Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Sep

Supprimer la rentrée : une utopie?

Publié par labelette  - Catégories :  #Mère indigne

Chouquette a fait sa première rentrée ce matin.

PUTAIN j'vous dis pas l'angoisse. Non, pas la sienne (elle est si innocente), la mienne (elle, du moment qu'il y ait plus de 800 activités, soit de quoi en changer toutes les 7 secondes, elle est contente).

Depuis plusieurs jours, nous avons essayé avec mon marido d'imposer un rythme à Chouquette afin qu'elle ouvre spontanément les yeux chaque jour à 7h30 (ni avant, ni après, il ne s'agit ni de lui lire des histoires à 5h du mat ni de lui faire piquer un sprint jusqu'à l'école en pyjama). 

Timing bien réglé ce matin, nous étions parfaitement à l'heure. Et cela, sans stress, puisque je n'ai pas dormi de la nuit (assaillie par mes souvenirs d'enfance liés à la rentrée...), et j'ai à peine regardé l'heure un millier de fois.

Dans ma prime enfance, légèrement surcouvée, je hurlais à la mort dès qu'on s'approchait d'une maternelle à moins d'un kilomètre (j'avais un radar à écoles), si bien qu'au final je n'ai fait que 3 petits mois en tout et pour tout à la "petite école" (non sans avoir été convaincue par ma mère que je risquais bien de finir menotée si je m'obstinais). 

Tout compte fait, je crois que les menottes auraient été un moindre calvaire. La directrice, les autres enfants, la maîtresse, je ne garde curieusement comme souvenirs de cette frêle période que des moments d'angoisse (un jour, un enfant a passé sa tête à travers les barreaux sans réussir à l'enlever, arrivée des pompiers, l'image reste gravée, tout comme d'autres mais on n'est pas chez le psy, si?). Par rapport à chez moi, cela dit, tout ordre ou remise dans les rangs me semblait alors un abus démesuré d'autorité et me terrorisait littéralement. A l'école, TOUT LE MONDE POUVAIT ME MANGER alors que chez moi, je mangeais tout le monde (vous auriez pu, vous, échapper à la maternelle pendant 3 ans sous le simple prétexte que NON JE VEUX PAS Y ALLER?).

Un micro-phénomène générait chez moi des nuits et des jours d'angoisse (par ex, ma mère avait été convoquée parce que j'avais échangé une de ses bagues - en toc mais qui faisait grave de l'effet- contre une bille : rien que d'y penser, j'ai une boule de ventre, non que ma mère ait émis une opinion désobligeante à mon égard, mais parce que j'avais l'impression d'avoir commis le truc gravissime du millénaire) (oui j'ai toujours été du genre à relativiser). 

Bref, je compense aujourd'hui ces afflux de mauvaises ondes par un surjeu permanent auprès de Chouquette "On va à l'école demain, c'est super, hein? Ouhlalallalla t'as de la chance, ya plein d'enfants et une super maîtresse à la maternelle tu vas bien t'amuser hihihi". 

J'avoue cependant que ce matin, je n'en menais pas large, songeant à la directrice qui ne manquerait d'étiqueter Chouquette comme sale gosse (lors de notre première entrevue, Chouquette avait passé son temps à dire " je veux pas rester avec la dame", aux photos d'identité ratées que j'ai données de Chouquette (où elle tourne la tête), à la paperasse que j'ai mal remplie (ya des trucs on comprend rien alors j'ai répondu au pif), etc. (non, je ne continue pas à me prendre la tête pour des conneries, c'est une idée reçue complètement fausse).

J'avais également une autre crainte : que Chouquette écope de la pire des maîtresses, à savoir Nadine (un risque sur 4). Nadine c'est l'archétype de la sorcière, elle a de longs cheveux noirs, les yeux méchants de Farès, ne sourit jamais et répond avec une froideur systématique (ambiance je glace mon interlocuteur tu vas voir qui c'est qui commande). Quand je la vois, j'ai peur, et quand je lui parle, je bafouille (comme ça, elle comprend bien que la mère de Chouquette est une pov bouffonne). Enfin, ce matin, ça m'a bien fait rire (intérieurement, cf le contexte) quand la maman devant moi a demandé si son fils pouvait rester la journée et s'est vue répondre (ton horrible et sec) : "Vous travaillez?" "Euh oui euh enfin non enfin euh je". "Ok (tu sais même pas ce que tu fais de ta vie), on verra après la Toussaint" "Euh oui bon bah je viens le chercher à midi alors". 

Nous arrivons devant les affiches où sont listés les noms et la maîtresse associée. Pour Chouquette... Nadine. Cette information ne m'atteint pas, cette information ne m'atteint pas.

Dans cette école, il y a une adaptation. Le premier jour, 1h sur place (les parents restent 15 mn puis partent 30 mn puis reviennent, comme ça on est sûrs que l'enfant est chamboulé un max en un minimum de temps).

Nous sommes partis, certains parents ont pipeauté "on part 15 mn chéri" (comme si l'enfant faisait la différence entre 15 mn et 30 mn), un seul enfant a moufté (et les parents avaient grave les boules, ils restaient guetter devant la porte jusqu'à ce que la sorcière leur signifie de dégager fissa c'est clair?).

A notre retour, Chouquette était verte de devoir arrêter son gâteau en pleine cuisson (elle avait mis du temps à éjecter Tess de la cuisine). 

En sortant de la classe, j'ai croisé 2 mamans qui m'ont regardé avec pitié lorsque j'ai annoncé le nom de la maîtresse "Bon bah euh, elle est pas facile-facile, mais faut piger le truc et il paraît qu'elle est vraiment top avec les enfants". "Enfin moi, j'aurais pas aimé l'avoir...". 

Finalement, tout s'est très bien passé, je me dis que COMMENT C'EST TROP FACILE LA RENTREE.

Sauf que je demande à Chouquette : "C'était bien l'école, t'as bien joué hein!!!?". 

Elle répond "Oui, mais j'étais triste passe que mes copines elles ont pas voulu me parler".

Attends, chouquette, l'amitié est un long processus qui nécessite un minimum de temps pour se mettre en place. Ne te laisse pas déstabiliser ainsi, surtout par ces connasses de Tess et Uma (appeler sa fille Uma n'en fait pas DU TOUT un sosie d'Uma Thurman, sachez-le).

J'étais à deux doigts d'appeler Xavier de Ligonnès pour qu'il mette de l'ordre là-dedans et bute direct les 2 qui traînaient dans la cuisine de Chouquette sans lui adresser la parole, mais je me suis dit que ce serait un mauvais départ pour la scolarité de ma fille.

De retour à la maison, Chouquette ne tarde pas à plonger dans sa sieste, et je fais de même, j'ai eu trop d'émotions.

Putain. 

Quand je pense que Chouquette est contente de retourner à l'école demain...

 

Commenter cet article

Pupu 07/09/2011 16:22



Farès a "des petits yeux cruels"...



labelette 07/09/2011 16:23



hihihihiihihi MA scène mythique! Je savais que tu relèverais!



Clémentine 07/09/2011 13:44



J'adore ta manière de raconter les choses c'est drôle et leger !


Très émouvant, et ca rappelle des souvenirs ;)


Bisous



labelette 07/09/2011 14:07



Merci Clémentine d'avoir perçu l'émotion au-delà des mots!



Albane 07/09/2011 08:10



Supprimer la rentrée ? Je vote pour !!



labelette 07/09/2011 14:07



Bon, on sera au moins 2...



lau 06/09/2011 19:17



Enfin rassurée, je ne suis pas la seule à avoir été beaucoup plus angoissée que ma fille par la rentrée scolaire: nuit blanche, boule au ventre.....


La sorcière est pour moi aussi ! Quand je lui ai demandé comment ça s'est passé, j'ai eu le droit comme unique réponse : très bien pour tout le monde...je traduis: ne pose pas de question, prends
ton gosse et rentre chez toi !


vivement jeudi !



labelette 07/09/2011 14:09



Je suis heureuse de ne pas être la seule à passer une année avec une sorcière... 



Les Amis de la Belette 05/09/2011 22:52



Et notre petit être adoré qui naguère gazouillait avec ses peluches se retrouve avalé par un rouleau compresseur qui tentera de le formater, qui le mettra dans des situations de conflit, 
voire d'échec et qui nous semble ce matin bien trop petit pour affronter cela. C'est mésestimer la faculté d'adaptation des enfants, même si c'est Nadine. C'est ta capacité de gérer la
situation qui a été testée, pas celle de Chouquette...



labelette 05/09/2011 22:55



Cela ne fait aucun doute, le problème c'est moi!



Schtroumph G. 05/09/2011 21:45



Avec un tel bagage, Chouquette sera certainement douée d'un grand sens des proportions. Enjoy la mater !



labelette 05/09/2011 22:21



Pour l'instant elle a le niveau d'angoisse de son père, c'est-à-dire le calme plat en la matière. Pourvu que ça dure. 


 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.