Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Jun

Un nouveau sport à Paris!!!!

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

A Paris, un sport connaît de plus en plus d'adeptes. Certains pratiquants ne viennent certes pas de s'y mettre mais il apparaît clairement que la ferveur atteint désormais un niveau inégalé. 

Ce sport dans lequel je suis nulle, il faut l'avouer (j'essaie même pas, parfois quand on le sent pas, c'est pas la peine d'insister), c'est l'annulation de dernière minute. 

On peut distinguer plusieurs catégories d'annulateurs.

- les vieux de la veille : ceux qui ont débuté leur entraînement très jeunes - une question de prédisposition physique et mentale - et qui, de ce fait, affrontent chaque obstacle avec une aisance remarquable. Comment les reconnaître? C'est très simple, quelles que soient les circonstances, impossible de les prendre en défaut! Anniversaire de meilleur ami, soirée qu'ils organisent eux-mêmes et pour laquelle ils ont bien mis la pression à tout le monde, opéra en première catégorie (désolé, je suis retenu au bureau, mais je te rembourserai!), accompagnement d'un proche qui va se faire opérer... Les vieux de la vieille sont toujours à la pointe des dernières techniques d'annulation, de vraies références!

- les "j'ai fini par m'y mettre et je suis pas mauvais, ma foi" : ceux qui après avoir traîné la patte pendant des siècles ont commencé à annuler une fois, puis constatant le confort qu'ils en tiraient (quand on devient assidu dans un sport, c'est comme une drogue, on ne peut plus s'en passer) (enfin, il paraît) ont reproduit la manoeuvre, et voilà qu'ils plantent une fois sur deux... Une belle progression qui mérite qu'on s'y attarde !

- les novices mais qui montrent des aptitudes certaines : eux, c'est également facile de les reconnaître. Encore maladroits, ils font leurs premiers pas sur un dîner en petit comité chez un copain, ou un rendez-vous de travail pour aider quelqu'un. Ils n'hésitent pas à utiliser l'humour pour masquer leur manque d'expérience ("Désolé pour le dîner, je suis collé à mon canapé avec de la colle forte, impossible d'en venir à bout!")

Malgré les nombreuses personnes de ma connaissance qui ne jurent plus que par ce sport ("Essaie, tu verras, ça fait vachement de bien de foutre quelqu'un dans la merde ou de faire perdre du temps aux autres! Ce sont de super sensations!), je n'arrive pas à trouver la motivation nécessaire pour démarrer. Pourtant, aucun équipement n'est exigé. 

Pire, alors qu'une fois (plus d'une fois même) toutes les conditions étaient réunies, j'avais un vrai motif d'annulation et tout et tout, même là j'ai trouvé le moyen de tout réorganiser et d'aller quand même là où j'étais attendue! La honte!

Une personne qui m'interrogeait récemment sur ce blocage que j'avais m'a donné des conseils : 

- Au début, pour que ce soit pas trop violent, tu annules la veille. Tu fais ça plusieurs fois. Après, tu passes au lendemain matin (le Jour J, donc). Tu fais ça plusieurs fois aussi. Ensuite, tu passes à quelques heures avant (milieu d'aprem), et quand t'es hyper rodée - et là, c'est jouissif, tu verras - tu annules pendant la soirée elle-même. La personne a tout préparé pour toi, elle t'a attendue pour rien, voire elle s'est mise à s'inquiéter, et toi, hop, tu fais un faux plan de haut vol!

Les annulateurs sont issus de différentes écoles. Certains sont passés par plusieurs d'entre elles pour avoir une endurance tout terrain :

Les différentes formations à suivre :

- "J'aurais adoré, mais j'ai un vrai empêchement, alors je te propose une autre date parce que j'ai super envie de te voir" : des sportifs que j'apprécie beaucoup personnellement (j'ai obtenu un diplôme de cette école, mais il n'est pas reconnu par les autres) mais cette formation n'a que très peu d'inscrits, j'ignore pourquoi. 

- "Je peux pas et je m'en tape" : grand succès de cette formation qui se décline selon un nombre d'options impressionnant (Je m'en tape parce que je n'ai aucun respect pour autrui/ je m'en tape parce que j'ai toujours un meilleur plan au dernier moment/ je m'en tape parce que je ne pense qu'à ma gueule/ je m'en tape parce que ça ne me disait rien depuis le début, mais on m'a forcé à dire oui/ je m'en tape parce que moi quand j'organise des choses je m'en fous qu'on me plante, il ne faut pas compter sur les autres pour être heureux, etc.)

- "J'y tenais pas tant que ça, donc je me permets de te sortir une excuse qui vaut ce qu'elle vaut" : beaucoup de gens ont au moins suivi quelques cours de cette école qui a le mérite d'être accessible à tout un chacun (même moi, j'ai assisté au séminaire "Introduction à l'annulation de dernière minute, vers une levée des inhibitions", j'ai pas tout compris mais peut-être que ça travaille dans mon inconscient depuis)

J'ai une certaine admiration pour les sportifs de très haut niveau, ceux que rien n'effraie, pas même dix plantages successifs à la même personne, ou une organisation qui aurait été calée par 50 personnes uniquement pour les satisfaire. 

Cette semaine, une de mes amies qui avait dû faire face à des annulations en rafale pour sa soirée d'anniversaire, me confiait son "agacement" (grave vénère + triste : c'est grave si on bute des sportifs de haut niveau?), tout en m'indiquant qu'elle était peut-être un peu aigrie

Merde, c'est pas parce qu'on est nulle en sport qu'on est aigrie, lui ai-je répliqué.

Et puis, j'ai réalisé que j'étais moi-même un peu aigrie, alors je lui ai dit, on doit se prendre en main putain, plein de gens y arrivent, pourquoi pas nous? 

Bon, pour l'instant, on a la flemme. 

Et vous, vous en êtes où dans la pratique de ce sport? 

 

Commenter cet article

Playlist sport 28/04/2014 00:59

il y a des champions incontestés !

Mikl 19/06/2012 19:42


Adepte du non-sport à un très haut niveau, je cumule molesse du corps et celle de l'âme. Donc, annuler, je peux pas. Trop veule. J'aimerais bien, hein, (tant de légereté, de désinvolture, c'est
de l'art, finalement!). D'où, je me suis bricolée une éthique du non-engagement en béton, telle que refuser toute invite impliquant un avenir au-delà de 24h. Mais argumenté, attention : bla bla
bla...la vie...la mort...les autobus...who knows, hein?... who???


Résultat, une vie sociale en mode pied du mur, avec des amis en embuscade :


- Allo, tu fais quoi, c't'aprèm?...


- bbfff..humff c't'aprèm de quel jour?...heuu...tu proposAIS quoi?...(au juste)...


- fait soleil, donc terrasse au soleil; tombe bien, j'en ai une. On dit quelle heure?...Prends pas deux heures pour t'épiler les jambes, hein...


-.. ahhhrf fffbon...ok, d'accord, voilà, ça vient...te rappelle que suis imberbe par passe-droit génétique, voire karmique...un peu langue de pute, toi, hein?...des Paris-Brest, ça te va?...nan
c'est pas lourd.


Et ça, DB, demandez donc à vos annulateurs d'annuler. Ce serait plus de l'art mais du génie. Respect.

labelette 20/06/2012 12:45



Bon j'ajoute veule à ma collec. J'aime beaucoup.



Au petit bonheur 19/06/2012 12:20


Moi qui m'apprétai à écrire un post sur les poseurs de lapins ! C'est fait et bien fait.


Moi je n'en peux plus des opportunistes, je n'ai pas été élevée comme ça et même avec beaucoup d'entrainement à ce sport, je n'y arriverai jamais, trop bonne, trop c****! A Paris, cela sévit
depuis longtemps, toutes mes copines célib se sont abondamment entraînées à ce sport avec un taux de réussite inégalé ! Et ce depuis plus de 20 ans...A Paris, il  y a toujours un truc mieux
à faire que de faire un truc avec toi. J'ai pas mal lutté contre ce sport, estimant que l'amitié s'entretient. Maintenant, je fais trois tentatives d'invit, après la 3e, j'arrête tout. Par contre
ma porte reste ouverte...Moi aussi j'ai la flemme...

labelette 19/06/2012 13:00



AH mais je veux bien lire un autre post sur les poseurs de lapin... Ils me passionnent!



Pupunaimepasnonpluslesport 19/06/2012 00:35


Mention spéciale, quand même, aux grands sportifs qui annulent à la dernière minute une soirée qu'eux-mêmes organisent (soirée entre collègues prévue de longue date, réveillon du nouvel an...),
alors que toi tu as refusé d'autres plans afin rester disponible pour la dite soirée, et du coup tu te retrouves comme un c... parce que le grand sportif a mal à la tête / a ternué trois
fois dans la journée / est fatigué.

labelette 19/06/2012 13:02



C'est super dur ce sport en plus, il faut pouvoir dormir tranquille ensuite (c'est épuisant de planter sa meilleure amie le soir du nouvel an). 



Jeanne qui connaît Stéphane 18/06/2012 18:06


Sur la question du dopage, on peut se demander si la pratique évolue en fonction de la qualité des cupcakes/minimuffins/tartes aux figues proposés par les hôtes. 

labelette 18/06/2012 18:16



Malheureusement, il ne s'agit pas uniquement de rendez-vous alimentaires, mais de tout type d'engagement. Difficile alors de parler de dopage. Ces gens-là sont naturellement forts, c'est
tout. 



Gaelle 18/06/2012 16:51


Ne pas oublier que la pratique intensive d'un sport expose ses adeptes à des blessures (les sportifs français sont souvent moqués pour cela). Les sportifs parisiens, en revanche, je ne sais
pas... Moi qui fais bcp de yoga, je vois souvent en cours des sportifs amochés qui viennent apprendre à pratiquer plus en douceur...


Par ailleurs, le sport sus-décrit fait pour moi partie d'une famille de disciplines sportives parmi lesquelles on compte notamment : "le retard de plus d'une heure", "le je passerai en coup de
vent à ton diner et je partirai tôt, enfin bref ça me gonfle", "le je te rappelle et en fait non"... Face à cet engouement, et à l'engagment de certains compétiteurs, je m'interroge : le dopage a
t'il déjà envahit la discipline ?

labelette 18/06/2012 18:14



Il faut absolument qu'on co-rédige une thèse sur la sociologie du sport à Paris. 



FLG 18/06/2012 16:02


Alors, moi, ce sport, je ne l'aime pas. En revanche, celui que je pratique, c'est la Culpabilisation des Annulateurs de Dernière Minute. "Je vois, je prépare tout pour toi, je t'attends, mon
petit coeur a palpité, et toi, tu m'abandonnes ? TU M'ABANDONNES ?". L'adversaire finit généralement par flancher, et c'est une victoire.

labelette 18/06/2012 18:11



Oui, c'est un bon sport, mais cela suppose que l'on n'ait pas un grand sportif en face...



Alphonsine 18/06/2012 13:15


Malheureusement, ce sport n'est pas réservé à Paris. Il a été largement exporté en province, et je connais des sportifs de haut niveau.


 

labelette 18/06/2012 18:13



Oh non, il faut vraiment qu'on s'y mette alors!



cancoillotepartyencore 18/06/2012 12:28

Les champions olympiques lisent-ils ce blog ?

labelette 18/06/2012 18:12



Non, je n'ai pas supporté la pression médiatique qu'il y avait autour d'eux, j'ai préféré ne plus les voir.



Jeanne qui connaît Stéphane 18/06/2012 10:35


Pour ma part, je suis archi-nulle en sport. Et je découvre que je ne compense même pas par une activité intellectuelle intense. Encore un point d'imposture à travailler. Un stage en vue? 


Cependant mon conjoint vise le haut niveau. Du coup la cohabitation devient parfois difficile (je dois laver quelques éclaboussures de honte). 

labelette 18/06/2012 10:42



Pas bête, je vais réfléchir à des stages que je pourrais organiser. Des idées?


Cela ne doit pas être évident de vivre avec un grand sportif. Remarque, le mien n'est pas mal non plus. Dans le genre. 



lau 18/06/2012 09:59


pour ma part, je suis nulle en sport de manière générale et à celui ci plus particulièrement.


Même quand j'ai une vraie excuse, j'ai toujours peur qu'on ne me croît pas et qu'on imagine de moi que je suis une sportive de haut niveau dans cette discipline....résultat je culpabilise, et
j'en veux à ma fille qui a 40, mon fils qui a la varicelle, mon mari qui n'est pas là pour les garder, les grands parents en vacances, et la baby sitter en exams....pour de vrai ! .....c'est
grave docteur ?

labelette 18/06/2012 10:30



J'espère que ce n'est pas grave car je suis sujette aux mêmes troubles qui m'empêchent de m'adonner à ce genre de sport...


Si je trouve un remède, je te fais signe. 



Les Amis de la Belette 18/06/2012 09:44


J'ai tendance à annuler ceux qui annulent de manière sportive. Disons que je leur laisse au moins une deuxième chance. Et puis... Après, leur culot "no limit" les amène à te demander pourquoi ils
ne sont plus invités. Le sport, c'est pas toujours fair play.

labelette 18/06/2012 10:30



Moi aussi je finis par sanctionner les gens trop sportifs : j'en suis jalouse.



Arsinoe la Crapaude 18/06/2012 08:28


Personnellement, je ne suis pas sportive, donc je ne pratique pas ce sport. Toutefois, y'en a un qui me tente grave : le ball trap (aka tir aux pigeons) sur connards. Pour celui-là, je serais
prête à faire un gros effort, de m'astreindre à une discipline de fer...


Hé hé hé ! Mais je dois dire que je t'admire de pas avoir viré de ta vie ceux de haute voltige qui en sont à leur 10ème plantage. Au 3ème, je vire tout, moi !!!


Bises, bonne journée :)

labelette 18/06/2012 10:32



Le tir aux connards? T'as des adresses pour que je puisse aller m'entraîner avant de le faire sur mes pries (je veux pas les rater)?



Schtroumpf G. au G. 18/06/2012 08:15


Je dirige la Fédération - les frais d'inscription sont hyper élevés (il faut renoncer à se regarder dans un miroir).

labelette 18/06/2012 10:33



Je sais les sacrifices que t'as dû faire pour parvenir à ce niveau. Je n'y suis pas prête pour l'instant mais je t'admire. 



Stelda 18/06/2012 08:09


Tu as oublié les champions olympiques : ceux qui annulent après la soirée!! 


Tes chroniques sur les snobismes et disfonctionnements ordinaires me manquaient, merci pour ce bon moment, je commence la journée en forme grâce à toi ;-)

labelette 18/06/2012 10:34



Ne me dis pas que ce sport a gagné la province, parce que je vais vraiment culpabiliser d'être passée à côté!


Quant aux champions olympiques, tu as raison, je les ai oubliés, alors que j'aurais pu en parler : j'ai l'honneur d'en connaître!



cancoillotteparty 18/06/2012 07:10


Avec l'âge, je crois que je'annule de plus en plus tôt. c'est normal d'être moins bon en sport quand on vieillit.

labelette 18/06/2012 10:35



Tu t'y étais mis à un moment, non? Pourquoi t'as arrêté l'entraînement? 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.