j'ai été contente d'apprendre que la nouvelle nana de mon ex était moins bien que moi. Et que lui est devenu très très con depuis qu'il n'a plus la chance de partager ma vie :-)


C'est p't'être pas joli joli mais je ne participe pas au concours de la sainte du mois.


Merci de m'offrir cet espace de déstockage ;-)

labelette 30/11/2012 00:20



De rien, du coup, je crois que je vais même créer une rubrique "déstockage". 



Chouf 29/11/2012 21:15


Je crois qu'il y a un maitre mot: la dérision (et surtout l'autodérision), ça permet de se remettre en question et de faire passer des messages avec un peu d'humour (et ça fait bien moins donneur
de leçons...).


Et pis comme m'a dit dernièrement une psy (pas pour moi hein, pas besoin) (complètement équilibrée je suis) (pour ma fille, que je cite une maman est "la terreur de la crèche") (je disgresse), on
peut parler de tout mais pas forcément à tout instant, voilà voilà.....

labelette 30/11/2012 00:23



Elle est pas bête, ta psy!



Jeanne qui connaît Stéphane 29/11/2012 20:42


Voilà pourquoi je ne tiens pas de blog. Tu le fais pour moi (déstockage ou purge, pas de différence sinon lexicale). Je n'ai plus qu'à me mettre en scène sur un réseau social et cracher mon venin
avec mes copines quand je les vois en vrai. 

labelette 30/11/2012 00:27



Et voilà. 



Kinouk 29/11/2012 16:28

Bonjour! Bon eh bien j'adore ta façon de penser et donc ton blog, c'est tout! :)

labelette 30/11/2012 00:28



Eh bien, ta façon de penser est parfaite!



br'1 29/11/2012 15:02


La nouvelle wife de mon ex (depuis 8 ans) est plus jeune, plus belle, mais qu'est-ce qu'elle est chiante! Il en bave (gniark-gniark). Et je peux pas l'écrire dans mon blog parce qu'il y a de la
famille et des amis qui le lisent, et qu'en plus c'est juste une arrière-pensée de mon bas-fond: on s'entend plutôt bien, tous.


Merci pour cet espace de déstockage spontané. Ça m'est venu comme une envie de pisser.

labelette 30/11/2012 00:30



"une arrière pensée de mon bas-fond" : j'adore cette expression!



au petit bonheur 29/11/2012 14:38


Moi plus ça va, plus je me dis que ce sont ces "aspérités " qui nous rendent humains et quand je dis qua je veux vendre mes enfants (que j'adore par ailleurs) sur ebay, et ben j'ai le droit de le
penser sans qu'on me dise "c'est pas bien de penser ça". Alors vive le déstockage, quel qu'il soit ! Et on a bien raison de penser ce qu'on pense.

labelette 30/11/2012 00:35



Des gens osent te dire que tu ne dois pas vendre tes enfants sur ebay? 



Mikl 29/11/2012 12:41


"elle était contente pour son ex, et c'est tout. L'essentiel, c'est son bonheur."


Moralité : on peut ressentir un grand bonheur avec une moche exécrable. 

labelette 30/11/2012 14:10



Mais je suis pas sûre qu'elle soit si moche... Si? 



teparlerdemavie 29/11/2012 11:05


Je suis allée relire mon comm sur le cadeau (oui, tu me fais cogiter depuis ce matin, ça me travaille cette histoire! lol) en fait, je ne voulais pas du tout dire que c'était moralement
inacceptable. Je ne me permettrais jamais d'oser dire une chose pareille, je voulais juste faire passer mon propre ressenti (j'ai dû être souvent déçue dans la vie) mais je sens que ça
t'a touchée et j'en suis bien désolée (moi qui essaie toujours de dédramatiser les situations, pour le coup, c'était raté!) Bises


Bon, promis, c'est mon dernier comm, je ne te harcèle plus! :-D

labelette 29/11/2012 12:48



Ne t'inquiète pas, je sais bien, parce que je connais ton blog, que tu ne fais pas partie de ces gens fermés d'esprit, loin de là. Cela dit, je reconnais que ton commentaire illustrait à
merveille ce que je voulais exprimer. Ce n'était bien sûr pas voulu de ta part, mais il insinuait que cette vision de l'amitié n'était pas jolie-jolie. Or, et c'est en cela que ça m'a touchée,
l'amitié est qqch de fondamental pour moi. Ne t'inquiète pas, je trouve que tu fais toujours preuve d'un excellent état d'esprit, alors continue!!!



teparlerdemavie 29/11/2012 10:52


Et j'ajoute que tu as raison sur beaucoup de point. J'ai beaucoup de défauts (mon dieu, si tu savais!) mais j'apprends aussi à être meilleure (c'est le cap de quarantaine lol). Perso, je sais que
j'ai envie d'être heureuse tout simplement, de ne plus me prendre la tête pour des bêtises, je relativise beaucoup (même si parfois, c'est plus fort que moi, je bondis quand j'entends ou je lis
certains propos).


En tout cas, j'essais de ne plus prendre à coeur certaines réflexions surtout si elles sont faites par des gens aigris ou méchants (c'est une impression ou ils sont de plus en plus
nombreux) et je crois que tu devrais faire pareil. On n'est pas des saintes, ni des mères parfaites et c'est tant mieux!


Bises 

labelette 29/11/2012 12:37



Tu as parfaitement raison, et le fait d'être lucide sur ses défauts n'empêche pas de vouloir comme tu dis "devenir meilleure". 


Il me reste cinq ans pour atteindre la quarantaine, on refera un point!



teparlerdemavie 29/11/2012 10:36


ah oui, c'était moi (pour la cadeau) mais je t'assure que je n'étais hypocrite en disant cela, je le pense vraiment. Avec mes amis, je n'attends rien d'eux que du plaisir.

labelette 29/11/2012 12:35



Je suis certaine en effet que c'était sincère de ta part!



Marcelle 29/11/2012 10:19


Mais grave ! Avant de cracher dans la soupe du voisin vérifie si la tienne est clean

labelette 29/11/2012 12:33



Putain j'ai plus envie de prendre ma soupe du coup!



Stéphane qui connaît Jeanne 29/11/2012 10:10


Très lucide. Les professeurs de vertu, les donneurs de leçons, les champions du monde du 1er degré sont beaucoup moins crédibles que ceux qui sont authentiques et qui prennent le risque
d'exposer le côté inavouable de leur personnalité, leur part d'ombre. Touché.

labelette 29/11/2012 12:33



Oui, voilà, l'authenticité, oui oui oui. 



Albane 29/11/2012 09:24


Etre parfait, c'est un métier, mais être sincère c'est encore mieux.

labelette 29/11/2012 12:32



Je n'aurais pas mieux dit. 



chocoladdict 29/11/2012 09:20


j'écris assez peu de billets sur moi pourtant c'est peut-être ceux qui intéressent le plus s'ils arrivent à dépasser mes particularismes (ex : les jambes pourrites, c'est assez fédérateur
finalement)...en 6 ans de blog, j'ai déjà l'impression d'avoir un peu tout raconté même si rares sont les personnes qui me suivent depuis 6 ans, je ne me vois pas réécrire le même billet en
changeant juste quelques phrases...l'autre souci c'est qu'en sortant de l'anonymat (très relatif mais il se trouve que des collègues / famille sont tombés sur mon blog plus ou moins par hasard),
je sais qui me lit et je m'auto censure sur certains sujets...enfin je fais peut-être du hors sujet d'ailleurs non?


l'idée c'est quelle image on donne de soi ? quelqu'un qui passe son temps à manger ou à pense à la bouffe (la seconde option est plus vraie que la première)..j'espère ne pas donner l'image d'une
mère parfaite vu que ça me hérisse le poil chez les autres (blog ou pas blog)...bon sang j'ai parfois le sentiment qu'à quelques exceptions près, les enfants virtuels sont des petites merveilles
alors que qu'est ce que ça peut être pénible quand même )

labelette 29/11/2012 11:43



l'histoire des jambes pourries (c'est toi qui le dis!) est un excellent exemple. Ta sincérité a touché... Il n' y a jamais chez toi de côté moralisateur, c'est aussi ce que les gens aiment je
pense. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.